Galéir


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'apprenti Sith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4044
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 34
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Ven 6 Aoû - 20:25

Cool! une suite!
Je lirai cela dès que possible!^^

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aj crime
Croquemitaine
avatar

Messages : 2365
Date d'inscription : 16/09/2007
Age : 43
Localisation : Brandérion, juste à côté de Minos

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Sam 7 Aoû - 10:21

Citation :
Bon ceci dit, je n'arrive pas à être totalement satisfaite de ce morceau. Ça fait des semaines qu'il est prêt, et pourtant j'ai l'impression d'oublier un truc important... Au final il ne s'y passe pas grand chose, on n'y apprend pas grand chose, bref, est-ce utile pour la suite ou mieux vaut-il que je zappe ce passage ?

Du coup, j'ai du mal aussi pour le titre, si vous avez des idées, des remarques, des suggestions, si vous trouvez le-truc-qui-manque dans ce texte, faites-vous plaisir, comme d'hab ^^
On essaierai de t'aider notsil, nous sommes là pour ça, non ? j'aurais peut-être le temps aujourd'hui, il pleut.

En attendant, je vais aller chez le médecin.... Je regarderai ça tout à l'heure, j'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilenia.fantastique.free.fr/index.php
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4044
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 34
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Sam 7 Aoû - 10:50

Commençons par une phrase que j'ai adoré:
Citation :
Pour vivre ton présent, tu dois te libérer de ton passé. Viens.
Très Sith comme concept, ça représente bien la vision du CO du Maître Sith, je trouve! Je pense même qu'à elle seule, elle représente toute ton histoire! Je me trompe peut-être mais, c'est ce que je ressens en tout cas :)

Personnellement, et même si, je te l'accord, il ne se passe pas grand chose, je trouve que cette partie est nécessaire à l'histoire. Elle démontre une fois de plus la philosophie de Zilar ainsi que la philosophie Sith! Après tout, tu as pris le parti de décrire l'apprentissage de notre jeune Sith, tu dois donc passer par ce genres d'étapes pour y arriver! Wink

Sinon, concernant le titre, j'avoue que je n'en trouve pas vraiment! C'est toujours difficile de trouver un titre! Mais, si vraiment je devrais en choisir un parmi les trois proposés, je dirais le déclic. Very Happy

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aj crime
Croquemitaine
avatar

Messages : 2365
Date d'inscription : 16/09/2007
Age : 43
Localisation : Brandérion, juste à côté de Minos

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Sam 7 Aoû - 13:59

Citation :
dans l'ennui le plus total,
proposition : "miné par l'ennui le plus profond,"

Citation :
Il en venait à ne plus supporter cette odeur mentholée, synonyme d'une frustration grandissante.
je pense que tu peux être plus directive, cela fait quatre fois il ressent déjà... "Il ne supportait plus cette odeur, synonyme de frustration et de..." n'hésite pas à donner une information complémentaire avec un autre sentiment ou sensation... dégoût ou autre...

Citation :
sinon pour l'accueillir ou le congédier.
j'aurais mis "et" pour bien faire l'association entre les deux éléments sans qu'il ne se passe rien entre les deux.

Citation :
et sa frustration allait croissant
répétition, et cela alors que tu parles de deux choses frustrantes différentes autant utiliser un mot différent mais qui exprimerait aussi son désarrois.

Citation :
Sans qu'il en ait réellement conscience, la colère et la frustration s'accumulaient en lui, cherchant un exutoire.
le premier n'est pas utile... le deuxième est une répétition.

Citation :
Sa colère n'avait fait que grandir tout au long du chemin qui l'avait conduit chez Zilar.
comme me dirait minos... beaucoup de petits mots dans cette phrase... à reformuler.

Citation :
Chloan fut abasourdi. Alors c'était ça, ce que manigançait ce vieux fou depuis le début ? Il ne comprenait plus.
soit il comprend et tu nous expliques ce qu'il a compris mais n'ajoute pas en prime qu'"il ne comprend plus" ça donne du flou.
Citation :

– Pour vivre ton présent, tu dois te libérer de ton passé. Viens.
"Viens !" pour marquer un ordre.

Citation :
dans les rues étroites de Kérésa
pas de description plus poussée du patelin ?

Citation :
Ce sont donc eux,
mot inutile qui inclus une certaine incertitude de la part du personnage alors qu'il n'en a pas. et je crois que la ponctuation n'est pas la bonne, soit une exclamation, soit une interrogation.

Citation :
– Nous ne t'avons pas vu cet après-midi... es-tu prêt à recevoir la correction que tu mérites pour cet affront ?
j'ai du mal à saisir la raison de l'affront, à exprimer plus clairement.

Citation :
Le sourire, promettant douleur et souffrance.
Une phrase qui n'en est pas une... avec un participe passé, je trouve ça dommage... soit tu fais une vrai nominative, soit tu conjugues. ce palliatif ne me semble pas très judicieux.

Citation :
Les dernières paroles de Zilar furent à moitié étouffées par les cris d'encouragement des trois garçons. Le Maître Sith avisa un banc et s'y installa pour profiter du spectacle. Il coupait également toute retraite, ce dont les jeunes gens ne s'étaient pas encore aperçus.
Comme il le prévoyait, Chloan fut rapidement submergé. Une grêle de coups donnés sans pitié s'abattait sur lui, ne lui offrant aucun répit. Il hurlait de douleur, et sa souffrance irradiait dans la Force. Zilar s'en délectait. Il fallut plusieurs minutes de ce traitement pour que le Maître Sith détecte enfin un changement dans l'aura de Chloan. Avait-il fini par comprendre que seule l'action pourrait sauver sa chère Cinabre ?

Oui, de façon nettement perceptible,
j'aime bien le passage mais les mots en -ment me gêne par leur omniprésence et j'aurais apprécié des descriptions plus complètes.

Citation :
qui lui explosa le nez
"brisa" m'aurait semblé plus dans le ton du texte et ô que je suis content, des détails....

Citation :
Les gamins virent alors à son regard qu'il était fou, comme possédé.
je vois bien le sens de ce que tu exprimes, mais je crois que tu gagnerais à reformuler.

Citation :
se repliaient derrière lui, il dégaina sa vibrolame.
Soit tu articules les deux phrases "au moment où" "alors que" soit tu mets un point pour dissocier les deux éléments, pas de demis mesures.

Citation :
D'un grand geste de son bras armé, il fit reculer Chloan. Ce n'était plus un gamin terrorisé. Il devait se montrer prudent. Il n'avait pas gagné le prestige
les "il" se rapportent certes tous au même personnage... mais je pense qu'il serait bon de le nommer au moins une fois.

Citation :
Ils avaient maitrisé la situation au départ, elle leur échappait désormais. La fuite paraissait une option de plus en plus tentante.
les pensées du chef de bande manquent de construction. Il serait bon de les reprendre. peut-être un discours indirect pour que le narrateur explique qu'il se trouve le cul entre deux chaises et que le personnage est très trouble entre confiance ancienne et peur actuelle.



Pour ce qui est de ma vision d'ensemble, le passage marque au contraire une forte progression dans la psychologie de chloan... certes, on ne sait pas trop comment ni pourquoi... bien que le Sith nous explique ses sensations dans la force (peut-être à développer un peu plus) mais la réflexion peut venir ensuite lorsque le maître débriefera son élève et lui fera tirer les leçons de son expérience. je trouve aussi le contraste d'action bien amené par rapport au chapitre précédent. Je ne vois donc pas trop ce que tu lui reproches hormis deux trois choses que j'ai remarqué. On a toujours beaucoup de travail pour magnifier nos écrits.

pour le titre, j'opterais plutôt pour quelque chose comme "la révélation" sinon, un titre à base de "déclic" serait bon, mais cela tout seul me fait trop penser à Manara et ses BD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilenia.fantastique.free.fr/index.php
Notsil
Candy
avatar

Messages : 2942
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Mar 10 Aoû - 14:18

Merci pour vos commentaires, j'en ai tenu compte pour la V2 que je vais aller poster sur SWU.
C'est bien de voir que lorsque j'ai des passages qui coincent un peu je vois si c'est aux mêmes endroits que vous voyez des soucis ou pas ^^

J'ai reformulé quelques phrases par ci par là du coup, ça sera suffisamment de retouches pour ce petit bout de texte Wink

_________________
"What do you want ? Answer or leave. By the door or the window ; your choice."
"What cannot be changed, must be endured."

Robert Jordan, The Wheel of Time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4044
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 34
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Mar 10 Aoû - 15:20

Yeah! J'irai voir cela dès que possible! Very Happy

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5240
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Jeu 12 Aoû - 9:52

Je viens - enfin - de lire, et j'ai un reproche à faire au passage : la scène est vue de l'extérieur, plutôt par les yeux du maître. Vu que c'est une scène importante voire primordiale, il aurait peut-être été plus judicieux de la centrer sur l'apprenti, au sens parler de son évolution psychologique durant la raclée. Montrer le cheminement qui le pousse finalement à répliquer, quoi.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Notsil
Candy
avatar

Messages : 2942
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Jeu 12 Aoû - 9:57

Ouais, c'est ce que m'a dit Tamose également sur SWU. Il est sûr que ce point de vue enlève toute l'émotion éventuelle.
Ceci dit, je voulais garder un point de vue extérieur au passage, justement pour changer un peu.
Le point de vue de l'apprenti devrait revenir plus tard... lors du debriefing Wink
Je ne sais pas si c'est le meilleur enchainement, ceci dit ^^

_________________
"What do you want ? Answer or leave. By the door or the window ; your choice."
"What cannot be changed, must be endured."

Robert Jordan, The Wheel of Time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
aj crime
Croquemitaine
avatar

Messages : 2365
Date d'inscription : 16/09/2007
Age : 43
Localisation : Brandérion, juste à côté de Minos

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Ven 13 Aoû - 10:34

minos a écrit:
Vu que c'est une scène importante voire primordiale,

notsil a écrit:
Au final il ne s'y passe pas grand chose, on n'y apprend pas grand chose, bref, est-ce utile pour la suite ou mieux vaut-il que je zappe ce passage ?
comme quoi, l'écrivain n'est pas forcément le mieux placé pour juger de l'importance d'une scène ou d'un chapitre.

Perso, je trouve que le point de vue du maître est une bonne solution. Il peut sentir l'évolution de son élève par la force et je trouve cela très bien même tu pouvais gratter un peu plus. Chloan de toute manière se laisse allé à la colère et il ne semble pas réfléchir plus pendant la scène d'action. Je pense (pour abonder dans ton sens, notsil) qu'il aurait beaucoup plus à apprendre de son maître lors de ce débriefing et apprendrait alors à canaliser sa colère pour trouver une part de réflexion lors de ses futurs combats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilenia.fantastique.free.fr/index.php
Notsil
Candy
avatar

Messages : 2942
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Ven 13 Aoû - 10:39

En effet on est rarement les meilleurs juges pour l'impact d'une scène ^^

Déjà via la phrase "tu dois te libérer de ton passé" j'aurais cru que beaucoup allaient penser qu'ils allaient partir zigouiller la maman du gamin. Bon, j'aurais aussi pu le faire penser à Chloan, mais c'est vrai que finalement il n'a (encore ^^) aucune raison de se méfier de son maître.

La prochaine scène me parait beaucoup plus intéressante, reste à voir si ça sera également le cas des lecteurs Wink

_________________
"What do you want ? Answer or leave. By the door or the window ; your choice."
"What cannot be changed, must be endured."

Robert Jordan, The Wheel of Time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Notsil
Candy
avatar

Messages : 2942
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Sam 14 Aoû - 18:09

Bah pour une fois, la suite arrive rapidement (ouais, les miracles, ça existe). Faut dire que je suis en train de scanner mes cours pour ne pas les déménager, du coup, entre les changements de page et les retournements, je trouve le temps de coucher quelques lignes :p

On arrive à un tournant dans l'histoire. J'adore vraiment écrire Zilar :) Faudra que je me trouve un méchant aussi "kiffant" dans mes autres histoires :p

Donc écrit hier, recopié hier aussi, retouché légèrement, bref, livré brut de décoffrage, ouvert à toute remarque.


6. Décisions


– Vous êtes en communication avec le Temple Jedi de Yavin 4. Bonjour, madame.
– Mélane Skarn, se présenta-t-elle au droïde. Je voudrais avoir quelques renseignements sur Maître Zilar.
– Une minute, je vous prie.
Il lui avait fallu trouver du courage pour oser appeler le Temple Jedi lui-même. Elle qui n’avait jamais caché sa méfiance à l’égard de cette institution, elle devait reconnaitre qu’elle avait eu tort. Il était juste de remercier Maître Zilar en lui offrant un petit cadeau, et pour cela elle avait besoin de mieux le connaitre.

Depuis que Chloan côtoyait Maître Zilar, il avait changé. Surtout depuis ce dernier soir. Lorsque Zilar lui avait ramené son fils dans cet état, couvert de sang et d’ecchymoses comme jamais auparavant, les lèvres enflées, l’arcade ouverte, les yeux auréolés de noir, elle avait abreuvé d’injures le Maître Jedi. C’était Chloan qui l’avait interrompue. Dans sa voix elle avait perçu la souffrance et le soulagement. Il lui avait narré les évènements, ajoutant qu’il s’était simplement libéré d’une injustice qui le poursuivait depuis trop longtemps. Et que Zilar était resté auprès de lui, l’aidant à contrôler ses émotions dans la Force.

– Veuillez m’excuser, madame Skarn, mais aucun Maître Jedi ne répond au nom de Zilar.
–Comment ça, personne ? s’exclama-t-elle, alarmée.
–Puis-je faire autre chose pour vous, madame Skarn ? continua le droïde.
–Non, merci bien.
Abattue, elle coupa la communication. Sûrement qu’il s’agissait d’une erreur. Il avait pu changer de nom lors de son départ en retraite. Il ne pouvait s’agir que d’une erreur. A quel inconnu avait-elle confié son fils ?

–Je me doutais bien que vous finiriez par vous montrer trop curieuse.
La voix calme et glacée de Zilar la fit sursauter.
–Co… comment êtes-vous entré ?
–Les serrures sont bien peu de choses, comparées aux pouvoirs d’un Maitre Jedi, fit-il avec une lueur d’amusement dans ses yeux sombres.
Mélane déglutit péniblement. Elle se sentait soudain mal à l’aise en sa présence. Oppressée.
–Je pensais que nous tenions un accord, poursuivit-il. Je croyais que vous ne deviez pas essayer de contacter le Temple Jedi ?
–Je… je voulais simplement… remercier l’Ordre pour ce qu’il a apporté à Chloan…
Zilar soupira.
–Il est bien dommage, que nous devions en arriver là. Il est encore si jeune, je ne voulais pas lui imposer cette épreuve.
–Quelle épreuve ? demanda-t-elle d’une toute petite voix. Ses yeux dilatés par l’effroi montraient qu’elle avait déjà compris où Zilar voulait en venir.
–Il est si… regrettable, que vous deviez nous quitter si tôt. N’ayez crainte, je prendrais bien soin de Chloan.
Elle tenta bien de lutter, mais son corps ne lui obéissait déjà plus. Comme dans un rêve, elle se vit chuter tandis qu’une douleur intense lui broyait la poitrine.
– Il deviendra un parfait Seigneur Sith, lui chuchota-t-il avant qu’elle ne bascule définitivement dans les ténèbres.


A l’école, Chloan se sentit mal. Une étreinte douloureuse enserrait ses côtes. Respirer devenait difficile. Les larmes aux yeux, il crut qu’il allait mourir. Tout aussi soudainement, la souffrance disparut. Il reprit difficilement son souffle, se demandant ce qui lui arrivait. Était-ce une manifestation de ce que Zilar appelait la Force ?
Son esprit pouvait tout aussi bien lui jouer des tours, se raisonna-t-il. Après la raclée qu’il avait subie hier soir – suivie de celle qu’il avait administrée, il était normal qu’il garde quelques séquelles.

Il savourait encore la joie de sa victoire sur les trois brutes. Même si sur l’instant il en avait terriblement voulu à Maître Zilar de s’être interposé. Il avait tellement eu envie de les achever ! Le Maître s’était montré inflexible – et suffisamment puissant pour le contenir.
Sur le chemin du retour, lorsque Chloan se fut calmé, il lui en avait expliqué les raisons.

Les émotions donnaient la puissance, comme il l’avait remarqué. Une puissance brute, utile contre quelques adversaires, qui serait totalement inutile face à un combattant quelque peu aguerri. L’intelligence et la maitrise prévalaient, en toutes circonstances.
De plus, même si tuer ces trois gamins lui paraissait apaisant sur le moment, ce ne serait qu’une joie éphémère, sans être forcément la meilleure solution sur le long terme. Il y avait tout le côté technique – se débarrasser des corps, des preuves – et le côté utilitaire. Parfois les gens se révélaient plus utiles vivants que morts.

Zilar lui avait expliqué que ces trois-là auraient suffisamment peur de lui pour le considérer avec respect et obéir aux ordres qu’il donnerait. Evidemment, il restait toujours un risque qu’ils finissent par repousser cette crainte et essaient à nouveau de prendre l’ascendant sur lui ; ce que Zilar avait appelé « le piment de l’existence ».
Chloan s’était demandé ce qu’il aurait ressenti si Zilar ne l’avait pas empêché de les mettre à mort. Sur le moment, certainement une joie sauvage. Avec le recul, une certaine déception. Après coup, il aurait peut-être ressenti une révulsion pour son acte. Il aurait eu peur de ses « pouvoirs », de ce qu’il était en train de devenir.
Le Maître avait tenu la promesse qu’il avait faite à sa mère : il avait empêché Chloan de devenir un monstre.
Le garçon lui en était extrêmement reconnaissant.

Aussi lui fit-il un grand sourire en l’apercevant à la sortie de l’école, quelques heures plus tard. Sourire qui s’effaça bien vite devant l’air grave de Maître Zilar.
–J’ai une mauvaise nouvelle à t’apprendre, mon garçon, entama-t-il en posant ses mains sur les frêles épaules de Chloan. Ta mère est morte dans l’après-midi. Une crise cardiaque foudroyante qui l’a fauchée dans la fleur de l’âge. Toutes mes condoléances.
Abasourdi, anéanti, Chloan eut l’impression que l’univers entier se désagrégeait autour de lui.
–Non… maman… ce n’est pas possible… non…
Les yeux lui piquaient, il avait envie de pleurer, pourtant les larmes ne venaient pas. Sa douleur était au-delà des pleurs. C’était trop soudain, trop incroyable… impossible.
Il ne réagit pas lorsque Zilar l’entraina vers sa demeure, progressant tel un automate. Le Maitre le fit asseoir et lui apporta une tasse de thé brûlant. Un coin de son esprit enregistra distraitement que c’était la première fois que Zilar lui proposait du thé.

Les lumières de la ville diminuèrent, Zilar alluma le grand lustre et entreprit de terminer sa lecture. Chloan resta prostré dans son fauteuil, silencieux, jusqu’à ce que la fatigue l’emporte.
Il s’éveilla dans une position inconfortable. Il se sentait courbaturé. Les yeux mi-clos, il s’étira et faillit basculer, ce qui acheva de le réveiller. Il n’était pas dans son lit. Il n’était même pas chez lui. Il était chez Maître Zilar. Les évènements de la veille lui revinrent en mémoire.

Les sanglots, irrépressibles, le submergèrent en un instant. Mélange de tristesse et de souvenirs, son chagrin était sans limites. Il renifla, essuya son visage avec la manche de sa tunique. Ses pleurs finirent par se tarir.
–Je vois que tu es réveillé, annonça Zilar en entrant dans la pièce, les bras chargés. Voilà de quoi déjeuner, si tu en ressens l’envie, poursuivit-il en déposant le plateau sur la petite table basse.
En temps normal, les pâtisseries et le thé chaud auraient fait saliver le jeune garçon. Ce matin, tout en lui n’était qu’indifférence.
–Je n’ai pas vraiment faim, articula-t-il péniblement.
–Va te rafraichir, alors. Puis je t’emmènerai dire adieu à ta mère.
La dure réalité de ces mots le fit chanceler, mais il obéit. Plusieurs minutes plus tard, il reparut devant Zilar, et le Maitre l’emmena.

Mélane reposait sur un chariot répulseur, habillée et préparée pour que son fils puisse la voir une dernière fois, sereine.
–Elle a l’air heureuse, osa-t-il prononcer en effleurant ses doigts rigides et glacés.
–Oui, au moins elle n’a pas souffert, ajouta Zilar.
Le Maitre Sith et l’enfant guidèrent le chariot répulseur jusqu’à la sortie de la ville. La mise en terre se fit simplement, sans cérémonie. Zilar s’était montré suffisamment convainquant pour que nul ne puisse les déranger.
–Alors, c’est fini, elle ne sera plus jamais là. Elle est vraiment partie.
–Elle est allée se fondre dans la Force, oui.
–Je vais devenir quoi ? demanda Chloan en ravalant ses larmes.
–Tu restes mon apprenti, si tu le désires. Des affaires m’attendent sur d’autres planètes. Veux-tu venir ?
Un grand sourire illumina le visage de Chloan.
–Avec joie, Maître !



_________________
"What do you want ? Answer or leave. By the door or the window ; your choice."
"What cannot be changed, must be endured."

Robert Jordan, The Wheel of Time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
aj crime
Croquemitaine
avatar

Messages : 2365
Date d'inscription : 16/09/2007
Age : 43
Localisation : Brandérion, juste à côté de Minos

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Sam 14 Aoû - 18:49

Citation :
Faudra que je me trouve un méchant aussi "kiffant" dans mes autres histoires
il m'est arrivé la même chose avec dispé, j'y ai construit un personnage très méchant, et je me suis pris au jeu de son évolution pour me rendre très vite compte que je passais plus de temps avec lui qu'avec mes gentils. Et c'est très certainement ce qui m'a le plus motivé dans l'écriture de ce roman.

Citation :
Il lui avait fallu trouver du courage pour oser appeler le Temple Jedi lui-même.
Ça convient trop à un individu pour être utilisé là... je pense que tu peux de toute manière te passer de ces deux mots... 3 phrases et l'on sent déjà l'intrigue pointer le bout de son nez. Serai-ce trop rapide... je ne sais pas... il faudra juger de cela avec la lecture complète de cette FF.
Autre chose : il y a trop de pronoms personnels indéfinis dans ce paragraphe je trouve... les "il" et "elle" se reproduisent trop vite. Alors qu'il est évident que c'est la mère de chloan.

Citation :
Lorsque Zilar lui avait ramené son fils dans cet état, couvert de
trop flou, surtout que tu décris ensuite... je crois que tu peux enlever.

Citation :
les lèvres enflées
tuméfiées ?

Citation :
Dans sa voix elle avait perçu la souffrance et le soulagement
Une virgule après "voix"

Citation :
Abattue, elle coupa la communication. Sûrement qu’il s’agissait d’une erreur. Il avait pu changer de nom lors de son départ en retraite. Il ne pouvait s’agir que d’une erreur. A quel inconnu avait-elle confié son fils ?
Malgré tout, il me semble que tu sautes trop vite à la conclusion d'une démarche de réflexion logique. Pourquoi ne pas décrire ce qu'elle fait, la faire retourner à des tâches ménagères par exemple et qu'elle se pose des questions tout au long de deux ou trois paragraphes descriptifs jusqu'à arriver à la conclusion que son fils prend peut-être des risques ?
Par la suite, l'arrivée de Zilar dans son dos me semble un peu rapide et téléphoné... il manque à nouveau du descriptif et du temps...
Citation :

–Il est bien dommage, que nous devions en arriver là. Il est encore si jeune, je ne voulais pas lui imposer cette épreuve.
–Quelle épreuve ? demanda-t-elle d’une toute petite voix. Ses yeux dilatés par l’effroi montraient qu’elle avait déjà compris où Zilar voulait en venir.
–Il est si… regrettable, que vous deviez nous quitter si tôt. N’ayez crainte, je prendrais bien soin de Chloan.
C'est bien joli tout cela mais trop rapide à mon goût, maintenant que Zilar est là, pourquoi ne pas faire entrer le lecteur dans l'esprit du maitre ? et nous assoir sa réflexion ?

Les émotions donnaient la puissance, comme il l’avait remarqué. Une puissance brute, utile contre quelques adversaires, qui serait totalement inutile face à un combattant quelque peu aguerri. L’intelligence et la maitrise prévalaient, en toutes circonstances.
De plus, même si tuer ces trois gamins lui paraissait apaisant sur le moment, ce ne serait qu’une joie éphémère, sans être forcément la meilleure solution sur le long terme. Il y avait tout le côté technique – se débarrasser des corps, des preuves – et le côté utilitaire. Parfois les gens se révélaient plus utiles vivants que morts.
Citation :

Zilar lui avait expliqué que ces trois-là auraient suffisamment peur de lui pour le considérer avec respect et obéir aux ordres qu’il donnerait. Evidemment, il restait toujours un risque qu’ils finissent par repousser cette crainte et essaient à nouveau de prendre l’ascendant sur lui ; ce que Zilar avait appelé « le piment de l’existence ».
Chloan s’était demandé ce qu’il aurait ressenti si Zilar ne l’avait pas empêché de les mettre à mort. Sur le moment, certainement une joie sauvage. Avec le recul, une certaine déception. Après coup, il aurait peut-être ressenti une révulsion pour son acte. Il aurait eu peur de ses « pouvoirs », de ce qu’il était en train de devenir.
Le Maître avait tenu la promesse qu’il avait faite à sa mère : il avait empêché Chloan de devenir un monstre.
Le garçon lui en était extrêmement reconnaissant.
Tu tiens là un parfait flashback, pourquoi ne pas le faire comme tel avec un discours direct ? des descriptions d'environnement et des pensées en réaction au discours du maître vu par les yeux de chloan, bien évidemment ?

Citation :
–J’ai une mauvaise nouvelle à t’apprendre, mon garçon, entama-t-il en posant ses mains sur les frêles épaules de Chloan. Ta mère est morte dans l’après-midi. Une crise cardiaque foudroyante qui l’a fauchée dans la fleur de l’âge. Toutes mes condoléances.
un peu brut de fonderie mais bon, pourquoi pas. J'ai l'impression que tu veux aller vite aux buts ton histoire sans t'embarrasser de long paragraphes, de longues discussions et de descriptions.

Citation :
Il n’était pas dans son lit. Il n’était même pas chez lui. Il était chez Maître Zilar.
Rien que pour cela, reformule le passage....


Encore une fois, et bien que ce chapitre soit une pièce maitresse de l'évolution de chloan, je trouve que tu l'as traité en diagonal sans prendre le temps de développer les tenants et aboutissants de chaque action.... QQOQCP à appliquer un peu partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilenia.fantastique.free.fr/index.php
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4044
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 34
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Sam 14 Aoû - 19:04

C'est vrai que Zilar est un méchant assez charismatique! Il a une vision des choses très intéressante!
J'avoue que je m'attendais à la mort de Mélane! Mais pas des mains de Zilar! C'est assez bien vu, je trouve!
Petit bémol, je trouve qu'elle meurt un peu vite. J'entends par-là que la discussion aurait pû être un peu plus longue, qu'il lui explique un peu plus ce que ferait son fils une fois qu'il serait devenu un Sith, histoire d'asseoir sa domination sur sa proie avant de la tuer.
Sinon, j'ai apprécié cette partie! Elle tombe à point nommé, si je puis dire! Chloan n'a plus d'attache, il va donc pouvoir laisser libre cours à sa rage destructrice et devenir un Sith! Very Happy
Je sens que la suite de l'apprentissage de Chloan va être très intéressante!

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5240
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Sam 14 Aoû - 20:43

Je trouve que les conséquences de la mort de la mère sont expédiées un peu trop vite. Manque tout le côté paperasse dont Zilar a dû s'occuper, et il n'en est même pas fait mention dans une simple phrase.
Et le petiot est un peu tyrop passif après la mort de sa mère, ne demandant même pas à la voir sur-le-champ, à rentrer chez lui, bref pas assez de révolte à mon goût. Peut-être qu'il est hébété, mais à ce moment-là, tu n'as pas assez insisté dessus.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Notsil
Candy
avatar

Messages : 2942
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Lun 16 Aoû - 11:47

Merci pour vos avis, je n'ai pas le temps de vous répondre là mais je m'en occupe dès que possible Wink

_________________
"What do you want ? Answer or leave. By the door or the window ; your choice."
"What cannot be changed, must be endured."

Robert Jordan, The Wheel of Time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4044
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 34
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Lun 16 Aoû - 12:19

Pas de soucis! Prends ton temps! Wink

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkliser
Le ténébreux
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 28
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Ven 20 Aoû - 19:12

J'aime bien !

Pour le côté paperasse, c'est vrai qu'une phrase serait la bienvenue mais pas plus où ça serait ennuyeux Laughing
Comme le dit Minos, la mort de Mélane ne semble pas trop affligé le petit. Certes, il a beaucoup de chagrin mais on dirait qu'il encaisse le coup en une nuit ce qui est un peu rapide je pense. Tu pourrais dire, genre que quelques jours passent ou patatipatata taratata quoi ? Tu suis ? Razz

J'attends la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Notsil
Candy
avatar

Messages : 2942
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Lun 23 Aoû - 19:50

Hop belle-mère ramenée à l'aéroport, enfin je peux me remettre à des occupations plus passionnantes Very Happy

Citation :
Malgré tout, il me semble que tu sautes trop vite à la conclusion d'une démarche de réflexion logique. Pourquoi ne pas décrire ce qu'elle fait, la faire retourner à des tâches ménagères par exemple et qu'elle se pose des questions tout au long de deux ou trois paragraphes descriptifs jusqu'à arriver à la conclusion que son fils prend peut-être des risques ?
Par la suite, l'arrivée de Zilar dans son dos me semble un peu rapide et téléphoné... il manque à nouveau du descriptif et du temps...
->Justement, je ne voulais pas qu'elle ait trop le temps de réfléchir à tout ce que cette conversation sous-entendait. Dans l'idée, elle le pressens mais refuse de l'admettre, ne voulant pas croire que son instinct protecteur de mère se soit trompé à ce point en confiant Chloan quelques soirs à Zilar.
Quant au Maître Sith, il la surclasse largement ; il bouge comme un être surnaturel, trop rapide pour elle... et quand on cherche à prendre quelqu'un par surprise, on ne le fait pas de face Wink
Si tu as d'autres suggestions pour mieux illustrer ce ressenti, je suis preneuse Wink


Citation :
C'est bien joli tout cela mais trop rapide à mon goût, maintenant que Zilar est là, pourquoi ne pas faire entrer le lecteur dans l'esprit du maitre ? et nous assoir sa réflexion ?
-> Je n'en vois pas le besoin. Il n'y a pas de réflexion à proprement parler pour lui ; elle est un danger, il l'élimine, point ^^ On pourrait dire qu'il élague l'arbre qu'est Chloan pour qu'il emprunte bien la direction qu'il souhaite (c'est joli ça, tiens ^^). Et le but est de rester avec la terreur de la mère, de façon plutôt superficielle (j'ai de plus en plus de mal à en faire des tonnes sur la peur et la terreur de mourir, et les dernières secondes qui durent des heures ^^).


Citation :
Tu tiens là un parfait flashback, pourquoi ne pas le faire comme tel avec un discours direct ? des descriptions d'environnement et des pensées en réaction au discours du maître vu par les yeux de chloan, bien évidemment ?
->Ca me plaisait bien comme ça, "en direct" des pensées de Chloan. Si j'avais voulu en faire un passage vraiment important dans ce "chapitre", j'aurais peut-être dû vraiment y mettre l'accent, et non mélanger avec la mort de la mère. Du coup les 2 évènements se mangent un peu l'un l'autre.


Citation :
un peu brut de fonderie mais bon, pourquoi pas. J'ai l'impression que tu veux aller vite aux buts ton histoire sans t'embarrasser de long paragraphes, de longues discussions et de descriptions.
->Oui c'est un peu l'idée. Ici il s'agit d'un format "feuilleton-nouvelle" (que je réussis mal d'ailleurs car il n'y a jamais vraiment de chute pour chaque partie). Je ne veux pas m'alourdir inutilement de descriptions superflues et je cherche plutôt à aller à l'essentiel. Dur de trouver l'équilibre, après. Il est sûr que j'ai déjà tendance à mettre peu de descriptions, je préfère détailler les pensées des personnages.


Citation :
Il n’était pas dans son lit. Il n’était même pas chez lui. Il était chez Maître Zilar.
Rien que pour cela, reformule le passage....
->Ici la répétition est voulue. C'est pour accentuer la perte des repères et la réalité de sa nouvelle situation.


Citation :
Encore une fois, et bien que ce chapitre soit une pièce maitresse de l'évolution de chloan, je trouve que tu l'as traité en diagonal sans prendre le temps de développer les tenants et aboutissants de chaque action
-> Je ne sais pas trop. Dans mon esprit je livre des bribes, mais je pense qu'il est aussi inutile de submerger le lecteur de détails. Il est aussi possible que dans ma volonté d'en faire peu je n'en fasse pas assez.
Donc lecteurs, n'hésitez pas à le dire :p


Citation :
Petit bémol, je trouve qu'elle meurt un peu vite. J'entends par-là que la discussion aurait pû être un peu plus longue, qu'il lui explique un peu plus ce que ferait son fils une fois qu'il serait devenu un Sith, histoire d'asseoir sa domination sur sa proie avant de la tuer.
->Ouais il aurait pu Wink Mais il aurait basculé dans la catégorie du méchant "je parle beaucoup et je me foire souvent" ^^ telle que je la conçois ^^ Il cède déjà un peu en lui avouant que Chloan deviendra un Sith, je pensais que la laisser mourir sur cette horrifiante pensée était suffisant ^^ (elle aurait pu aussi prolonger son agonie 3h à coup de "nan, je ne le permettrais jamais", mais ça aurait été "too much" je pense :) ).



Citation :
Je trouve que les conséquences de la mort de la mère sont expédiées un peu trop vite. Manque tout le côté paperasse dont Zilar a dû s'occuper, et il n'en est même pas fait mention dans une simple phrase.
Et le petiot est un peu tyrop passif après la mort de sa mère, ne demandant même pas à la voir sur-le-champ, à rentrer chez lui, bref pas assez de révolte à mon goût. Peut-être qu'il est hébété, mais à ce moment-là, tu n'as pas assez insisté dessus.
-> J'ai songé au côté paperasse, et en effet une phrase ou 2 dessus aurait été pas mal. De la même façon, le pauvre gamin n'a aucune famille sur place, et personne d'autre qui se préoccupe de lui qu'un parfait inconnu qu'il connait depuis 15j à peine Crédibilité 0 :)
Bon faut que j'arrange un poil ça alors.
Pour le côté passif, oui je préfère le côté hébété. Je vais en remettre une petite couche alors. Je n'ai pas d'expérience personnelle dans ce domaine, donc il m'est dur de faire la part des choses et d'imaginer le ressenti du gamin. De plus, ça reste un enfant, et un enfant ne réagit pas comme un adulte. A la mort de mon arrière-grand-mère, le souvenir flagrant qui me reste, c'est d'avoir demandé à ma mère pourquoi tout le monde portait des lunettes de soleil dans l'église...
Sans compter qu'on change aussi rapidement d'humeur, un peu comme une girouette. Bref ça reste une blessure pour le gamin dont je visualise l'importance (son seul parent, il n'a connu qu'elle), tout en ne sachant pas vraiment comment la lui donner.


Citation :
Pour le côté paperasse, c'est vrai qu'une phrase serait la bienvenue mais pas plus où ça serait ennuyeux
Comme le dit Minos, la mort de Mélane ne semble pas trop affligé le petit. Certes, il a beaucoup de chagrin mais on dirait qu'il encaisse le coup en une nuit ce qui est un peu rapide je pense. Tu pourrais dire, genre que quelques jours passent ou patatipatata taratata quoi ? Tu suis ?
->C'est noté pour les papiers ^^
Pour la rapidité, je pensais au 1er choc ; sa mère est morte, mais il le réalise sans le réaliser. Zilar ne peut se permettre de trop laisser filer le temps ; son but est de régler l'affaire rapidement afin qu'il puisse embarquer le petit sans qu'une pseudo-famille vienne s'immiscer dans ses projets. Discrétion avant tout Wink

Mais en effet ça manque de développement de ma part sur ces points, vu que ça me parait plus logique quand je vous l'explique.
Y'a plus qu'à se mettre au boulot.

_________________
"What do you want ? Answer or leave. By the door or the window ; your choice."
"What cannot be changed, must be endured."

Robert Jordan, The Wheel of Time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
aj crime
Croquemitaine
avatar

Messages : 2365
Date d'inscription : 16/09/2007
Age : 43
Localisation : Brandérion, juste à côté de Minos

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Lun 23 Aoû - 21:41

Citation :
->Justement, je ne voulais pas qu'elle ait trop le temps de réfléchir à tout ce que cette conversation sous-entendait. Dans l'idée, elle le pressens mais refuse de l'admettre, ne voulant pas croire que son instinct protecteur de mère se soit trompé à ce point en confiant Chloan quelques soirs à Zilar.
ben justement, fais le ressentir un peu plus, augmente l'ambivalence, bref passe un peu plus de temps sur le hui-clos que cela implique.

Citation :
-> Je n'en vois pas le besoin. Il n'y a pas de réflexion à proprement parler pour lui ; elle est un danger, il l'élimine, point ^^ On pourrait dire qu'il élague l'arbre qu'est Chloan pour qu'il emprunte bien la direction qu'il souhaite (c'est joli ça, tiens ^^). Et le but est de rester avec la terreur de la mère, de façon plutôt superficielle (j'ai de plus en plus de mal à en faire des tonnes sur la peur et la terreur de mourir, et les dernières secondes qui durent des heures ^^).
oui, en effet, cette phrase est très joli, notsil, alors pourquoi ne pas la mettre dans l'esprit du maître en changeant de point de vue une fois que la peur de mourir ait été juste abordé. Parce que si tu ne motives pas les gestes du maître, je crains qu'il devienne transparent, voir même idiot-bête.

Citation :
->Ca me plaisait bien comme ça, "en direct" des pensées de Chloan. Si j'avais voulu en faire un passage vraiment important dans ce "chapitre", j'aurais peut-être dû vraiment y mettre l'accent, et non mélanger avec la mort de la mère. Du coup les 2 évènements se mangent un peu l'un l'autre.
je ne trouve pas ces éléments très positif pour ton récit.... mais bon, Rolling Eyes ce n'est que mon avis.

Citation :
Citation :
Il n’était pas dans son lit. Il n’était même pas chez lui. Il était chez Maître Zilar.
Rien que pour cela, reformule le passage....
->Ici la répétition est voulue. C'est pour accentuer la perte des repères et la réalité de sa nouvelle situation.
ouais, mais ces verbes être à suivre son carrément moches.

Citation :
-> Je ne sais pas trop. Dans mon esprit je livre des bribes, mais je pense qu'il est aussi inutile de submerger le lecteur de détails. Il est aussi possible que dans ma volonté d'en faire peu je n'en fasse pas assez.
Donc lecteurs, n'hésitez pas à le dire :p
ben je le répète alors... ce n'est pas parce que tu veux faire un feuilleton (d'ailleurs sous forme écrite je ne sais pas si ça marche vraiment) qu'il faut se passer de ce qui va constituer le muscle et le gras de ton texte. J'ai l'impression que tu cherches désespérément à ne décrire que le squelette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilenia.fantastique.free.fr/index.php
Notsil
Candy
avatar

Messages : 2942
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Jeu 14 Avr - 18:51

Ouch ça faisait longtemps que je n'étais pas passée par ici :)

Voilà un autre chapitre / épisode, n'hésitez pas à me donner vos impressions sur ce qui va ou ne va pas ^^ :



7. Nouvelle vie

Chloan s’était blotti dans le siège du copilote. Parfois, il osait un regard furtif vers Maître Zilar, le seul autre occupant de la navette. Concentré sur des holo-diagrammes des différentes routes de cette portion de la Bordure Extérieure, il ne prêtait aucune attention au jeune garçon et se contentait de maugréer dans sa barbe de temps à autre.
Chloan n’avait que trop conscience de sa solitude. La mort de sa mère était encore un souvenir vivace dans son esprit. Dire qu’il était parti comme tous les matins, sans vraiment prêter attention à son sourire, impatient de prendre le chemin de l’école, avec l’espoir secret de croiser Cinabre pour échanger quelques mots.
Maintenant qu’elle n’était plus là, il sentait que quelque chose avait changé. Sa chaleur avait disparu, tout comme son aura de bienveillance.

Zilar ne lui ressemblait absolument pas. Son maitre ne lui avait jamais paru proche, pourtant Chloan devinait déjà qu’il resterait distant. La compassion n’était pas dans son caractère, et s’il avait tenté de procurer un peu de réconfort à l’enfant, celui-ci avait senti que rien ne pourrait jamais remplacer l’affection de sa mère.
La seule évocation de son visage, de sa présence, lui rappelait la chaleur des bras maternels, ce sentiment de sécurité qu’il ne connaitrait plus. Il sentit ses yeux devenir humides, s’obligea à contenir ses pleurs. Sa mère avait voulu qu’il suive Zilar. Il se montrerait fort, pour elle, et apprendrait tout ce que le Maître daignerait lui enseigner.
Et plus tard, quand il serait grand, il sauverait la galaxie d’un grand péril, éblouirait Cinabre par ses prouesses. Ils se marieraient et vivraient heureux.

Le Maitre Sith programma leur destination et se rencogna dans son siège avec un sourire satisfait. Il n’avait pas été facile de définir l’itinéraire parfait. Choisir une planète discrète où leur arrivée passerait inaperçue était presque un jeu d’enfant, pourtant elle devait aussi être bien située, à proximité des principales routes hyperspatiales ainsi que d’un nexus de Force Obscure. S’il tenait à entrainer l’enfant, cette présence s’avèrerait utile pour le guider sur la voie des Sith.
Un coup d’œil lui apprit qu’il dormait déjà. Au moins il n’aurait pas à supporter ses questions incessantes durant les prochaines heures. Avec les tours et détours qu’il avait programmés pour semer d’éventuels poursuivants, il leur faudrait quatre jours pour rallier Lianna.

Un temps qu’il comptait mettre à profit pour étudier l’enfant qu’il allait devoir éduquer et supporter durant une bonne dizaine d’années. Au minimum. Si lui donner quelques leçons lui avait déjà fourni plusieurs sources d’irritations, il devait s’avouer qu’il n’avait jamais pensé avoir la charge d’un être si jeune. Ses défunts apprentis avaient déjà quitté l’adolescence lorsqu’il avait entrepris de leur enseigner les arcanes du Côté Obscur. Peut-être était-ce la raison de leur échec à comprendre la voie des Sith.

Le petit Chloan était prometteur. Un torrent d’émotions bouillonnait en lui, récemment alimenté par la perte de sa mère. Le Maitre Sith comptait sur l’inconstance de l’enfant pour éviter qu’il ne pleurniche à tout va ; il ne le supporterait pas. Il faudrait le distraire régulièrement de sa peine et lui fournir d’autres centres d’intérêts, en commençant à poser les fondations concrètes sur lesquelles il bâtirait son avenir Sith. Or, le gamin était toujours persuadé d’avoir affaire à un Jedi. Il fallait corriger la situation au plus vite. Mentalement, Zilar prépara sa stratégie.

Plusieurs heures plus tard, l’enfant s’éveilla.
- On est arrivé ? demanda-t-il aussitôt.
Zilar soupira d’agacement. Quelle autre question pouvait-il attendre d’un enfant ?
- Avant toute chose, mon petit, il va falloir que nous parlions de ton avenir, entama-t-il en éludant la question.
- Mon avenir ? bailla Chloan.
- Oui. Je sais que c’est difficile à concevoir pour un enfant de huit ans, mais…
- J’ai huit ans et demi ! protesta Chloan.
Le Maître Sith prit sur lui pour ne pas foudroyer instantanément le gamin. Il inspira profondément et fit appel à toute sa patience.
- A ton âge, quelques mois ne font aucune différence… bien, où en étais-je ? Voilà. Il te faut choisir ta voie. Chaque choix de ta vie modèle ton destin. Certains choix sont plus importants que d’autres, car tu ne peux revenir en arrière.
- Ca me parait bien compliqué, nota l’enfant, soucieux.
Il sentait confusément que ce moment était important, pouvait-il se rendre compte à quel point ?
- Comme tu vas apprendre à maitriser la Force, sais-tu bien qui sont les Jedi et les Sith ?
Le visage de Chloan s’éclaira comme ils retournaient en terrain connu.
- Oui, c’est facile, répondit-il immédiatement. Les Jedi sont gentils, ils protègent ! Les Sith sont méchants, ils veulent tuer tout le monde, alors ils se battent mais les Jedi gagnent toujours !
Zilar soupira en songeant à la tâche délicate qui l’attendait. Délicate, et pourtant si exaltante…
- Tu veux toujours épouser Cinabre ?
- Oh oui ! J’aimerais bien.
- Tu as déjà vu des Jedi mariés ?
Le jeune garçon en resta coi.
- Ben, je pensais que…
- Les Jedi sont des êtres altruistes. Ils ne doivent penser qu’au bonheur des autres, précisa-t-il face à la perplexité de Chloan. Ils ne possèdent rien, tout leur est prêté par le Temple. Ils doivent secourir tous ceux qui ont besoin de leur aide, et n’ont donc pas de temps pour leur vie personnelle.
- Je ne pensais pas que…
- Les holo-films ne montrent qu’une réalité déformée. Par exemple, les Sith ne sont pas les monstres qu’on voit. Ils cherchent simplement à réaliser leur vie. Du coup, les Jedi sont jaloux. Ils sont coincés avec leur Code qu’ils doivent suivre à la lettre. A côté, les Sith sont des êtres libres qui ne rendent de comptes à personne.
- Ils peuvent donc choisir de se marier, nota Chloan.
- Tu as l’esprit vif, le complimenta Zilar.
Le garçonnet sourit avant de se rembrunir.
- Mais je ne veux pas devenir un méchant.
- Tu crois que les Jedi sont « gentils », pourtant ils tuent des gens.
- Des gens méchants, persista Chloan. C’est bien fait pour eux.
- Les Jedi ont de grands pouvoirs. Alors pourquoi ont-ils besoin de tuer ? Ne sont-ils pas les « gardiens de la Paix » ? Ne pourraient-ils pas se contenter de désarmer, immobiliser leurs adversaires pour qu’ils soient traduits en justice ?
Cette fois, le garçon resta silencieux.
- Je dois te faire une dernière révélation, continua Zilar. Je suis moi-même un Sith. Pourtant, je t’ai empêché de tuer les brutes qui te martyrisaient. Crois-tu que j’aurais pu prendre soin de toi en étant « méchant » ?
- Vous êtes un vrai Sith ? s’exclama Chloan. Alors, vous savez lancer des éclairs ?
- Oui, bien sûr, répondit Zilar, déconcerté par la réaction du gamin.
- Vous pourrez m’apprendre ? demanda-t-il avec enthousiasme.
- Seulement si tu désires devenir Sith à ton tour. Ce pouvoir ne se transmet que de Maitre à élève. Es-tu sûr de vouloir devenir un Sith ?
- Oh oui ! Merci, Maître !
Devant l’air ravi du gamin, Zilar songea qu’il avait encore beaucoup à apprendre sur la psychologie enfantine.

_________________
"What do you want ? Answer or leave. By the door or the window ; your choice."
"What cannot be changed, must be endured."

Robert Jordan, The Wheel of Time


Dernière édition par Notsil le Ven 15 Avr - 15:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5240
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Jeu 14 Avr - 21:30

Ah ! Ah ! Ah ! Jolie chute, je ne m'y attendais pas, à celle-là ! Bien vu !

Je persiste néanmoins à penser (d'autant plus que j'ai relu le passage précédent avant celui-là) qu'il ne manifeste pas assez d'émotions vis-à-vis de la mort de sa mère. La faute au format court que tu imposes au texte, sans doute. Mais celui-ci ne doit pas occulter les choses importantes, or la mort de sa mère change toute sa vie. Il y a un avant et un après. Je pense que ce n'est pas assez marqué. Certes, tu en parles, mais ça me semble traité d'une manière trop neutre.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4044
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 34
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Ven 15 Avr - 10:44

J'aime beaucoup la façon dont Zilar retourne la situation en sa faveur et pousse le gamin à accepter de suivre la voie des Sith. Au passage, d'ailleurs, je trouve que tu as bien retranscrit la façon de penser d'un gamin de huit ans. Chapeau!

Par contre, je rejoins Minos sur les émotions ressentie par l'enfant vis-à-vis de la mort de sa mère. Je n'ai pas vraiment eu l'impression qu'il souffrait réellement de sa mort.

Mis à part cela, je trouve le texte très agréable à lire! Un bon petit SW qui se mange sans faim!^^

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Notsil
Candy
avatar

Messages : 2942
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Ven 15 Avr - 11:00

Merci c'est noté :)

Pas évident de bien retranscrire les émotions, je vais voir comment je peux arranger ça.

_________________
"What do you want ? Answer or leave. By the door or the window ; your choice."
"What cannot be changed, must be endured."

Robert Jordan, The Wheel of Time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4044
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 34
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Ven 15 Avr - 11:14

Citation :
Pas évident de bien retranscrire les émotions
C'est bien vrai! La crainte, c'est d'en faire trop ou pas assez. Difficile de trouver un juste milieu qui conviendra à tout le monde!

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Notsil
Candy
avatar

Messages : 2942
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   Ven 15 Avr - 14:24

Ouaip surtout que les passages " je meurs sur 10 pages " je n'apprécie plus trop :s

M'enfin là le truc c'est qu'il n'a pas vraiment le temps d'y penser et de réaliser vraiment je trouve ; ça viendra un peu plus tard. Du coup c'est peut-être seulement le format qui n'est pas adapté, je sais pas. J'ai pas non plus envie de passer 15 pages à le faire pleurer sa mère :s

EDIT : un petit rajout qui j'espère arrange un peu le bazar. Je vais le poster comme ça sur SWU et voir les retours.

_________________
"What do you want ? Answer or leave. By the door or the window ; your choice."
"What cannot be changed, must be endured."

Robert Jordan, The Wheel of Time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'apprenti Sith   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'apprenti Sith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Marchombre ou apprenti?...
» [Gerritsen, Tess] Jane Rizzoli & Maura Isles - Tome 2: L'apprenti
» [Delaney, Joseph] The Wardstone Chronicles - Tome 1: L'apprenti épouvanter
» SIth infiltrator easykit pocket
» L'apprenti sorcier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galéir :: Nos créations personnelles :: Ecriture-
Sauter vers: