Galéir


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Seronn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Lun 7 Avr - 20:52

aj crime a écrit:
Hummmmm, je sais pas si ton histoire part en cacahouette mais je préfère largement ce chapitre qui nous donne quelques éléments et fait réllement avancer le chmilblique que le précédent qui me paraissait tiré par les cheveux.
Arf, c'est l'inconvénient quand la magie entre en scène. Tout devient possible, et le dosage se retrouve difficile à faire.
aj crime a écrit:
Voilà pour ce que je pense, c'est toujours un plaisir de te lire et de découvrir petit à petit le monde de Galeïr en levant le voile tout doucement.
Miciii ! Dans cet extrait, j'ai repris des éléments de background des uns et des autres, histoire d'enrichir l'histoire.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Titi

avatar

Messages : 415
Date d'inscription : 10/09/2007
Localisation : Ici

MessageSujet: Re: Seronn   Lun 7 Avr - 22:16

Je confirme AJ, ce passage passe mieux que le précédent ! Défaut de préparation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Lun 7 Avr - 23:24

Préparaquoi ? Pour cette histoire, j'ai jeté ce mot-là aux orties pour me lancer dans une vaste improvisation. Forcément, y'a des chances pour que le résultat soit inégal. Wink

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4143
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Seronn   Mar 8 Avr - 13:50

Que c'est bon de revoir Seronn^^
Le tout est toujours aussi bien écrit et l'histoire prend une réelle ampleur selon moi! Du tout bon^^

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Sam 28 Juin - 17:53

Vous ne m'attendiez plus ? Je suis toujours là ! Pire, je sais même où me conduit l'histoire...depuis hier soir.Razz

Chapitre VI : Laenn-Bor

Dès sa plus tendre enfance, Laenn-Bor eut des relations privilégiées avec la magie tellurique, apanage de l’Eglise de la Triade. Comme tous les GannTefaï de Lapointe qui montraient de telles dispositions, il intégra l’école cléricale et magique de NaoNarvilo, afin de mettre ses dons au service du pays.
Il découvrit très vite l’ambition, de celle, dévorante, qui pousse à se surpasser, à se diriger vers les sommets, et tant pis pour les obstacles, matériels et vivants. Quelque chose de sinistre brûlait au fond de son cœur, et lui-même ne savait quoi. Mais il sut qu’il était différent, et qu’il avait un destin, quel qu’il soit, à accomplir.
Il étudia, peaufina son savoir et ses techniques, devint arrogant et méprisa tous les mages moins puissants que lui, c’est-à-dire tout le monde. Dès qu’il fut devenu adulte, il sut qu’à cause de son caractère, il ne serait jamais reconnu à sa juste valeur. Il ne pourrait jamais faire carrière.

En matière de magie, le hasard n’existait pas, il en était persuadé. Savoir qu’il était né une nuit d’hiver où la température fut anormalement douce, et le ciel baigné des deux pleines lunes verte et blanche, fit forte impression sur lui.
A l’âge de vingt-deux ans, peu après avoir pris conscience que ses ambitions ne se concrétiseraient jamais en restant auprès de son peuple, trois événements se produisirent simultanément. Il sut dès lors qu’un appel du destin lui avait lancé.
Sur le tissu étoilé du firmament, les deux joyaux ronds, l’un émeraude et l’autre d’un blanc virginal, semblèrent le défier. Bien que l’hiver se soit installé depuis un bon mois, il dut enlever sa veste de laine, car cette nuit-là, l’air semblait porteur d’une chaleur printanière. Cette nuit, Laenn-Bor naquit, pour la deuxième fois. Son esprit enfiévré ne tarda pas à trouver un troisième présage que les choses allaient changer : au crépuscule, un Shamane des Confins s’était présenté au Capitan de Lapointe, désireux d’avoir des échanges culturels avec les plus grands lettrés de la capitale.

Malgré l’heure tardive, il alla frapper à la porte de la chambre du palais où le Shamane avait été installé. Celui-ci, aussi débonnaire qu’insomniaque, fut ravi d’avoir de la visite. Face à la cordialité affichée par Laenn-Bor, il expliqua qu’il avait découvert d’antiques manuscrits dans une cité perdue. Les quelques traductions qu’il avait pu en faire étaient très prometteuses, mais des passages abscons l’avaient convaincu que les savants GannTefaï lui seraient sans doute d’une aide inestimable pour comprendre en détail les vénérables écrits sur lesquels il avait mis la main.
Quoiqu’il en fut, le Shamane commit l’erreur mortelle de donner à Laenn-Bor la teneur globale des manuscrits. Selon lui, il s’agissait d’un traité expliquant la voie à suivre pour acquérir l’immortalité. Il survécut dix secondes à cette révélation, le temps que les mains de Laenn-Bor, comme mues d’une volonté propre, se jettent autour du cou du vénérable vieillard et le serre jusqu’à ce qu’il ne bouge plus.

L’émoi causé par la mort du Shamane fut considérable, dès que son corps eut été découvert, le lendemain matin. Les plus puissants mages de l’Eglise de la Triade se réunirent et mirent leurs pouvoirs en commun, afin de comprendre ce qui s’était passé. Ils virent Laenn-Bor accomplir son funeste forfait. Fait rarissime, ils eurent une seconde vision, celle de Laenn-Bor ne faisant plus qu’un avec les cieux, comme s’il les englobait.
Deux heures plus tard, cinquante des mages les plus puissants et les plus prometteurs du royaume se mirent en route pour le poursuivre, accompagnés d’autant de guerriers GannTefaï. Au cours des âges, une seule vision de l’Assemblée de la Triade avait été négligée : celle qui avait montré la chute de l’ancien royaume de Narvilone. Et celui-ci était effectivement tombé. Depuis lors, les mages s’étaient jurés de ne jamais négliger les présages.

Vingt ans plus tard, la poursuite continuait toujours. La jeune Olani était la dernière survivante du groupe originel. En chemin, elle avait glané de nouveaux compagnons de route. Au fur et à mesure que la mort s’attaquait inlassablement à eux, Olani, devenue chef de cette expédition vengeresse, tachait de remplacer les disparus. Désormais, ils n’étaient plus que trois : Olani la GannTefaï, âgée de quarante ans à peine mais qui semblait en avoir le double, Zargax l’Arraken et Nerdalis le Svetlanien.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...


Dernière édition par Minos le Sam 28 Juin - 18:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Notsil
Candy
avatar

Messages : 3063
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: Seronn   Sam 28 Juin - 18:01

Bah un seul reproche : beaucoup trop court Razz

C'est cool d'en apprendre plus sur ceux qui poursuivent le piaf sinon ^^

_________________
"Qui se soumet n'est pas toujours faible."
Jacqueline Carey, Kushiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Sam 28 Juin - 18:02

Trois heures de boulot, ce texte, ingrate ! Sad

Donnez une carotte à un âne, il vous fera des crottes ! Evil or Very Mad

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Titi

avatar

Messages : 415
Date d'inscription : 10/09/2007
Localisation : Ici

MessageSujet: Re: Seronn   Sam 28 Juin - 20:05

Ben, c'est très court et quasiment hors de propos avec le texte qui nous occupe sauf sur la fin où on revient.

Je n'ai pas lu dans la continuité mais même si c'est une bonne idée de faire des explications, c'est quelque peu... comment dire parachuté.

Et trop court ! (mais je l'ai déjà dit).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Sam 28 Juin - 20:07

Le chapitre suivant est aussi du parachutage. L'explicatif avant la scène finale. tongue

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
aj crime
Croquemitaine
avatar

Messages : 2398
Date d'inscription : 16/09/2007
Age : 44
Localisation : Presque de l'autre côté de la Terre !

MessageSujet: Re: Seronn   Sam 28 Juin - 23:24

Explicatif ??? Tu veux dire que ça ressemble plus à un chapitre introductif, un prologue quoi, en plein milieu de ton texte. Il serait peut-être bon de lui accoler un autre morceau de chapitre avec une redescente dans un univers de contact avec une réalité autre que descriptive et synthétique.

Mais, les points positifs sont assurément que l'on apprend des choses sur les personnages et leurs liens à la magie. J'ai bien aimé malgré la longueur.... Toute façon j'ai pas le temps ce soir ! J'ai même pas le temps de me remettre à mes fourmis géantes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilenia.fantastique.free.fr/index.php
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Dim 29 Juin - 8:18

Il est certain qu'à force d'improviser à outrance, le plan de l'histoire s'en ressent. Mais tant que ça m'amuse. Wink

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Notsil
Candy
avatar

Messages : 3063
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: Seronn   Dim 29 Juin - 11:35

Zut j'ai cru que tu avais posté la suite....

_________________
"Qui se soumet n'est pas toujours faible."
Jacqueline Carey, Kushiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Dim 29 Juin - 14:31

Et hop, par ce post totalement inutile je vais encore te le faire croire ! Razz

Hum...bon, OK, la suite viendra ce soir. Wink

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Notsil
Candy
avatar

Messages : 3063
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: Seronn   Dim 29 Juin - 15:00

T'avais déjà dit ça hier

^^

_________________
"Qui se soumet n'est pas toujours faible."
Jacqueline Carey, Kushiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Dim 29 Juin - 15:11

J'ai dû glisser dans une faille spatio-temporelle.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
aj crime
Croquemitaine
avatar

Messages : 2398
Date d'inscription : 16/09/2007
Age : 44
Localisation : Presque de l'autre côté de la Terre !

MessageSujet: Re: Seronn   Dim 29 Juin - 15:32

Curieux amusement que de faire un bout de texte sans dessus dessous qui oscille en pertinance, bizard, étrange et décousue......

M'enfin ça se lit, donc, pas de soucis de mon point de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilenia.fantastique.free.fr/index.php
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Dim 29 Juin - 16:00

Le problème, c'est que jusqu'ici, c'était de l'impro totale, j'écrivais ce qui me passait par la tête, ou presque.

Maintenant que j'ai décidé d'une fin, je la prépare, en recollant les morceaux et en livrant l'explicatif de certaines choses. Wink

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
aj crime
Croquemitaine
avatar

Messages : 2398
Date d'inscription : 16/09/2007
Age : 44
Localisation : Presque de l'autre côté de la Terre !

MessageSujet: Re: Seronn   Dim 29 Juin - 23:31

Pfoulalala, c'est pas simple dans cette tête... j'en avais une vague idée, mais là ça se confirme..... affraid Rolling Eyes tongue No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilenia.fantastique.free.fr/index.php
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Mar 1 Juil - 0:21

Antépénultième chapitre. Very Happy

Je continue à recoller les morceaux, en attendant la reprise directe de l'histoire, prévue dans le chapitre suivant.

Chapitre VII : sombres desseins

Vingt ans ! Vingt ans de recherches, des dizaines de peuples rencontrés, des centaines d’heures à étudier des parchemins ternis parles ravages du temps, des milliers de kilomètres parcourus. Laenn-Bor avait l’impression qu’il avait pris la route une éternité auparavant. Il sourit : les épreuves qu’il avait traversées n’étaient rien. Bientôt, en effet, il serait immortel. Plus rien ne pourrait l’arrêter, désormais, se dit-il tandis qu’il parcourait les derniers mètres qui le séparaient de la clairière dans laquelle il savait trouver la Brisée des Dieux.

Emu, il repensa à de nombreuses étapes de sa quête. Parcourir le vaste monde à la recherche des détenteurs du savoir, qui lui avaient permis de traduire et de comprendre précisément les précieux manuscrits du Shamane des Confins.
Il s’était vite avéré que pour acquérir l’immortalité, il fallait posséder et contrôler plusieurs formes de magie. De trahisons en meurtres, d’études poussées en manipulations, il était parvenu à ses fins, après avoir maintes fois frôlé la mort, ce qu’il trouvait normal. Il avait toujours su que la route serait extrêmement longue et douloureuse.

Au fil du temps et de ses découvertes, il avait compris que sa future déification passerait par un rituel effectué à une certaine période, en un certain lieu, et en ayant la maîtrise des formes de magie associées à chacune des trois lunes miroitant tour à tour ou ensemble dans les cieux. Par le biais d’une énigme dont la solution le fit sourire de mépris, il sut qu’il devait attendre la conjonction des trois lunes pleines. Le lieu mythique fut plus difficile à identifier : dans les parchemins, il portait le nom de Brisée des Dieux, nom plus poétique qu’utile. De fil en aiguille, il identifia ce lieu, perdu dans la forêt de DekongLa, et connu par les Lactengais sous le nom de Grande Table, ce qui en disait long sur le pouvoir de leur imagination.

Le problème suivant consista à identifier les magies indissociables du rituel, tâche très difficile car il n’était pas rare que les adeptes de traditions magiques ignorent l’historicité liée à leurs pouvoirs.

Son plus gros problème consista à découvrir quelle était la magie liée à la lune verte. Il crut pendant longtemps qu’il y avait un rapport avec la couleur dominante de la nature, et s’intéressa de près aux esprits de la forêt, chers aux Svetlaniens. Il finit par comprendre qu’il faisait fausse route, induit en erreur par un rapprochement trop facile, et par une traduction tronquée d’une partie de la langue morte depuis longtemps qui ornementait des parchemins.
Dans les ruines de la civilisation aujourd’hui disparue des Nazactlafilos, Laenn-Bor, entouré des émeraudes scintillantes qui ornaient tous les vestiges des temples, ressentit leur pouvoir. Au contraire de la magie tellurique, qui « contaminait » en quelque sorte les êtres qui vivaient à sa proximité, celle des Nazactlafilos partait des êtres, qui s’étaient servis des émeraudes comme d’autant de livres, de catalogues contenant un ou des pouvoirs. Pour que leur savoir ne se perde jamais.
Laenn-Bor crut qu’il allait devenir fou en ces lieux : à chaque émeraude qu’il touchait, il effleurait un savoir qu’il pourrait transformer en arme. Et il y en avait des milliers. S’il n’avait pas poursuivi inlassablement son but ultime d’immortalité, il se serait installé en ces lieux, à partir desquels il serait parti à la conquête de Galéir. Tous ces pouvoirs découverts là le lui auraient permis. Mais cet objectif, qui aurait suffit à d’innombrables hordes de conquérants, lui semblait mesquin. Au bout de quatre mois de recherches intensives, il trouva ce qu’il était venu chercher : l’émeraude qui permettait l’utilisation de plusieurs magies à la fois.

Laenn-Bor se cassa les dents pendant pas moins de sept ans sur le mythe des Changeurs, anciens adorateurs de la lune rouge, Seyened, comme ils l’appelaient. Il finit par rencontrer les derniers représentants de cette ethnie. Contrairement aux Svetlaniens, qui se transformaient en panthère ou en aigle selon leur sexe, les Changeurs pouvaient modifier leur apparence comme ils l’entendaient, prenant indifféremment la forme d’humains – ce qu’ils étaient à l’origine – ou d’animaux. Quelle n’avait pas été la surprise de Laenn-Bor de découvrir que les Changeurs avaient donné naissance au peuple des Svetlaniens, erreur génético-magique qu’ils avaient cherché à corriger en les éradiquant. Mais les Changeurs se reproduisaient très peu, car les formes qu’ils adoptaient avaient trop peu à voir les unes avec les autres. Ils se complurent dans leur égoïsme et ne furent bientôt plus capables de se reconnaître les uns les autres. De leur côté, les Svetlaniens survivants fuirent et prirent leurs distances avec leur peuple d’origine, devinrent prisonniers de leurs deux seules formes de transformation. Ils apprirent à se méfier de Seyened, la lune rouge, dont le nom évolua parmi eux en Siraya. Dès que Laenn-Bor obtint les informations dont il avait besoin, et maîtrisa leurs techniques de transformation, il élimina les vestiges de cette civilisation dégénérée.
La magie des Changeurs, selon les conclusions auxquelles Laenn-Bor était arrivé, permettait d’ouvrir la Porte Céleste qui menait à la déification.

Il prit ensuite l’apparence d’un jeune mâle Piminomo. L’art magique des Maîtres du Vent semblait indispensable, selon les manuscrits, pour stabiliser la Porte Céleste. Il partit en quête d’un Maître. Après toutes les épreuves qu’il avait traversées, berner le naïf sage fut d’une simplicité enfantine : il se présenta à lui comme étant un orphelin, qui n’avait pas eu le temps de revendiquer son héritage magique auprès de ses parents, avant que ceux-ci ne disparaissent. Il ne s’en fallut que de quelques mois pour qu’il maîtrise la Magie des Vents. De temps à autre, il prenait soin de gonfler son apparence, comme si le jeune corps qu’il occupait grandissait vers sa future taille adulte.
Ce que Laenn-Bor soupçonnait, d’après ses traductions des manuscrits du Shamane, fut confirmé par les paroles du Maître du Vent Piminomo, qui lui soutint que le premier Piminomo venait de la lune blanche, Nereveleiy. Depuis, elle veillait tout particulièrement sur le vol des Piminomos.

La dernière étape avait consisté à retrouver un corps humain, sensible à la magie tellurique. Ironie du destin, qui lui signifiait qu’il devait recouvrer ses pouvoirs originaux. La Brisée des Dieux, cet autel ou pierre plate couchée, était indispensable au rituel menant à l’immortalité, et ne s’animait que grâce à la magie tellurique. Heureusement, ce que beaucoup ignoraient était que cette magie, existant dans les sols de l’ancien royaume de Narvilone, finissait par contaminer celui qui vivait dessus. Rencontrer l’idiot du village, ce Seronn, avait été une bénédiction des cieux. Surtout dans une clairière porteuse de roches tendhil, porteuse par nature de la magie tellurique. Laenn-Bor en arrivait à trouver ce genre de coïncidence normal : tout était déterminé à l’avance, il en était de plus en plus persuadé. Son destin était d’accéder à l’immortalité.

Il entra dans la clairière dans laquelle reposait la Brisée des Dieux, qui attendait qu’il y vienne accomplir son destin.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Notsil
Candy
avatar

Messages : 3063
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: Seronn   Mar 1 Juil - 14:11

Sympa de voir pas mal de peuples de Galéir ^^ Et d'avoir des explications pour les lunes...

Ya plus qu'à voir comment il va se débrouiller maintenant ^^

_________________
"Qui se soumet n'est pas toujours faible."
Jacqueline Carey, Kushiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4143
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Seronn   Mar 1 Juil - 14:54

Très sympa cette suite! On voit des peuples "Galéiriens" et c'est un plus non négligeable pour cette histoire.
Moi, j'ai toujours autant apprécié!

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Mar 1 Juil - 14:57

Mici l'ami. Suite d'ici demain. Wink

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4143
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Seronn   Mar 1 Juil - 14:58

Déjà affraid
Tu as mis le turbo! Razz

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Notsil
Candy
avatar

Messages : 3063
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: Seronn   Mar 1 Juil - 15:13

Cool, j'attends avec impatience !

_________________
"Qui se soumet n'est pas toujours faible."
Jacqueline Carey, Kushiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Mar 1 Juil - 21:50

Avant-dernier chapitre !

Chapitre VIII : La fin de la quête

Belle soirée, se dit Laenn-Bor, tandis que son ventre se mettait à grogner ostensiblement. Il l’ignora, méprisant envers ce qu’il assimilait à de la faiblesse humaine. De toute manière, moins d’une heure plus tard, les misérables problèmes matériels des mortels ne le concerneraient plus.
Un vent glacial le fit frissonner. Il s’approcha de la Brisée des Dieux, à peine discernable sous l’amas tentaculaire de lierre qui la recouvrait, touche étonnante de vert dans la clairière enneigée. Il arracha la plus grande partie du végétal tenace, autant dans l’optique de faire les choses proprement, que pour s’occuper en attendant l’heure fatidique.
Les dieux qu’il allait rejoindre semblaient être avec lui : le crépuscule qui s’abattait sur Galéir montrait les étoiles scintillantes dans le ciel dépourvu de nuages. La lune blanche était déjà là, encore bien terne à cette heure. Dans la demi-heure suivante, ce serait le tour de la rouge, qui serait suivie de près de la verte. Et là…

Il s’assit sur la brisée, un sourire détendu aux lèvres. La fin du chemin, enfin ! Après vingt ans de quête acharnée. Il ne se souvenait plus du nombre de fois où il avait failli perdre la vie. Mais tout cela était désormais oublié.
Il se gratta furieusement la tête : sans nul doute, il lui restait encore des poux. Il pesta contre l’ancien détenteur de ce corps faible et crasseux, et à qui il l’en avait arraché. Ce gueux n’avait jamais dû entendre parler d’hygiène corporelle. Il s’était même cassé une dent en mangeant son ancien corps piminomo. Il avait décidément hâte de quitter cette pitoyable dépouille.

Il n’y tint plus d’impatience dès que la lune rouge apparut. Et il commença le rituel.

Il prit l’émeraude dans sa main gauche, et celle-ci réagit en s’illuminant de l’intérieur, signe que le pouvoir qui y était contenu venait de s’activer. Désormais, Laenn-Bor pouvait faire appel simultanément à plusieurs formes de magie.
Il n’attendit pas une seconde de plus avant de se concentrer sur son corps. Oui, la magie tellurique qui l’habitait était toujours là, presque désireuse de sortir. Il lui fit ce plaisir et toucha la Brisée des Dieux. Au bout de quelques interminables secondes, celle-ci prit une teinte bleue, jusqu’à presque l’éblouir.
Un coup d’œil au ciel : la lune blanche montait paresseusement, et la rouge la rattrapait lentement. Plus que quelques minutes avant que la verte n’apparaisse, et là…ce serait la fin, et le commencement.

Il attendit, le cœur battant à tout rompre. La Porte Céleste ne s’ouvrirait que quand les trois lunes seraient dans le ciel, par le biais du pouvoir des Changeurs, et son savoir de Maître du Vent permettrait de stabiliser le portail magique. Il n’aurait alors plus qu’à le franchir.

C’est alors qu’il entendit un bruit de branche cassée derrière lui, aussitôt suivi d’un sifflement aigu. Une lance lui perfora le biceps droit, et il fit volte-face en grognant.
Je l’ai raté, attention ! cria Zargax, l’Arraken.
L’œil dur, Laenn-Bor lança sa magie de Maître du Vent contre l’intrus, tout en essayant d’évaluer si il y avait d’autres menaces aux alentours. Zargax fut décollé du sol par une claque invisible géante, et alla s’écraser lourdement à l’autre bout de la clairière, contre un arbre centenaire, dans un craquement de mauvais augure.
Comme il sentit d’autres présences, il se réfugia derrière la Brisée des Dieux, avant de risquer un œil. Tout n’était que silence. Il jeta un regard anxieux au ciel. Toujours pas de lune verte sur l’horizon.
Un gufu entra lentement dans la clairière, d’une démarche transversale à la position de Laenn-Bor. Quand le mage vit qu’une main humaine guidait la bête, il rugit de dépit. Sacrée protection qu’une bête aussi imposante. Mais personne ne l’arrêterait. Non, personne. Hors de question. Il lança à nouveau la magie des Maîtres du Vent, avant d’y renoncer, en constatant dépité que le gufu était trop lourd pour y donner prise.

Laenn-Bor sentit une énergie magique s’élever, et la reconnut sur-le-champ. Olani ! Cette maudite GannTefaï ne renoncerait-elle donc jamais ? Il se calma. Elle ne maîtrisait que la magie tellurique, que lui possédait également, à un degré plus élevé, qui plus est. Elle ne pouvait rien contre lui.
Pourtant, il vit la lumière de la Brisée des Dieux décliner, et comprit que sa compatriote entendait bien garder l’artefact inactif. Il grogna un défi et lança à son tour son pouvoir.

La lumière au sein de la Brisée des Dieux, oscilla, incertaine, tantôt s’affirmant, tantôt déclinant, selon que l’un ou l’autre des mages prenait l’avantage. un sourire carnassier vint déformer les traits de Laenn-Bor. A ce petit jeu là, il était sûr de gagner. Et de ce fait, la Brisée des Dieux s’illumina comme jamais, improbable phare au milieu d’une mer de neige. Laenn-Bor entendit un cri et entendit le bruit d’une chute. Il était parvenu à briser l’attaque d’Olani !

Quand il leva les yeux vers le ciel, pour voir où en était la conjonction astrale, il crut que son cœur allait s’arrêter de battre : il voyait la lune verte ! Il la voyait !
Il se redressa, tremblant d’émotion, et vit une ombre dans la limite de son champ de vision. Le temps qu’il se tourne vers elle, une forme qui lui sembla immense bondit sur lui. Instinctivement, il fit appel à la magie des Changeurs pour renforcer la densité de son corps. Et ce fut le choc.

Il fut renversé comme un pantin par la créature, qui l’agrippa à la gorge et serra de toutes ses forces. Tous deux roulèrent pêle-mêle sur plusieurs mètres. La panthère – car Laenn-Bor vit que c’en était une – desserra sa prise et tenta de le mordre à l’épaule. Comme pour la gorge renforcée par la magie, la panthère eut l’impression de mordre une pierre.
Leurs yeux se croisèrent, la détermination de Laenn-Bor face à… la peur, comme le GannTefaï put le constater dans ce regard si humain, qui lui indiqua qu’il avait affaire à un Svetlanien. Et qu’il était plus fort que l’homme-panthère.

L’effort de laenn-Bor pour renforcer la résistance de son corps lui coûtait cher, très cher, il le sentait. Il voyait presque sa propre énergie abandonner son corps, petit à petit, mais inéluctablement. Il devait abréger ce combat. Et vite.

Le Svetlanien Nerdalis mordit à nouveau la gorge de Laenn-Bor, et décida que cette fois-ci, il y mettrait toute la force de ses puissantes mâchoires, en temps normal capables de sectionner des os d’un seul coup. Il mit tous ses muscles à contribution, tandis que Laenn-Bor délaissait la protection du reste de son corps, pour se concentrer sur celle de sa gorge. Le Svetlanien força…força…força…et quand ses crocs explosèrent de douleur, il comprit que sa mâchoire, brisée, n’avait pas fait le poids face à la magie du GannTefaï.

Celui-ci se releva en riant, fit passer toute sa puissance dans son poing, et marcha vers le Svetlanien, trop épuisé et trop perclus de douleurs pour pouvoir s’enfuir. Un coup de poing sur le dessus du crâne de l’homme-panthère suffit. Nerdalis s’écroula dans un râle, inerte, le crâne fracassé.

Laenn-Bor tomba à genoux, épuisé et en sueur. Il reprit laborieusement son souffle, mais des étoiles dansèrent dans ses yeux. Il tomba face contre terre.

Se relever. Il devait se relever. Il ne pouvait pas échouer si près du but. Non. Son corps accepta de répondre à ses ordres, et il se redressa maladroitement. Il passa une main devant ses yeux humides de lassitude, pour en chasser les couleurs tremblotantes qui avaient remplacées sa vue.
Il avança vers la Brisée des Dieux, lentement. A vrai dire, il n’arrivait à voir l’artefact que parce qu’il brillait d’une lueur soutenue, qui transperçait le brouillard de sa vue incertaine. Quand il lui fit face, il retint son souffle. Tout allait se jouer maintenant. S’il avait encore assez de forces, il allait faire appel au pouvoir des Changeurs, afin d’invoquer la Porte Céleste, et il lui faudrait se servir de la magie des Maîtres du Vent pour la stabiliser.

Il invoqua le pouvoir de la lune rouge, et un brouillard de cette couleur apparut progressivement au-dessus de la Brisée des Dieux. La brume se fit plus intense et se mit à s’étendre, lançant des tentaculaires de-ci de-là. Le dernier effort. Le plus dur.

Laenn-Bor invoqua la magie des Maître du Vent, et il peut replier sur elle-même la brume, qui grésilla avant de se transformer en anneau grossier de deux mètres de diamètre. Au centre de cet anneau apparurent des étoiles. Le GannTefaï s’avança, escalada maladroitement la Brisée des Dieux, et franchit la Porte Céleste.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...


Dernière édition par Minos le Mar 1 Juil - 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seronn   

Revenir en haut Aller en bas
 
Seronn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galéir :: Nos écrits et illustrations du monde de Galéir :: Galéir : les autres histoires-
Sauter vers: