Galéir


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Seronn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Seronn   Jeu 15 Nov - 20:06

Et hop, inauguration de topic !

Voici donc la rencontre de deux habitants de Galéir. Il y a peu de détails géopolitiques, et les descriptions sont sommaires, mais c'est un peu fait exprès. Si quelqu'un voit que des éléments qu'il a lui-même créé pourrait intervenir, même en arrière-plan (le lieu, le peuple auquel appartient mon héros humain), qu'il n'hésite pas à en faire part ! Wink

Seronn

Seronn n’avait que vingt ans, et était promis à un destin médiocre. Orphelin depuis trop longtemps pour se souvenir du visage de ses parents, il avait été élevé par ses compère et commère, au village de Lesserel. Comme ses ancêtres avant lui, il avait appris les bases du métier de cultivateur, et s’était démené depuis pour obtenir une exploitation bien à lui. Malheureusement, issu d’un milieu pauvre, il était parti de rien, et ce n’était pas les quelques journées de travail qu’il avait récolté de ci de là, en tant que journalier, qui allaient faire de lui un homme qui réussirait sa vie.
C’était alors qu’il avait entendu parler des escarmouches à la frontière, et surtout que le roi recherchait des soldats. Certes, le royaume était minuscule et son roi ne vivait pas beaucoup mieux que le plus riche de ses paysans, mais Seronn y avait vu une occasion de changer de vie, de quitter la médiocrité de sa condition, si les dieux s’avéraient être de son côté.

Il s’était engagé. Après une courte et minimaliste formation au maniement d’antiques épées, au cours de laquelle, à l’instar de ses jeunes camarades fraîchement recrutés, il s’était vite senti invincible et prêt à en découdre avec tous les ennemis du royaume à travers Galéir. Optimisme, aveuglément de la jeunesse qui n’a pas vécu. Qui ne sait pas. Il avait vite appris.

Une bataille avait suffi. Leurs ordres avaient été très clairs : attaquer en hurlant, épée à la main. Objectif : reprendre la colline, occupée par l’envahisseur du micro-royaume voisin. Ce que leurs supérieurs avaient oublié de leur dire – à moins qu’ils ne l’ignorassent, tout bonnement, c’était que leurs ennemis étaient des mercenaires surentraînés. La bataille avait vite tourné au massacre, et Seronn avait vu ses amis, ses pairs, se faire tuer et mutiler avec une facilité déconcertante.
Il avait très vite compris que s’il restait là, il serait mort avant la fin de la journée. Soit l’assaut lui serait fatal, soit il reculerait et ses propres supérieurs l’abattraient pour lâcheté. Fuir alors que la bataille était perdue d’avance faisait-il de lui un lâche, un traître ? Il ne le pensait pas. Pour lui, ce n’était qu’une question de bon sens. Il s’était donc faufilé à travers les buissons urticants et, s’il avait récolté d’innombrables égratignures, au moins avait-il réussi à survivre.

Seronn était devenu un déserteur, un fugitif. Retourner dans son village aurait été suicidaire, aussi avait-il gagné la forêt voisine de DékongLa, pour s’y reconstruire une morne vie solitaire.

Le jour où cette histoire commence, Seronn était déprimé. L’automne touchait à sa fin, et une température chaque jour un peu plus glaciale pesait lourdement sur la forêt de DékongLa.
Il contempla d’un œil morne la cabane minable qu’il avait bricolé. Au moindre coup de vent un tant soit peu puissant, nul doute qu’elle s’écroulerait. Fataliste, il savait qu’il n’y pourrait pas grand chose. N’était pas artisan qui voulait, et Seronn ne l’était qu’à cause des circonstances qui l’avaient vu s’installer dans cette forêt.
C’était un homme des plaines, or il avait beaucoup de mal à se débrouiller pour survivre dans une forêt. Ses réserves de nourriture pour l’hiver étaient inexistantes, et il se demanda anxieusement s’il parviendrait à y survivre.

Son attention fut attirée par un mouvement en périphérie de son champ de vision, et son cœur battit violemment dans sa poitrine quand ses yeux tombèrent sur la poule. Seronn ne se souvenait plus de la dernière fois qu’il avait mangé de la viande, et son estomac perpétuellement sous-alimenté depuis des semaines grogna son avidité à la vue du volatile.
Tétanisé, Seronn resta l’observer. La poule ne semblait pas avoir conscience de sa présence, et s’avançait tranquillement dans la petite clairière où Seronn avait bâti sa cabane. La bête ne caquetait pas mais émettait des pépiements enthousiastes de temps à autre, quand elle fouaillait dans la terre recouverte de feuilles, à la recherche de vers de terre.
Son plumage était brun, à l’exception de ses ailes et de sa tête, de couleur dorée. Son visage rappelait plus celui d’un faucon que celui d’une poule, car elle était pourvue d’un bec imposant et crochu, ainsi que d’yeux plissés, méfiants. On aurait dit que le volatile fronçait les sourcils qu’il ne possédait pas.

Seronn faillit courir sur ce repas potentiel inespéré, mais il se retint. Au contraire, il s’avança lentement, pour ne pas effrayer la poule. Mais quand il n’en fut plus qu’à deux mètres, le volatile déploya ses ailes, s’envola gracieusement et alla se percher sur la branche d’un arbre, trois mètres au-dessus du sol.
– Hey, t’as pas le droit de faire ça, les poules ne volent pas ! s’insurgea Seronn.
La poule émit une série de pépiements, douce musique harmonieuse qui n’émut pas Seronn pour autant. Il n’avait qu’une idée en tête : manger, et il ne releva pas le fait que la poule semblait avoir répondu à son reproche, les yeux rivés sur lui.
Etre gauche de nature ne l’empêcha pas d’essayer de grimper à l’arbre dans lequel la poule le narguait. Il se hissa maladroitement, en s’écorchant à trois reprises. Quand il parvint enfin à la bonne branche, ses genoux tremblaient et il n’osait pas regarder en bas. de son côté, la poule avait suivi des yeux ses efforts pitoyables, et comme de juste, elle s’envola et se posa au sol quand Seronn fit mine de se hausser à la même hauteur qu’elle.

Seronn tenta de redescendre, ne trouva pas de prises et finit par se laisser tomber. Il se reçut mal et une violente douleur lui vrilla le genou. Claudiquant et marmonnant, il entra dans sa cabane et en ressortit avec un arc grossier, ainsi que quelques flèches. Il en encocha une, visa la poule, qui ne le quittait toujours pas du regard, et il tira. L’animal ne bougea pas une plume, et la flèche la rata largement.
Se sentant gagné par l’énervement, Seronn en encocha une autre, mais prit le temps de viser posément, cette fois-ci. Dès que ces doigts ne tremblèrent presque plus, il lâcha la corde de l’arc. A peine la flèche était-elle partie que Seronn sut qu’elle allait toucher sa cible. La poule resta imperturbable, un coup de vent venu de nulle part traversa la clairière et détourna la flèche, qui se perdit dans les sous-bois.
– Rha, c’est pas vrai ! cria Seronn en jetant son arc au sol, pour se défouler.

La poule déploya ses ailes et s’envola…droit dans sa direction. Il cria, elle pépia. Il tenta de se protéger le visage, elle lui décocha quelques coups de becs bien sentis sur le dessus du crâne. Pas assez fort pour le transpercer, mais assez pour lui infliger une cuisante douleur.
Elle s’envola à nouveau et se reposa quelques mètres plus loin, en reprenant ses pépiements et sa recherche de vers. Le fait que la créature ignorât superbement Seronn le rendit fou, et il se jeta sur elle, en lui criant des insultes. Elle déploya une nouvelle fois ses ailes, et des tourbillons de feuilles mortes se créèrent instantanément, coupant l’humain dans son élan.
Les vents ne firent que prendre de l’ampleur et entourèrent le pauvre Seronn, qui fut rapidement aveuglé par les rafales de feuilles et brindilles. Les gémissements dans l’air se transformèrent en plaintes assourdissantes, et l’humain crut se retrouver au milieu d’une véritable tempête, à un point tel qu’il vacilla et tomba à terre. Il se recroquevilla sur lui-même et pria tous les dieux qu’il connaissait de lui venir en aide.
Un fracas de tous les diables se fit entendre par-dessus le vacarme ambiant, puis le calme revint soudainement, comme si rien ne s’était passé.

De longues secondes s’écoulèrent avant que Seronn n’ose lever les yeux. La poule pépiait, arpentait la clairière et plongeait de temps à autre le bec dans le sol, en ignorant superbement l’humain. La cabane miteuse et branlante de Seronn n’était plus qu’un souvenir, réduite comme elle l’était à l’état d’amas de branches et de feuillages séchés.

Seronn resta hébété un bon moment. Il finit par se relever, épousseta ses pauvres vêtements, et partit en quête de champignons, après avoir décidé qu’essayer d’attraper cette poule était décidément une mauvaise idée.






Et pour ceux qui n'auraient pas suivis, la poule en question est bien sûr un Piminomo ! Pas de grillade au programme Razz

Avec cette historiette, des éléments de background restent à poser. D'une part, pour le lieu, on est à la frontière de trois peuples : les Piminomos, un peuple d'humains agriculteurs dotés d'un roitelet, à la tête d'un micro-Etat, et un autre peuple humain, que je verrais bien ennemi du premier, et de même importance. Ce qui revient à dire que sur Galéir existe un plus ou moins vaste territoire où cohabitent un certain nombre de micro-Etats, qui sont souvent en guerre ou en conflits, et où les alliances et les trahisons se font et se défont à grande vitesse, tel que je le vois.

Wink

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Notsil
Candy
avatar

Messages : 3063
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: Seronn   Jeu 15 Nov - 20:30

Mignonette histoire ^^

J'ai vu le coup du Pimotruc dès la phrase : Hey, t’as pas le droit de faire ça, les poules ne volent pas ! (excellente par ailleurs ! ^^).
Le seul point que j'aime pas, c'est cette petite expression "Etre gauche de nature" , bien que passée dans le langage commun ^^

_________________
"Qui se soumet n'est pas toujours faible."
Jacqueline Carey, Kushiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Jeu 15 Nov - 20:32

Serais-tu gauchère, par le plus grand des hasards ?

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Titi

avatar

Messages : 415
Date d'inscription : 10/09/2007
Localisation : Ici

MessageSujet: Re: Seronn   Jeu 15 Nov - 23:34

Une ptite histoire bien marrante (le coup des poules qui ne volent pa, arf) ! lol!
Sinon, pour les royaumes, je verrais bien une partie des terra incognita (ou des frontières) restantes transormées en zone tampon sur lesquelles se trouveraient quelques cités états peuplées d'humains ou autres selon le background qu'on leur donnerait. Il va sans dire que les empires importants ne comporteraient pas de tels royaumes à leurs portes (ou seraient leurs alliés).
Hé, on a commencé !! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Jeu 15 Nov - 23:39

Titi a écrit:
Hé, on a commencé !! cheers

Yep ! Si chacun a la disponibilité et l'envie de nous livrer un texte sur ses créations, il se pourrait bien qu'on flashe sur un héros en particulier, et qu'on ait la base du galop d'essai, concept encore abstrait au jour d'aujourd'hui. Wink

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
mitsupitchu

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 28/09/2007
Age : 44
Localisation : toulouse(c'est fini le nomadisme!!!)

MessageSujet: Re: Seronn   Ven 16 Nov - 2:16

ahhh le piminomo...mon favori..je me demandais comment il pouvait intervenir dans une histoire!
et l'humain! cet humain si grotesque!
Mon dieu on est tous comme ça, c'est ça le pire...
Mais qu'est-ce qu'on va devenir?

Par contre difficile de lire avec ce de roi sur Msn!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/mitsupitchu
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Ven 16 Nov - 2:24

Elle plaisante ...je ne suis pas là ...je n'existe pas

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
aj crime
Croquemitaine
avatar

Messages : 2398
Date d'inscription : 16/09/2007
Age : 44
Localisation : Presque de l'autre côté de la Terre !

MessageSujet: Re: Seronn   Ven 16 Nov - 23:22

Lu moi aussi. C'est une bonne idée que faire de petites présentations écrites par petits bouts d'histoire pour présenter des espèces, décrire l'environnement, planter quelques personnages, faire vivre la Galéir (à non d'habitude elle vogue) et se familiariser avec le style de chacun.

J'esserai de faire quelques paragraphes, dont j'ai déjà l'idée sur les Séphropans. Il faut juste que je trouve le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilenia.fantastique.free.fr/index.php
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Sam 17 Nov - 3:46

Chouette ! Et pour la disponibilité, on n'a pas de date-butoir, ça tombe bien. No stress, no panic. Wink

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Evangile

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 02/10/2007
Age : 32

MessageSujet: Re: Seronn   Dim 18 Nov - 0:47

J'ai beaucoup apprécié cette histoire. Seul bémol : pas de grillade de piminomo!... Razz

Je vais également voir si je ne peux pas faire un petit essai Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Dim 18 Nov - 0:50

Mici l'ami ! Et on attend ton essai avec impatience ! Very Happy

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4143
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Seronn   Lun 19 Nov - 15:51

Aaaaaah la première petite histoire sur Galéir!!!!!
Minos, tu es génial! J'apprécie cette petite histoire qui certes manque un tout petit peu de description, mais ca ne dérange pas trop!
J'ai relevé un petit côté Tribu de Dana dans l'histoire. C'était voulu?
Minos a écrit:
Hey, t’as pas le droit de faire ça, les poules ne volent pas ! s’insurgea Seronn.
J'adore!
Cette histoire est amusante et bien écrite! C'est un plaisir de la lire! Et puis, on s'attache assez vite au héros et au piminomo! Et puis ça donne envie de manger un p'tit poulet volant! lol!
En tout cas, chapeau bas mon pote! C'est du tout bon!
Allez dès demain, j'tente de rédiger une petite histoire aussi moi. Mais de là à savoir dans combien de temps je l'aurai terminée...
Mais j'vais tenter de faire de mon mieux jocolor

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Mar 20 Nov - 0:58

Tribu de Dana ? Moi pas saisir l'allusion...en tout cas, ravi que ça te plaise ! Very Happy

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4143
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Seronn   Mar 20 Nov - 18:09

C'est que j'ai l'esprit trop tordu peut-être à voir des allusions où il n'y en a pas. On va mettre ça sur le compte de la fatigue

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Ven 30 Nov - 19:10

Allez, je remets une couche, avec mes deux héros précédents ! En guest star, un Démoloss...enfin, si le traitement que je lui ai réservé convient à Evangile Wink

Seronn II : le monstre

Alors qu’un crépuscule humide et brumeux envahissait la clairière dans laquelle il s’était installé, Seronn voulut dormir, après avoir vainement cherché quelque chose à se mettre sous la dent. Mais cette année, l’hiver était venu trop tôt, et la forêt de MekongLa ne livrait pas ses ressources d’un claquement de doigt. Seronn sentait que sa vie ne tiendrait bientôt plus qu’à un fil.
Après son premier et vain essai, il n’avait plus essayé d’attraper le volatile maudit qui le narguait et l’ignorait délibérément. La bestiole semblait avoir elle aussi décidée de rester là, et Seronn s’aigrissait en la voyant s’empiffrer de vers à longueur de journées, qu’elle débusquait de la terre grâce à son bec crochu.
A un moment, la « poule » semblait avoir eu pitié du pauvre humain. Elle avait attrapé un ver, l’avait gardé dans son bec, s’était envolée au-dessus de Seronn et avait lâché le ver. Tentative de socialisation ? Seronn avait eu l’impression d’être un chien à qui on jetait un os. En temps normal, sa fierté l’aurait poussé à rejeter cette aumône peu ragoûtante, mais il était tellement affamé…
La main tremblant autant de dégoût que de froid, il avait saisi le ver du bout des doigts. Dix minutes plus tard, passées à se donner du courage, il avait pris une longue inspiration, avait ouvert grand la bouche, jeté le ver dedans, et croqué brutalement. Le goût acide de la chair du ver s’était propagé dans la bouche, avant qu’il ne la recrache, écœuré par la sensation. Il vomit un peu de bile dans la foulée, et fut pris de frissons.

Maudites guerres frontalières ! Tout était de leur faute ! Roi de Lacteng, Souveraine de Bilipossa, ou Général en Chef de la Légion Mauve, tous étaient bons à mettre dans le même sac, plutôt que d’entraîner leurs peuples dans des guerres futiles et pourtant meurtrières ! A cet instant, Seronn eut le sentiment que tout Galéir se liguait contre lui.
Tout allait de mal en pis pour lui ! Et quelles étaient ses maigres chances de passer le rude hiver ? Divina la Bien Nommée, déesse-mère de tous les dieux, allait-elle donc l’abandonner ainsi, alors qu’il lui avait toujours rendu grâce avec ferveur ? Rarissimes étaient les moments où il avait raté les messes dites en son honneur ! Suivant à la lettre les nobles préceptes qu’elle avait édicté, il n’avait eu de cesse de tuer toutes les araignées qu’il avait croisé au cours de sa vie !

Il s’avisa soudainement que « la poule » avait cessé ses allées et venues et tu son babillage, et il la vit, aux aguets, sa tête de faucon tournée vers un antique sentier qui serpentait dans la brume jusqu’à la clairière. Il entendit distinctement une branche craquer, en provenance de cette direction, et son cœur s’emballa, mélange de peur et d’excitation. Divina avait-elle entendu ses prières ? Allait-elle apparaître devant lui, dans son plus simple appareil, à savoir sa tenue habituelle pour bien faire comprendre à toutes les Galéiriennes humaines qu’aucune d’entre elles n’atteindrait jamais sa propre perfection physique ?
L’émotion lui étreignit la gorge quand une silhouette indistincte apparut dans son champ de vision, vague forme immatérielle tout d’abord. Il bondit maladroitement sur ses pieds, faisant tomber les brindilles dont il s’était recouvert le corps tant bien que mal en guise de couverture.
Il se jeta à plat ventre, le nez dans la terre et les bras en croix, avala un peu de terre après s'être cogné les dents contre le sol gelé, recracha et se mit à scander :
Ô déesse-mère, ô divine parmi les divines, je suis ton humble serviteur ! Je suis à jamais ton…
Il s’interrompit en entendant un rugissement, qui cadrait plutôt mal avec l’idée qu’il se faisait de sa déesse. Par contre, il n’aurait pas déparé dans la bouche d’un monstre quelconque.

Il osa lever les yeux, et ils tombèrent sur une paire de pieds, à cinquante centimètres à peine de sa position. Des pieds immenses, sales, poilus sur le dessus, avec des ongles cassés qui ressemblaient fort à des griffes, d’ailleurs. Il releva la tête, lentement, et continua son inspection du reste de la créature. Des jambes verdâtres, musclées et poilues…un pagne puant autour duquel tournait une nuée de mouches…un torse puissant et couturé de cicatrices…des bras aussi épais que le corps de Seronn, munis à leurs extrémités de mains immenses pourvues de griffes longues et acérées, longues comme un avant-bras humain…le visage était hideux, monstrueux, avec de rares filaments en guise de cheveux, de gros yeux ronds et globuleux, et surtout une série de dents proéminentes, effilées comme des rasoirs, que la créature dévoila dans un rictus qui n’avait pas grand-chose à voir avec un sourire amical.
– Hey, t’es pas ma déesse ! se plaignit Seronn.

La créature rugit à nouveau et chercha à empaler Seronn sur ses griffes, aussi longues que des doigts humains. Seronn eut le réflexe de rouler sur lui-même et ne s’arrêta que quand il percuta un arbre. La créature monstrueuse courut d’une manière pataude vers lui, en poussant un rugissement effroyable, et il se réfugia derrière l’arbre, dont le tronc n’était pas assez large pour le dissimuler entièrement.
Le monstre ne s’arrêta pas, percuta violemment l’arbre, qui vacilla et s’abattit lentement, dans un craquement sonore. Avec un hurlement de terreur, Seronn évita de justesse un coup de griffes et se mit à courir au hasard. Il ne s’arrêta que devant un large pan de roche, trop gros pour être contourné et trop haut pour être escaladé. Alors que dans son dos, le bruit des pas de la créature gigantesque se rapprochaient et que le sol en tremblait à l’unisson, Seronn reprit brièvement ses esprits, le temps de se rendre compte qu’il allait mourir.
Il se retourna lentement, parvint à se tenir debout malgré les tremblements de ses jambes, qui faisaient s’entrechoquer ses genoux. Il resta tétanisé, la tête vide, la bave aux lèvres et sa vessie se vidant sans qu’il puisse rien faire pour l’en empêcher, tandis que le monstre s’approchait d’un pas tranquille vers lui, ayant compris que le chétif humain ne lui échapperait pas.

Un bruissement d’ailes le tira de son hébétude, et il sentit que « la poule » se posait sur sa tête, ses serres posées sur son crâne, griffes rentrées. Il eut la lucidité de lui lancer :
– Euh, tu crois pas que j’ai l’air assez stupide, là ?
L’ignorant superbement, le Piminomo déploya ses ailes, dans un mouvement plein de grâce et de panache, et de sa gorge monta un cri strident, qui déchira l’atmosphère. Seronn crut que ses tympans allaient exploser, mais il ne parvint pas à faire le moindre mouvement, à part grimacer et pleurer. Les vibrations du cri se répercutèrent dans tout son corps, et il crut qu'il allait se briser en mille morceaux.
Mais l’impact du cri sur la créature monstrueuse fut bien plus dévastateur : elle se couvrit les oreilles de ses mains, en hurlant, mais son propre cri ne parvint pas à supplanter celui du Piminomo. Un liquide visqueux et noirâtre coula à travers les doigts du monstre, qui fit volte-face et s’enfuit pesamment sans demander son reste.

Le Piminomo se tut, reprit son babillage habituel, et émit des sons que Seronn trouva bien doux et amicaux, surtout quand il pencha la tête pour la frotter quelques secondes contre la joue de Seronn.
Puis il s’envola un peu plus loin, avant de repartir à la recherche de vers de terre. Seronn, quand à lui, décida qu’il était grand temps pour lui de s’évanouir, ce qu’il fit sur-le-champ.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
aj crime
Croquemitaine
avatar

Messages : 2398
Date d'inscription : 16/09/2007
Age : 44
Localisation : Presque de l'autre côté de la Terre !

MessageSujet: Re: Seronn   Ven 30 Nov - 20:15

aaarrrfff, arrrrfff très bon, cette scène avec le Piminono dans le role principal. Très plaisant et bien écrit, force détails, et tu ne crois pas qu'il y a une histoire d'amour entrain de naître entre ces deux là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilenia.fantastique.free.fr/index.php
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Ven 30 Nov - 20:36

Histoire d'amour entre eux ? Heu, je n'y avais pas pensé, surtout que dans mon esprit, ce Piminomo là est mâle. Ceci dit, rien ne m'empêche de le transformer en femelle, où d'en faire un gay ! Razz
Mais on s'égare, je ne crois pas que je vais poursuivre dans une telle voie, j'ai de vagues idées qui m'envoient dans une autre direction.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Notsil
Candy
avatar

Messages : 3063
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: Seronn   Ven 30 Nov - 21:47

Roh que du bon ^^

Citation :
Tentative de socialisation ?
Jolie expression qui sonne bien ^^

Citation :
Divina la Bien Nommée, déesse-mère de tous les dieux
Yes, une déesse ^^

Citation :
Allait-elle apparaître devant lui, dans son plus simple appareil, à savoir sa tenue habituelle pour bien faire comprendre à toutes les Galéiriennes humaines qu’aucune d’entre elles n’atteindrait jamais sa propre perfection physique ?
Je ne sais pas pourquoi je sens comme une pointe d'ironie ^^ A ce propos, Galéirienne ça ressemble beaucoup à Galérienne ^^

_________________
"Qui se soumet n'est pas toujours faible."
Jacqueline Carey, Kushiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Ven 30 Nov - 22:25

Vi, c'est de l'ironie. Disons que Divina a des tendances narcissico-égocentriques très développées...à croire qu'elle a choisi elle-même son nom, d'ailleurs !

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Titi

avatar

Messages : 415
Date d'inscription : 10/09/2007
Localisation : Ici

MessageSujet: Re: Seronn   Ven 30 Nov - 23:32

Ah mais quel comique est notre bon Roi ! J'ai adoré la chute de cette histoire et la prosternation aux pieds de la "déesse" lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Ven 30 Nov - 23:44

Merci Titi !

Reste à savoir si mon monstre peut passer pour un démoloss...on verra au verdict de son créateur !

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Evangile

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 02/10/2007
Age : 32

MessageSujet: Re: Seronn   Ven 30 Nov - 23:50

Une histoire assez plaisante, et amusante aussi !! Laughing

Verdict, verdict... j'ai apprécié la description physique du Démoloss (bien meilleure que la mienne ^^). Fait intéressant, il semblerait que la seule chose que craigne un Démoloss soit le cri d'un Piminomo, lol. Encore faut-il en avoir un à portée de main !... Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Sam 1 Déc - 0:00

Yeah, merci pour l'approbation ! cheers

Je sens qu'il y aura d'autres histoires avec ces deux héros hors du commun ! Razz

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4143
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Seronn   Mar 4 Déc - 18:47

L'histoire est vraiment très plaisante et pleine d'humour! C'est rafraichissant et l'utilisation du Démoloss est trop bien je trouve!
En résumé, j'ai passé un très bon moment avec Seronn cheers

Cette semaine, je devrais poster ma petite contribution au forum Very Happy

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Seronn   Mar 4 Déc - 21:53

Merci pour l'avis !

Et hâte de lire ton texte ! Wink

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seronn   

Revenir en haut Aller en bas
 
Seronn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galéir :: Nos écrits et illustrations du monde de Galéir :: Galéir : les autres histoires-
Sauter vers: