Galéir


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les trois gerbes de roses ( roman )

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5469
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 44
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Les trois gerbes de roses ( roman )   Jeu 27 Juil - 14:20

Bonjour,

hop, hop, hop, retour aux affaires, les vacances sont finies ou presque !

Citation :
Il avait plutôt l’air d’un homme qui se laisse mourir tout doucement sans réagir, comme s’il n’y avait plus rien d’intéressant qui vaille le coup d’essayer de vivre, de continuer à vivre plus exactement.

Beaucoup de verbes dans cette phrase (10 !) : en transformer en noms communs correspondants peut être une piste pour arranger ça.

Citation :
Était-ce, sa fille qui l’incitait ?

La virgule n'a pas lieu d'être.

Citation :
On avait écrit sur elle des choses plus ou moins ordurières et c’est justement son ami Roger Acadie qui avait mis les pieds dans le plat en intentant des procès contre les uns, faisant des conférences de presse concernant Séverine pour les autres.

Trois participes présents, sans doute trop.

Citation :
Il avait raconté le strict minimum sans aller trop loin dans la vie privée de la jeune femme, mais en contentant toutefois ses interlocuteurs. Puis, sans doute satisfaits de toutes ces déclarations, on l’avait laissée tranquille.

Problème : il y a "ses interlocuteurs" puis un "satisfaits" qui s'y réfère, tout va bien. Mais dans la même phrase, après "satisfaits", il y a un "on" qui, grammaticalement parlant, ne colle pas.

Citation :
Le téléphone sonna la tirant de ses pensées.

Manque une virgule après "sonna" pour bien distinguer les deux bouts de phrase parlant de choses différentes.

Citation :
Elle prit le combiné, un peu tremblante, tant la sonnerie l’avait fait sursauter.

La 2ème virgule peut sans doute sauter pour gagner en fluidité.

Citation :
— C’est toi mon petit papa ?

Virgule après "toi".

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
auteur008

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 69
Localisation : Commentry ( allier )

MessageSujet: Re: Les trois gerbes de roses ( roman )   Jeu 27 Juil - 16:31

Bonjour, 

Merci pour la correction.

J'ai rajouté une phrase en gras que j'avais oublié.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5469
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 44
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Les trois gerbes de roses ( roman )   Jeu 27 Juil - 19:07

Voyons voir les corrections... Wink

Citation :
Il avait plutôt l’air d’un homme sans réaction, comme s'il n'y avait plus rien d’intéressant qui l'incite à vivre.

À la réflexion, je trouve cette phrase lourde. "air d'un homme sans réaction", ça peut être remplacé par "air atone" : ça veut dire la même chose sauf que c'est beaucoup plus clair. Si un seul mot peut remplacer une panoplie de mots, ne jamais hésiter !
De même pour la 2ème partie de la phrase : en mettant quelque chose comme "comme si plus rien d'intéressant ne l'incitait à vivre", on passe à 15 à 11 mots, ça veut dire la même chose mais ça a permis de virer quelques mots qui parasitent la lecture.

Citation :
On avait écrit sur elle des choses plus ou moins ordurières et c’est justement son ami Roger Acadie qui avait mis les pieds dans le plat en intentant des procès contre les uns, des conférences de presse pour les autres

Ça ne va toujours pas, pour la fin de la phrase : on n'intente pas des conférences de presse !

Citation :
Puis, sans doute satisfaits de toutes ces déclarations, ses détracteurs l’avait laissée tranquille.

l'avaient

Citation :
Tu voulais me dire quelque chose d’important papa ?

manque la virgule avant "papa"

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
auteur008

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 69
Localisation : Commentry ( allier )

MessageSujet: Re: Les trois gerbes de roses ( roman )   Ven 28 Juil - 10:36

Bonjour, 

Correction en rouge.

Voici la suite. 

Merci.

Cordialement


— Non, non, je voulais simplement te féliciter pour ton dernier film.
Nouveau silence que Séverine voulut rompre.
— Tu sais papa, je…
— Non ne dis rien, cela était très bien, je te le répète, très bien.
À l’autre bout du fil, Séverine tenait toujours l’appareil dans sa main, attendant en vain quelque chose, mais sans savoir quoi exactement. Finalement, elle reposa le récepteur sur le combiné après que son père lui eut souhaité une bonne nuit. Elle alluma une cigarette nerveusement et arpenta l’appartement de long en large en rejetant des volutes de fumée. Puis elle se rassit et l’écrasa dans le cendrier. Aussitôt après, elle éclata en sanglots. 
Le lendemain matin, elle se leva après avoir pris la décision de faire l’adaptation du roman de David Alestir en une super  production cinématographique. Après avoir pris son petit déjeuner, elle téléphona à Roger Acadie. Celui-ci, reconnaissant la voix de Séverine, attaqua tout de suite :
— Ah Séverine, c’est vous ! Vous auriez dû venir vous amuser dans une nouvelle boîte que j'ai découvert avec quelques amis. Il y avait une super ambiance !
Séverine ne fit pas attention à ce que disait son ami et coupa net son exubérante explication.
— J’accepte.
Tout à son exaltation, il s’écria :
— Enfin vous voilà devenue raisonnable. Vous verrez, on s’y amuse bien.
— Vous n’y êtes pas du tout, Monsieur Acadie.
En s’entendant appeler « Monsieur », Roger Acadie réalisa tout à coup qu’ils n’étaient pas sur la même longueur d’onde.
— Qu’est-ce que vous dites ? De quoi voulez-vous parler, Séverine?


Dernière édition par auteur008 le Lun 31 Juil - 11:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5469
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 44
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Les trois gerbes de roses ( roman )   Dim 30 Juil - 10:24

Citation :
Correction en rouge.

Vu, et je valide, c'est mieux.  Wink

Citation :
À l’autre bout du fil, Séverine tenait toujours l’appareil dans sa main, attendant en vain quelque chose, mais ne savait pas quoi exactement.

La phrase pourrait se finir par un "mais sans savoir quoi exactement" : ça permet de varier les formulations puisque là, il y a deux verbes conjugués et un participe présent ; ainsi, on aurait un verbe conjugué, un participe présent et un infinitif.

Citation :
En allumant une cigarette nerveusement elle arpenta l’appartement de long en large en tirant plusieurs fois sur sa cigarette.

répétition "cigarette" + 2 participes présents, y'a sans doute moyen de faire mieux.

Citation :
Aussitôt après, elle se mit à éclater en sanglots. 

"se mit à éclater" peut être remplacé par "éclata", plus simple.

Citation :
Le lendemain matin, elle se leva avec la décision bien précise de faire l’adaptation du roman de David Alestir en une super  production cinématographique.

"avec la décision bien précise" je ne suis pas fan de cette expression, que je trouve maladroite.

Citation :
— Ah Séverine, c’est vous ! Vous auriez dû venir avec nous hier. Nous étions une bande d’amis, nous sommes allés dans une nouvelle boîte, nous nous sommes bien amusés.

Le "nous étions une bande d'amis", je ne suis pas fan, ça "sonne" bizarre comme expression, ainsi que des 5 "nous" : y'a moyen d'optimiser la phrase.

Citation :
— Vous n’y êtes pas du tout Monsieur Acadie.

Virgule après "tout".

Citation :
En s’entendant appeler « Monsieur », Roger Acadie retomba les pieds sur terre réalisant tout à coup qu’ils n’étaient pas sur la même longueur d’onde, apparemment.

Le "apparemment" est de trop, et peut-être aussi le "retomba les pieds sur terre", qui me semble inutile.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
auteur008

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 69
Localisation : Commentry ( allier )

MessageSujet: Re: Les trois gerbes de roses ( roman )   Lun 31 Juil - 11:28

Bonjour, 

Merci pour la correction.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5469
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 44
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Les trois gerbes de roses ( roman )   Lun 31 Juil - 22:25

Pas de quoi^^

Bonne soirée !

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
auteur008

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 69
Localisation : Commentry ( allier )

MessageSujet: Re: Les trois gerbes de roses ( roman )   Mar 1 Aoû - 10:46

Bonjour, 

Voici la suite.

Je serai absent du 2 Aout au 6 Aout.

Cordialement




— Du roman de David Alestir. J’accepte de l’adapter et je tenais à vous prévenir de ma décision.
Bon, c’est très bien Séverine, mais à part cela, j’aimerais beaucoup que vous vous reposiez et que vous vous détendiez de temps en temps. Venez donc avec nous à « L’astrale ».Vous savez, cette nouvelle boîte dont je vous ai parlé.
Séverine, n’écoutant déjà plus, répondit :
— Au revoir Roger, à cet après-midi dans votre bureau.
Elle raccrocha, le laissant pantois. Elle avait à peine fini sa toilette, que l'on sonna à la porte. Allant ouvrir, elle se trouva devant une grosse gerbe de roses rouges. Derrière celle-ci se tenait un jeune garçon au nez retroussé et aux taches de rousseur qui le faisaient ressembler à un personnage de bande dessinée.
— Mademoiselle Séverine Applet ? C’est ici ?
Oui c’est moi.
Le garçon déposa la gerbe de roses avec délicatesse malgré son air pataud. Séverine le remercia en lui donnant un pourboire. Elle détailla d’un œil suspect cette gerbe magnifique en se demandant qui pouvait bien lui envoyer ce cadeau parfumé. En cherchant la carte, elle pensa à son père. Non, ce n’était pas son style. Roger, pour lui prouver sa reconnaissance d’avoir accepté d’adapter le roman de David Alestir ? Non, Roger ne gaspillerait pas son argent pour des fleurs et de plus, il n’avait pas assez de goût pour choisir d’aussi belles roses. Un admirateur ? Encore moins. Soudain son cœur se serra. Sa mère ? À ce moment, elle trouva la carte. Elle eut peur de lire le nom sur le carré de bristol qui tremblait entre ses doigts. Elle ferma les yeux, n’osant regarder la carte qu’elle avait posée, tremblante, le cœur battant. 
Elle prit tout de même son courage à deux mains pour voir le nom qui y était inscrit : « avec mes remerciements et mes compliments. Votre dévoué Gabriel Beigne ». 
Sur le moment, ce nom lui fut inconnu et retournant la carte dans ses doigts comme pour percer l’identité de ce mystérieux personnage, elle chercha en vain qui il pouvait être. Au bout d’un instant, elle conclut qu’il s’agissait d’une blague ou d’une erreur.


Dernière édition par auteur008 le Lun 14 Aoû - 11:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5469
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 44
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Les trois gerbes de roses ( roman )   Dim 13 Aoû - 22:23

Allez hop, on y retourne ! 

Citation :
— Bon et bien c’est très bien Séverine, mais à part cela, j’aimerais beaucoup que vous vous reposiez et que vous vous détendiez de temps en temps. Venez donc avec nous à « L’astrale ».Vous savez, cette nouvelle boîte dont je vous ai parlé.

Répétition "et bien c'est très bien". Manque un espace après le point de l'avant-dernière phrase.

Citation :
— Mademoiselle Séverine Applet ? C’est ici ?
— Oui c’est bien ici. Je suis Séverine Applet.

une répétition du nom sans doute inutile. Un simple "Oui, c'est moi" peut amplement suffire.

Citation :
Ce nom ne lui dit rien tout de suite

On voit l'idée mais c'est mal formulé.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
auteur008

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 69
Localisation : Commentry ( allier )

MessageSujet: Re: Les trois gerbes de roses ( roman )   Lun 14 Aoû - 11:07

Bonjour, 

Merci pour la correction.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auteur008

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 69
Localisation : Commentry ( allier )

MessageSujet: Re: Les trois gerbes de roses ( roman )   Jeu 17 Aoû - 10:25

Bonjour, 

Voici la suite.

Cordialement



Elle se dirigea vers le téléphone pour se renseigner auprès de Roger, quand ses yeux tombèrent sur le roman qu’elle venait d’adapter : « L’être vil » de Gabriel Beigne. Elle prit le livre et compara le nom de l’auteur à celui inscrit sur le petit carton de bristol. Cela correspondait. Elle se retourna vers la gerbe de roses et se dit qu’après tout elle l’avait bien méritée. Elle regarda sa montre, il était onze heures. Elle décida de téléphoner à son père  pour qu’ils déjeunent ensemble, ensuite ils pourraient discuter et mettre les choses au point sur la conversation d’hier soir. Comme elle faisait le numéro, ses yeux s’attardèrent sur le livre. Elle le retourna et vit la photo de l'auteur au verso. Jaugeant un instant la photo, ce visage ne lui disait rien, ni le nom d’ailleurs. Il est vrai que son producteur s’occupait de ces détails. Elle, elle ne faisait que son travail d’adaptatrice, les rencontres avec les auteurs, c’était pour Roger Acadie. Ce garçon avait un certain charme malgré la mauvaise qualité de l’image, en conclut-elle. C’est surtout son côté bon chien qui lui plut plutôt que son physique assez avantageux. Elle fut tirée de ses réflexions par la voix de son père.
— Allô papa ! Je ne te dérange pas ?
— Non, bien sûr. Tu sais bien que tu ne me déranges jamais.
— Es-tu libre pour déjeuner ? J’ai une grande nouvelle à t’annoncer.
— Ah ! et qu’est-ce que cela peut être pour que tu veuilles déjeuner avec ton vieux père ? Il faut que ce soit drôlement important !


Dernière édition par auteur008 le Sam 9 Sep - 11:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
auteur008

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 69
Localisation : Commentry ( allier )

MessageSujet: Re: Les trois gerbes de roses ( roman )   Mer 23 Aoû - 15:41

Bonjour, 

Je serai absent du jeudi 24 Août au dimanche 27 Août.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5469
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 44
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Les trois gerbes de roses ( roman )   Mer 23 Aoû - 22:24

Pas de souci. Tu fais au mieux pour ton écriture, je fais au mieux aussi pour mes corrections (beaucoup de taf en ce moment donc pas trop le temps) Wink

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5469
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 44
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Les trois gerbes de roses ( roman )   Ven 8 Sep - 19:06

Me revoilà. Désolé pour le temps de réponse.

Citation :
Elle le retourna et vit sa photo au verso. Jaugeant un instant la photo, ce visage ne lui disait rien, ni le nom d’ailleurs.

Le "sa" photo sort de nulle part, il faut préciser qu'il s'agit de l'auteur. Certes, on s'en doute mais écrit tel quel, c'est assez maladroit.

Citation :
Ce garçon avait un certain charme, malgré la mauvaise qualité de l’image en conclut-elle.

La virgule n'est pas au bon endroit : plutôt la mettre après "image".

Voilà, ce sera tout pour aujourd'hui^^

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
auteur008

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 69
Localisation : Commentry ( allier )

MessageSujet: Re: Les trois gerbes de roses ( roman )   Sam 9 Sep - 11:04

Bonjour, 

Pas de problème.

Merci pour la correction.

Voici la suite.

Cordialement



— Allons, papa, tu sais bien que quand je peux te consacrer du temps, je le fais avec plaisir, mais je ne suis pas toujours libre.
Oui, je sais, le cinéma où l’on raconte la vie privée des autres.
Ça y est ! J’en étais sûre. Tu n’as pas pu le dire hier soir, mais aujourd’hui ça te démange. Eh bien, puisque tu es dans de bonnes dispositions, tu me dis où je te prends et où l’on va déjeuner. Ensuite, on parlera de tout cela calmement sans chercher à se voiler la face.
Comme la veille au soir, il y eut un silence à l’autre bout du fil. C’était peut-être la première fois  que Séverine arrivait à lui dire tout cela. Si jamais, elle pouvait aller jusqu’au bout, si elle pouvait vraiment lui parler pendant qu’ils mangeraient, ce serait un soulagement pour elle. Les seules moments où, en tête à tête, elle avait essayé d’aborder le sujet, il s’était aussitôt refermé sur lui-même, coupant court à tout dialogue. Elle insista en le suppliant :
Tu es d’accord ? Papa, dis-moi que tu es d’accord, je t’en supplie. Il le faut, crois-moi.
Oui Séverine, tu as raison, il le faut, mais aujourd’hui tu as appelé trop tard. Je ne peux pas, j’avais déjà prévu de faire autre chose.
Alors Séverine entra dans une colère qui lui fit monter les larmes aux yeux. Elle explosa :
Tu mens. Tu as peur, tu te défiles, tu recules, tu es lâche. Tu as peur de la vérité, tu ne veux pas savoir ce que je souffre, tu t’en fous. Eh bien, puisque tu ne veux pas que je vienne te le dire en face, je vais t’en parler au téléphone. Par lettre, tu serais capable de la déchirer. Je vais te parler et je vais mesurer ta lâcheté dès l’instant où tu vas raccrocher. 


Dernière édition par auteur008 le Dim 24 Sep - 20:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5469
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 44
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Les trois gerbes de roses ( roman )   Dim 24 Sep - 13:21

Citation :
Allons, papa, tu sais bien que quand je peux te consacrer du temps, je le fais avec plaisir, mais je ne suis pas toujours libre.

Juste un détail : manque le tiret de dialogue.

Citation :
— Ça y est ! J’en étais sûre. Tu n’as pas pu le dire hier soir, mais aujourd’hui ça te démange. Eh bien, puisque tu es dans de bonnes dispositions, tu me dis où je te prends et où l’on va déjeuner. Ensuite, on parlera de tout cela calmement sans chercher à se leurrer l’un et l’autre.

Je trouve cette phrase imprécise : on ne sait pas ce qu'implique ce "leurrer", ça reste vague et c'est dommage.

Citation :
Comme la veille au soir, il y eut un silence à l’autre bout du fil. C’était la première fois peut-être que Séverine était arrivée à dire tout cela à son père. Si jamais, cette fois, elle pouvait aller jusqu’au bout, si elle pouvait vraiment lui parler pendant qu’ils mangeraient, ce serait un soulagement pour elle.

Le "C'était la première fois peut-être que Séverine était arrivée à dire tout cela à son père" est un peu lourd à mon goût, et j'aurais mis le "peut-être" avant, genre "C'était peut-être la première fois que Séverine arrivait à lui dire tout cela".

Et il y a deux fois "fois" dans deux phrases à la suite.

Citation :
Les seules fois où ils avaient été en tête à tête et où elle avait essayé d’aborder le sujet

Il y a là aussi une manière de simplifier la phrase, genre "Les seules fois où, en tête à tête, elle avait essayé d'aborder le sujet,... "

Citation :
Elle avait insisté en le suppliant :

Ici, le temps ne me semble pas bon vu que c'est le "présent" du récit : "Elle insista en le suppliant" ?

Citation :
—Oui Séverine, tu as raison, il le faut, mais malheureusement aujourd’hui tu as appelé trop tard. Je ne peux pas, j’avais déjà prévu de faire autre chose.

Un "mais malheureusement" n'est jamais très heureux, c'est presque pléonasme.


Voilà pour aujourd'hui^^

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
auteur008

avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/05/2017
Age : 69
Localisation : Commentry ( allier )

MessageSujet: Re: Les trois gerbes de roses ( roman )   Dim 24 Sep - 20:27

Bonjour, 

Merci pour la correction.

Cordialement



— Séverine, calme-toi, je t’en prie. Je te jure que je n’y peux rien, qu’il faut attendre. Je te promets qu’un jour on parlera, je te le jure. Mais pas pour l’instant, je ne suis pas encore prêt.
— Tu me le jures depuis trop longtemps. Maintenant c’est fini, je ne veux plus me taire, je n’en peux plus. Moi aussi j’ai essayé de ne pas en parler, de faire comme toi. Je suis obligée d’avoir une issue de secours et mon issue de secours, ce sont mes films. Alors tout va bien jusqu’à ce que tu voies mes films et que tu comprennes. À ce moment-là, tu viens me balancer en pleine figure que la saleté des autres, cela ne se raconte pas à tout le monde et dans des films en particulier. Mais il n’y a que toi qui vois le mal là-dedans. Oh pourtant à chaque sortie de film, tu me téléphones pour me complimenter, m’encourager à continuer. Tu me dis souvent que tu es fier de moi, que tu m’aimes…
Elle étouffa un sanglot à cet instant pour essayer de le cacher à son père, sa fierté étant la plus forte.
— Si tu te confiais, si l'on se parlait, comme je le désire, de tes problèmes qui sont les miens, ce serait mieux, crois-moi et l'on saurait pourquoi ma mère a fait cela, t’abandonnant et m’abandonnant. Est-ce qu’un jour tu pourras répondre à tout cela ?
Séverine était si bien lancée qu’elle ne s’était pas rendu compte qu’elle parlait dans le vide, son père ayant raccroché depuis longtemps. Quand elle s’en aperçut, elle en fit de même avec lassitude. Elle n’eut pas la force de pleurer, à quoi bon. Elle alla s’étendre sur son lit en laissant juste la petite lampe de chevet représentant une caméra allumée. Tout en allumant une cigarette, elle prit un cendrier, le « cendrier » et le posa sur son ventre une fois qu’elle fut allongée. Tout en fixant le plafond, elle envoya de larges volutes de fumée vers celui-ci. 
La semi-pénombre qui régnait se mélangeait avec la fumée de la cigarette qui montait en un sillon inégal créant des ombres aux reliefs étranges. Il n’en fallut pas plus à Séverine dont l’imagination fertile était toujours prête, pour retrouver dans ces ombres l’image du passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les trois gerbes de roses ( roman )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les trois gerbes de roses ( roman )
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galéir :: Nos créations personnelles :: Ecriture-
Sauter vers: