Galéir


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Madlensiä

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Darkliser
Le ténébreux
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 28
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Madlensiä   Lun 17 Mai - 0:07

Chapitre 8 : La Cérémonie de Fusion








_ Bienvenue dans la Chambre des Animaters, annonça une voix douce et bienveillante, lorsque Weric émergea du nanomur. Je suis le Regus Esrii du Sanctuaire, Nicodème Eldorias.
Celui qui avait parlé était vieux, vénérable même. Sa barbe blanche d'une vingtaine de centimètres le prouvait , de même que ses nombreuses rides.
Autour de lui, la Chambre des Animaters était différente des autres pièces du Sanctuaire. Hormis le sol dallé, les parois blanches rappelaient la technologie organique des Farens. Sans doute, le Miroir avait besoin d'une protection importante contre les voleurs.
«  Il y a même des jointures. Que peut-il y avoir derrière ? »
Aux côtés du Regus, un Faren fixait Weric avec indifférence, comme si le jeune homme n'était qu'un postulant de plus parmi tant d'autres.
_ Quel est ton nom ? Demanda le Faren sur un ton abrupt, mais avec une grâce coutumière de sa race.
_ Weric Casays, répondit le posewalien.
Il savait parfaitement que son nom et ceux de tous les candidats étaient déjà connus. Le Faren voulait probablement tester sa sincérité avant de sonder son esprit.
Weric sut alors que ce moment allait déterminer son avenir. Quelque soit la mission qu'il devait remplir, elle commençait maintenant.
_ Bien ! Nous allons procéder à l'analyse obligatoire de votre esprit ! Des objections ?
Concentré, Weric fit signe que non.
_ Legona Lectat da anilus !
Prononcé encore une fois dans une langue inconnue, Weric ne put comprendre ce qu'il disait. La même sensation d'incapacité à répéter cette phrase revint. Il l'oublia, préférant se recentrer sur les leçons de sa défunte mère.
Weric disciplina son esprit et se mit en condition pour imposer une vision à son inconscient. Cette technique ressemblait à bien des égards à une méditation, à ceci près qu'elle était uniquement dirigé sur le cerveau et l'esprit et non sur l'équilibre corporel.
Entrouvrant les paupières, Weric vit le Faren fermer les yeux. Dans la seconde, le jeune homme sentit une présence familière entrer en lui. Familière car son contact rappelait celui qu'il avait eu à Posewal. Seulement, cet esprit-là pénétrait en lui avec douceur et débordait de gentillesse, incitant Weric à baisser sa garde.
Des images rapides de son passé défilèrent devant les yeux de l'Oranien, mais aucune ne concernait de près ou de loin les manigances d'Elvira.
S'il avait été en état de froncer les sourcils, il l'aurait fait. Plusieurs souvenirs dont il ne se rappelait pas passèrent. Il se dit qu'il aurait été arrogant de penser qu'il pourrait se rappeler d'absolument tout de son passé.
L'esprit qui fouillait dans ses neurones lui inspira confiance. Il devint évident que Weric devait lui montrer sa conversation avec Dwarbot. Après tout, sa sincérité prouverait sa bonne foi et les Esrii l'accepteraient d'autant plus facilement.
« _ Oui, c'est la bonne chose à faire... » dit la voix douce, peut-être celle de sa conscience.
Une autre voix contredit celle qui venait de parler :
« _ Non ! Ne l'écoutes pas ! Oublierais-tu pourquoi tu es ici ? Oublierais-tu qui s'est sacrifié pour toi ? Oublierais-tu son enseignement, ses idées et... son héritage ? »
C'était celle-ci, sa conscience. Weric l'avait déjà entendu lors de ses exercices avec Elvira. Et elle avait raison de l'exhorter à ignorer la petite voix douce qui lui demandait de s'ouvrir totalement.
« Je vais tout dévoiler... » pensa très fort le jeune homme en gardant à l'écart le souvenir de sa discussion avec Dwarbot.
Rien n'était plus facile pour Weric que de cacher un seul souvenir. En revanche, cela aurait été quasiment impossible avec tout ce qu'il avait laissé dans L'Effaceur de Souvenirs. Sinon, Elvira n'aurait jamais pris dans de risques pour la petite bille luminescente.
La pression positive imposée par l'esprit sur celui de Weric se stabilisa mais il resta sur ses gardes. C'était peut-être un piège.
Arriva un des instants que redoutaient Weric. Le souvenir d'une ravissante adolescente lui sourire à pleines dents passa en images rapides.
En état de méditation profonde, Weric savait qu'il ne pouvait pas ressentir de douleur physique. En revanche, il souffrait psychologiquement de revoir ce visage qu'il avait tant aimé par le passé, bien qu'il ait fait son deuil. C'est pourquoi Weric ne broncha pas et resta concentré jusqu'au bout, même lorsqu'il revit l'assassinat de sa mère. Un meurtre qu'il avait aussi fini par accepter parce qu'il le devait.
Brusquement, la présence se retira de lui et il cessa la méditation avec un soupir imperceptible de soulagement.
Weric se rendit compte qu'il était tombé sur les dalles du sol de la Chambre des Animaters. Vu qu'il ne semblait pas s'être blessé, le jeune homme se releva.
_ Ne t'inquiète pas, Weric. J'ai veillé à ce que tu ne te fasses pas mal pendant ta chute. Si cela peut te rassurer, chaque élève qui passe l'examen de Irogosfi finisse par terre, expliqua le vieil humain à la longue barbe.
_ Et ce Irosgosfi... c'est le Faren ? Demanda Weric avec un léger mépris.
_ Non ! C'est mon Animater ! Répliqua durement l'alien sans relever la question peu respectueuse de Weric. Je suis Astembeth en charge de la discipline des élèves de l'académie.
_ Je vois...
Le ton de Weric laissa sous-entendre qu'il avait parfaitement comprit l'allusion d'Astembeth au sujet de son insolence. Le Faren l'aurait à l'oeil.
_ Puisque l'examen a été satisfaisant, je peux te révéler la suite des évènements, annonça le Regus Eldorias en pesant sur chaque mot.
Le Faren hocha la lentement la tête sans cesser de garder son regard froid sur Weric.
_ Il y a derrière-moi le Miroir des Initiés que je vais activer dans un instant. Il te permettra de récupérer un Animater grâce à ceci, expliqua Eldorias en tendant un cylindre d'une dizaine de centimètre. Ainsi débutera la Fusion.
A la fois curieux et tendu par l'atmosphère, Weric s'avança et prit l'objet dans sa main droite.
_ Bien !
Nicodème Eldorias passa sa main devant le Miroir des Initiés. Au début, Weric se demanda ce qu'avait fait le vieil homme mais il constata vite une différence avec un miroir normal.
Les reflets scintillants du Miroir étaient distordus par plusieurs vagues, balayant sa surface de temps à autres. Pourtant, Weric se doutait qu'il ne devait pas s'agir d'un simple champ de force ou bien d'un nanomur. Il ressentait une sorte d'énergie mystique et incontrôlable affluait depuis l'objet.
_ Le Miroir des Initiés est actif. Tu vas dès maintenant passer le cylindre de l'autre côté.
Déglutissant, Weric fixa le cylindre puis le Miroir avant de faire un geste dans sa direction.
_ Attend ! Tu ne veux pas d'abord savoir ce qui va résulter de cette action au combien importante, l'interrompit le Regus Eldorias.
_ Oui, vous avez raison. C'est une imprudence de ma part. Que va t-il se passer ?
Le vieil homme sourit comme s'il trouvait amusante la réaction de Weric.
_ Tu vas fusionner avec un esprit, appelé Animater, faisant partie du Monde Sans Matière. Dès l'instant où le cylindre franchira la paroi du Miroir, un Animater viendra frôler ta main et se liera avec toi. Au début, votre lien sera immature et il se peut que tu ne t'entendes pas avec lui, mais vous serez obligés de tout partager au final. Il y aura certainement des mauvais côtés à fusionner et également des épreuves difficiles. Les sentiments de ton Animater pourront influencer tes pensées et tes actes, volontairement ou involontairement. Ce sera à toi d'avoir la force mentale de te mettre à son niveau pour que vous puissiez ne plus faire qu'un. C'est le chemin par lequel passent tous les Esrii afin de protéger l'Humanité de ses travers, certes, et aussi dans le but de vivre la plus extraordinaire des aventures. Je te laisserais la découvrir après que tu m'aies assuré que tu souhaitais de toute ton âme devenir un Esrii. Une fois ton choix fait, il n'y aura plus de retour en arrière possible.
Son geste en direction du Miroir toujours suspendu, Weric resta silencieux. Il trouvait étrange qu'un Animater puisse être recueilli dans un simple cylindre.
A l'inverse d'Astembeth, Eldorias parlait amicalement, avec bienveillance même. Il voulait vraiment que Weric pèse le pour et le contre et qu'il prenne sa décision en conséquence.
Le jeune homme détourna son regard du visage ridé et plongea son bras à travers le Miroir des Initiés qui se remplit d'ondes circulaires. Un étrange courant chaud se propagea alors dans tout son corps. Cette sensation ne couvrit pas la surprise de Weric devant le contact indéfinissable qu'il ressentit contre sa main crispée sur le cylindre. Eldorias l'ayant prévenu, Weric comprit qu'il s'agissait de la Caresse de l'Animater...son Animater. Soudain plus détendu, le coeur de Weric se calma en même temps qu'un sourire plein d'émotions s'étala sur son visage. Pour la première fois depuis longtemps, il éprouva quelque chose qui ressemblait à du bonheur. Il n'aurait su dire pourquoi. Weric se trouvait dépassé par cet extase unique l'enveloppant ; un mélange de désir et de curiosité qui n'était pas de lui. La douce chaleur avait à présent totalement envahi son corps, excitant ses muscles avec des sensations de plaisir.
L'effleurement cessa, immédiatement suivie d'une voix dans sa tête.
_ Je suis Madlensiä, et toi, Weric Casays, tu seras mon Esrii...




Rien n'était plus unique que cette sensation. Rien n'était aussi fantastique. Rien n'était moins problématique.
La Fusion avait eu lieu sans que Weric ne puisse y faire quoique ce soit. A chaque instant, chaque seconde... ses pensées le trahiraient lorsque le processus serait pleinement achevé. Weric ne serait plus jamais seul et n'aurait plus de secret.
Le Regus Eldorias, plein d'entrain malgré son âge avancé, lui avait certifié que la Fusion se terminerait dans la nuit. La fièvre qui résultait de cette union le mettait au supplice si bien qu'il avait l'impression que les cytoplasmes de ses cellules entraient en ébullition.
Le jeune homme se dirigea d'un pas traînant vers le hall d'entrée où attendaient tous les autres futurs Esrii. Une pensée pleine d'espoir pour Adéna et Von lui traversa l'esprit tandis qu'il rejoignait d'autres élèves dont certains avaient la peau qui virait au cramoisi. Heureusement, des personnes habillés de tunique dorée s'occupaient d'eux.
« _ Leur corps est trop faible pour supporter la Fusion » pensa t-il.
Weric sursauta lorsqu'une voix lointaine de femme lui répondit.
« _ Oui... ils n'ont pas eu la chance d'être née avec un physique résistant comme le tien. Certains guériront et pourront suivre l'enseignement Esrii mais d'autres... non. »
Regardant autour de lui, le posewalien remarqua les regard vides des autres candidats. Il comprit aussitôt qu'ils étaient en conversation mentale avec leurs Animaters respectifs.
« _ Madlensiä ? » répéta Weric dans sa tête en sentant les battements de son coeur accélérer.
« _ Tout juste... »
« _ Pourquoi ta voix est si lointaine ? »
«  Je n'ai pas encore réussi à totalement me calquer sur toi mais je peux à présent discuter. Tu sais que c'est un moment que j'attendais depuis tellement longtemps. » déclara Madlensiä avec joie.
Weric eut un rire intérieur que Madlensiä sembla capter.
« _ Tu ne me connais pas encore, lança Weric. Tu pourrais très bien me détester, ce qui ne m'étonnerait pas beaucoup »
« _ Je suis sûre du contraire »
Étonné par la force de la conviction de l'Animater, Weric voulut en savoir plus mais il fut interrompu par l'arrivée d'Adéna. Elle avait le visage plus blême que d'habitude.
_ Weric ? Toi aussi, tu as entendu ton Animater ? Demanda t-elle, sous le choc. Olalala ! J'avais l'impression d'être légère et heureuse pour la vie lorsque je l'ai touché.
_ J'arrive à lui parler maintenant. Madlensiä a l'air d'avoir foi en moi. J'ai la sensation qu'elle sait déjà qui je suis. C'est... embarrassant.
_ Le mien se nomme Wordonsor mais je n'arrive pas encore à l'entendre. C'est fou comme j'ai chaud !
Weric lui en expliqua la raison. Malgré la fièvre, Adéna se montra très enthousiaste à la pensée de la somme de connaissance que devait posséder un Animater.
«  Nous avons quelques connaissances, mais pas la science infuse. » révéla Madlensiä d'une petite voix.
«  Que t'arrive t-il ? »
«  La Fusion draine beaucoup de forces et je dois me retirer pour terminer le processus. J'ai été ravie de faire ta connaissance »
Il n'aurait su expliquer comment mais Weric ressentit l'absence de Madlensiä comme un manque. Cependant, il ne put en faire part à Adéna car le vieillard à la dentition douteuse apparut.
_ Dès à présent, tous autant que vous êtes et quelque soit votre état, vous accédez au rang d'Ado Esrii ou d'apprenti. Veuillez me suivre dans la salle de Cérémonie.
Une centaine de bruissement suivirent sa volte-face. Quelques malheureux restèrent aux soins et vu leur état, Weric doutait qu'ils passent la nuit.
Lui-même ne se sentait que légèrement fébrile à cause de la fièvre.
_ Tiens ! Tu as l'air assez fort pour titiller un visking ! chantonna une voix moqueuse à son oreille.
C'était Von Mystère ; lui aussi ne semblait pas beaucoup subir les effets néfastes de la Fusion.
_ Mais qu'est-ce qui peut t'épuiser ? demanda Weric, impressionné par la robustesse du centauri.
_ Mmmmh... trois ou quatre femmes à la fois, si ce n'est plus.
_ Très drôle, répliqua Weric en souriant à moitié.
_ En fait, Centauri a la plus grosse gravité de toute la Confédération. Mes prouesses physiques naturelles sont donc supérieures à tous les autres habitants.
_ C'est bien pour toi.
Apparemment, les Ado étaient attendus par une foule de personnes dont dépassait de temps à autre la haute silhouette d'un Faren. Ce rassemblement ressemblait déjà plus à ce que Weric se faisait de l'idée de la Cérémonie de Fusion. La pièce était immense avec ses murs constellés de diverses gravures et ses torches de feu. Toujours dans le style antique, les Esrii mettaient un point d'honneur à reproduire la même architecture qui était celle des Humains à l'époque de Vendettus.
Le vieillard fendit la foule en faisant signe aux Ado Esrii de le suivre. Au bout, le Regus Eldorias et Astembeth les attendaient sur une surélévation de quelques marches.
_ Je souhaite la bienvenue aux Esrii, Pirates de l'Espace et Farens qui sont venus assistés à cette cinquantième Cérémonie de la Fusion, annonça Eldorias.
Des applaudissements polis accueillirent cette déclaration.
_ Une nouvelle génération est arrivée et elle porte tous nos espoirs pour l'avenir. Leur monde d'origine ainsi que leur famille sont très loin d'eux, mais Ils ont fait ce choix en connaissance de cause. C'est à dire... dans le but de devenir des Esrii. Lorsque ceci sera fait, de nouveaux protecteurs de l'Humanité naîtront. Ils seront bien plus nombreux que les générations précédentes et auront tous leur Animater pour les garder sur la voix juste de la paix intérieure et extérieure.
Le Regus Esrii fit une courte pause, puis reprit.
_ Les temps à venir s'annoncent plus sombres qu'ils ne l'ont jamais été depuis des siècles. Voir rassemblés des représentants de trois civilisations ici même, m'impose un constat. Nous sommes tous devenus alliés. Pour les Esrii et les Farens, une confiance réciproque s'est installée depuis bien longtemps. Quant aux Pirates de l'Espace, vestige de plusieurs peuples bannis par le Gouvernement Unifié, ils se sont cachés pendant très longtemps pour saboter en secret ses activités. Nous les en avons empêché avec la conviction d'être capable de changer la mentalité de la Chambre du Sénat sans violence. Les Pirates ont beaucoup perdu, nous aussi... Mais à présent, nous afficherons un front uni face à tous ceux qui menaceront la paix et la liberté.
Des applaudissements nourris accueillirent la fin du discours d'Eldorias. Quant aux rares Farens assistants à la Cérémonie, ils se contentèrent d'afficher un sourire digne.
Depuis la Fusion avec l'Animater Madlensiä, Filaya était complètement sortie de l'esprit de Weric.
« Est-elle parmi eux ? » se demanda Weric en observant les aliens blancs rassemblés au fond de la salle.
Il n'aurait su le dire car même son excellente acuité visuelle de chasseur ne lui permettait pas de les différencier.
La voix impatiente de Von le tira hors de ses pensées.
_ J'espère que la Cérémonie est bientôt terminé. J'ai l'estomac dans les talons.
Weric se contenta de hocher la tête tandis qu'Astembeth s'avançait entre les Ado Esrii et la foule.
_ Nos futurs apprentis ayant fusionnés avec leur Animater, il est maintenant en le pouvoir des Esrii de leur attribuer un précepteur. Apparemment, cette génération a été très fructueuse puisque nous avons recensé cent-onze candidats. Un Esrii se verra donc en charge de deux Ado. Cependant, les premiers mois passeront sous forme de « cours » en compagnie d'enseignants qui s'efforceront de transmettre leur savoir dans leur matière respective.
Quelques-uns des Ado soufflèrent leur mécontentement mais le Faren continua, imperturbable.
_ Je demande à présent aux Esrii de venir devant moi.
Une petite soixantaine de femme et d'homme d'âges variés s'approcha du Faren. Ils étaient tous vêtus d'une robe pourpre ouverte qui devait être le symbole des Esrii. Dessous, des tuniques de plusieurs couleurs les différenciaient.
_ Bien ! Elèves Ryu, Nathaëlle et Vronstor, Nico de la Nouvelle Terre ! Vous serez avec le Magi Zhym !
Deux Ado sortirent des rangs pour rejoindre l'Esrii qui leur avait été désigné. A ce moment-là, Weric comprit avec exaspération que la soirée n'était pas près de se finir. Son ventre gargouillant et sa fatigue l'incitèrent davantage au pessimisme au sujet de son tour de passage. A ses côtés, Von trépignait d'impatience et il était bien le seul.
Au bout de la vingtième paire, Weric entendit son nom avec une lueur d'espoir qui s'éteignit presqu'aussi vite lorsque Adéna le rejoignit. Un jeune Magi vint vers eux, un sourire sardonique aux lèvres.
C'était Dylan. L'Esrii semblait satisfait de les avoir pour élève et se délectait de leur surprise.
D'autres regards pesaient sur Weric sans que celui-ci n'en comprenne la raison.
Les yeux froids d'Astembeth le scrutaient avec une intensité qu'ils n'avaient pas envers les autres Ado. Même s'il n'était pas une femme, le Faren possédait une grâce et une inaccessibilité comparable à Filaya. L'aura de mystère et d'inconnue autour de cette espèce s'agrandissait encore davantage.
Heureux de quitter ce lieu surpeuplé, Weric et Adéna suivirent Dylan avec entrain.

*******************************

Après s'être restauré au réfectoire, Dylan amena ses élèves à leurs appartements respectifs. Weric apprit sans surprise qu'ils n'étaient pas mixtes. En revanche, la cohabitation semblait inévitable. Il sourit en pensant à la mine déconfite que ne manquerait pas d'arborer Von.
De plus en plus fatigué, le posewalien se révéla à peine capable de marcher en gardant les yeux ouverts. Il se demanda vaguement comment il retrouverait son chemin le lendemain.
_ Nous sommes arrivé, signala Dylan en désignant une porte en pierre couleur sable. A priori, tu as tout ce qu'il te faut dedans ainsi qu'un uniforme. Appelle-moi sur le système Comm si tu as besoin de quelque chose.
_ D'accord, acquiesça Weric en baillant. Booooonne nuit...
Il se tourna vers Adéna :
_ Toi aussi. J'espère que je pourrais faire la connaissance de ton Animater.
_ T'inquiète pas, assura t-elle d'un ton somnolent.
Tandis qu'elle le quittait pour rejoindre Dylan, Weric ouvrit la porte et parvint à tituber jusqu'au lit le plus proche. Il s'y effondra et sombra derechef dans un sommeil agité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4049
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 34
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Madlensiä   Lun 17 Mai - 11:09

Tiens, j'ai trouvé le chapitre court. Mais ce n'est pas un reproche. En fait, j'étais à fond dedans, si bien que je n'ai pas vu les lignes défiler devant mon regard!
Un très bon chapitre donc!
Jusqu'ici, l'histoire me captive vraiment.

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkliser
Le ténébreux
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 28
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Madlensiä   Sam 22 Mai - 21:01

Le chapitre est légèrement plus court c'est vrai. Même si le chapitre 9 était quasiment prêt, va falloir que je m'y remette à écrire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5244
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Madlensiä   Sam 22 Mai - 21:06

Hé hé, voilà ce qui arrive quand on multiplie les projets !

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Darkliser
Le ténébreux
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 28
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Madlensiä   Ven 11 Juin - 16:28

Je relis les derniers chapitres de mon roman SW et qu'est ce que je vois ?
De bien mauvaises tournures de phrases... j'en suis légèrement horrifié mais en même temps je crois que je n'ai pas refait les même erreurs sur "Madlensiäe" et grâce à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4049
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 34
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Madlensiä   Ven 11 Juin - 19:08

Je suis bien content pour toi! J'imagine à quel point ça doit te faire plaisir de voir que tu progresses! Very Happy

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5244
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Madlensiä   Ven 11 Juin - 20:11

On est là pour ça, aussi ! Et t'inquiète pour la dernière correction, que je n'ai toujours pas faite : ce n'est plus qu'une question de courts jours... Wink

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Darkliser
Le ténébreux
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 28
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Madlensiä   Sam 12 Juin - 19:53

Prends ton temps, je suis pas trop sur l'écriture en ce moment Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5244
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Madlensiä   Sam 12 Juin - 21:24

Hé hé, faut pas me dire ce genre de chose, je vais passer à autre chose et me réveiller dans 3 mois, sinon ! Razz

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Notsil
Candy
avatar

Messages : 2945
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: Madlensiä   Sam 12 Juin - 21:48

Tiens, j'avais zappé ce nouveau chapitre ^^

Très chouette cérémonie de fusion, j'adore ^^

Y'a par contre un ptit point qui m'intrigue :

Citation :
Et ce Irosgosfi... c'est le Faren ? Demanda Weric avec un léger mépris.
_ Non ! C'est mon Animater ! Répliqua durement l'alien sans relever la question peu respectueuse de Weric. Je suis Astembeth en charge de la discipline des élèves de l'académie.
_ Je vois...

D'où qu'on connait cet Irogosfi ? J'ai relu le début du texte, je ne l'ai pas vu cité.. et je pense que son nom doit être mentionné avant sa reprise par Weric.

_________________
"What do you want ? Answer or leave. By the door or the window ; your choice."
"What cannot be changed, must be endured."

Robert Jordan, The Wheel of Time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Darkliser
Le ténébreux
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 28
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Madlensiä   Lun 14 Juin - 12:16

Citation :
Ne t'inquiète pas, Weric. J'ai veillé à ce que tu ne te fasses pas mal pendant ta chute. Si cela peut te rassurer, chaque élève qui passe l'examen de Irogosfi finisse par terre, expliqua le vieil humain à la longue barbe.
_ Et ce Irosgosfi... c'est le Faren ? Demanda Weric avec un léger mépris.
_ Non ! C'est mon Animater ! Répliqua durement l'alien sans relever la question peu respectueuse de Weric. Je suis Astembeth en charge de la discipline des élèves de l'académie.
_ Je vois...


Voilà la réponse à ta question Wink

Trop content que tu ais adoré Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Notsil
Candy
avatar

Messages : 2945
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: Madlensiä   Lun 14 Juin - 12:30

Ah j'ai dû zapper le passage alors (pourtant pas faute d'avoir relu ^^).

Merci d'avoir éclairé ma lanterne Wink

_________________
"What do you want ? Answer or leave. By the door or the window ; your choice."
"What cannot be changed, must be endured."

Robert Jordan, The Wheel of Time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Darkliser
Le ténébreux
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 28
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Madlensiä   Sam 26 Juin - 16:42

Bon, je reprends l'écriture !!!! Le chapitre 9 est quasiment fini !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4049
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 34
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Madlensiä   Sam 26 Juin - 17:59

Voilà une excellente nouvelle! Very Happy

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5244
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Madlensiä   Dim 27 Juin - 12:14

Et moi je fais ma (mes ?) correction en retard de ce pas !

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5244
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Madlensiä   Dim 27 Juin - 13:37

Correction chapitre 8 : La Cérémonie de Fusion

Darkliser a écrit:
Sans doute, le Miroir avait besoin d'une protection importante contre les voleurs.
En quoi, comment ? Je ne comprends pas bien ce qui fait la protection.
Darkliser a écrit:
_ Quel est ton nom ? Demanda le Faren sur un ton abrupt, mais avec une grâce coutumière de sa race.
Avec la grâce
Darkliser a écrit:
_ Weric Casays, répondit le posewalien.
Majuscule à « Posewalien »
Darkliser a écrit:
Quelque soit la mission qu'il devait remplir, elle commençait maintenant.
Quelle que
Darkliser a écrit:
Prononcé encore une fois dans une langue inconnue, Weric ne put comprendre ce qu'il disait.
La phrase est à revoir, le « prononcé » ne renvoyant qu’à « ce ». manque un vrai sujet, comme « les paroles ».
Darkliser a écrit:
Plusieurs souvenirs dont il ne se rappelait pas passèrent. Il se dit qu'il aurait été arrogant de penser qu'il pourrait se rappeler d'absolument tout de son passé.
Rappelait rappeler
Darkliser a écrit:
Le souvenir d'une ravissante adolescente lui sourire à pleines dents passa en images rapides.
Y’a un truc à changer dans la phrase
Darkliser a écrit:
En revanche, il souffrait psychologiquement de revoir ce visage qu'il avait tant aimé par le passé, bien qu'il ait fait son deuil. C'est pourquoi Weric ne broncha pas et resta concentré jusqu'au bout, même lorsqu'il revit l'assassinat de sa mère.

Ici, y’a problème. Tu insistes sur le fait qu’il souffre psychologiquement, et tu dis ensuite qu’il ne bronche pas. Il aurait fallu inverser la première phrase, à savoir : « En revanche, bien qu’il souffrait psychologiquement de revoir ce visage…, il avait fait son deuil. »
Tu vois la différence ?
Darkliser a écrit:
Si cela peut te rassurer, chaque élève qui passe l'examen de Irogosfi finisse par terre, expliqua le vieil humain à la longue barbe.
finit
Darkliser a écrit:
_ Non ! C'est mon Animater ! Répliqua durement l'alien sans relever la question peu respectueuse de Weric.
Pas de majuscule à « Répliqua » ; « alien » c’est pas joli, « non-humain » c’est mieux.
Darkliser a écrit:
Le ton de Weric laissa sous-entendre qu'il avait parfaitement comprit l'allusion d'Astembeth au sujet de son insolence.
compris
Darkliser a écrit:
_ Il y a derrière-moi le Miroir des Initiés que je vais activer dans un instant.
Derrière moi
Darkliser a écrit:
A la fois curieux et tendu par l'atmosphère, Weric s'avança et prit l'objet dans sa main droite.
À
Darkliser a écrit:
Il ressentait une sorte d'énergie mystique et incontrôlable affluait depuis l'objet.
Phrase à revoir, il manque un truc
Darkliser a écrit:
_ Attend ! Tu ne veux pas d'abord savoir ce qui va résulter de cette action au combien importante, l'interrompit le Regus Eldorias.
Attends ; manque un point d’interrogation à la fin de la question
Darkliser a écrit:
_ Oui, vous avez raison. C'est une imprudence de ma part. Que va t-il se passer ?
que va-t-il
Darkliser a écrit:
Je te laisserais la découvrir après que tu m'aies assuré que tu souhaitais de toute ton âme devenir un Esrii.
Y’a des problèmes de temps ici.
Darkliser a écrit:
A l'inverse d'Astembeth, Eldorias parlait amicalement, avec bienveillance même.
À
Darkliser a écrit:
la Caresse de l'Animater...son Animater.
La majuscule à « caresse » est-elle nécessaire ? On met trop de majuscules partout en fantasy et en SF. Il faut en mettre une si on parle d’un truc un peu mystique et institutionnel, mais dans ce cas, il faut se fendre d’une explication pour renforcer ce côté « truc important voire mystique ».
Darkliser a écrit:
Il n'aurait su dire pourquoi. Weric se trouvait dépassé par cet extase unique l'enveloppant
Cette extase
Darkliser a écrit:
A chaque instant, chaque seconde...
À
Darkliser a écrit:
Heureusement, des personnes habillés de tunique dorée s'occupaient d'eux.
Habillées ; dire comment ils s’occupent serait mieux, je pense
Darkliser a écrit:
« _ Leur corps est trop faible pour supporter la Fusion » pensa t-il.
Pensa-t-il
Darkliser a écrit:
Certains guériront et pourront suivre l'enseignement Esrii mais d'autres... non. »
Pas de majuscule à « esrii » s’il est utilisé en tant qu’adjectif
Darkliser a écrit:
Regardant autour de lui, le posewalien remarqua les regard vides des autres candidats.
Majuscule à « Posewalien »
Darkliser a écrit:
« _ Madlensiä ? » répéta Weric dans sa tête en sentant les battements de son coeur accélérer.
cœur
Darkliser a écrit:
_ Weric ? Toi aussi, tu as entendu ton Animater ? Demanda t-elle, sous le choc.
Demanda-t-elle. Et pas de majuscule à « demanda » : techniquement, c’est la même phrase.
Darkliser a écrit:
Malgré la fièvre, Adéna se montra très enthousiaste à la pensée de la somme de connaissance que devait posséder un Animater.
connaissances
Darkliser a écrit:
« Que t'arrive t-il ? »
t’arrive-t-il
Darkliser a écrit:
_ Dès à présent, tous autant que vous êtes et quelque soit votre état, vous accédez au rang d'Ado Esrii ou d'apprenti.
quel que
Darkliser a écrit:
Une centaine de bruissement suivirent sa volte-face.
bruissements
Darkliser a écrit:
_ Mais qu'est-ce qui peut t'épuiser ? demanda Weric, impressionné par la robustesse du centauri.
Majuscule à « Centauri »
Darkliser a écrit:
Ce rassemblement ressemblait déjà plus à ce que Weric se faisait de l'idée de la Cérémonie de Fusion.
« rassemblement ressemblait » : il est maladroit de mettre deux mots à suivre qui se ressemblent autant dans la forme.
Darkliser a écrit:
La pièce était immense avec ses murs constellés de diverses gravures et ses torches de feu. Toujours dans le style antique, les Esrii mettaient un point d'honneur à reproduire la même architecture qui était celle des Humains à l'époque de Vendettus.
Le « toujours dans un style antique » est mal placé, on dirait qu’il se réfère aux Esrii, ce qui n’est pas le cas.
Darkliser a écrit:
_ Je souhaite la bienvenue aux Esrii, Pirates de l'Espace et Farens qui sont venus assistés à cette cinquantième Cérémonie de la Fusion, annonça Eldorias.
assister
Darkliser a écrit:
voir rassemblés des représentants de trois civilisations ici même, m'impose un constat.
Ici-même
Darkliser a écrit:
Pour les Esrii et les Farens, une confiance réciproque s'est installée depuis bien longtemps.
« entre » plutôt que « pour » ?
Darkliser a écrit:
Nous les en avons empêché avec la conviction d'être capable de changer la mentalité de la Chambre du Sénat sans violence.
empêchés
Darkliser a écrit:
« Est-elle parmi eux ? » se demanda Weric en observant les aliens blancs rassemblés au fond de la salle.
« aliens » à remplacer ?
Darkliser a écrit:
_ Nos futurs apprentis ayant fusionnés avec leur Animater, il est maintenant en le pouvoir des Esrii de leur attribuer un précepteur.
fusionné
Darkliser a écrit:
Apparemment, cette génération a été très fructueuse puisque nous avons recensé cent-onze candidats.
Cent onze
Darkliser a écrit:
A ce moment-là, Weric comprit avec exaspération que la soirée n'était pas près de se finir.
À
Darkliser a écrit:
A ses côtés, Von trépignait d'impatience et il était bien le seul.
À
Darkliser a écrit:
L'aura de mystère et d'inconnue autour de cette espèce s'agrandissait encore davantage.
Inconnu ; « s’agrandissait », je trouve que le verbe est bof-bof
Darkliser a écrit:
Après s'être restauré au réfectoire, Dylan amena ses élèves à leurs appartements respectifs.
Mal tourné, on dirait qu’il se restaure seul
Darkliser a écrit:
De plus en plus fatigué, le posewalien se révéla à peine capable de marcher en gardant les yeux ouverts.
Majuscule à « Powesalien »
Darkliser a écrit:
_ Nous sommes arrivé, signala Dylan en désignant une porte en pierre couleur sable.
arrivés
Darkliser a écrit:
Appelle-moi sur le système Comm si tu as besoin de quelque chose.
Majuscule à « comm » pas indispensable, je trouve
Darkliser a écrit:
_ D'accord, acquiesça Weric en baillant. Booooonne nuit...
à reformuler
Darkliser a écrit:
_ T'inquiète pas, assura t-elle d'un ton somnolent.
Assura-t-elle
Darkliser a écrit:
Il s'y effondra et sombra derechef dans un sommeil agité.
Non, « derechef » veut toujours dire « de nouveau » depuis la dernière fois que je t’ai fait la remarque ! Donc ça ne va pas dans la phrase.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Darkliser
Le ténébreux
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 28
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Madlensiä   Ven 2 Juil - 12:49

Nom d'un sith, la liste de corrections ne diminuera donc t-elle jamais ?





Chapitre 9 : Le premier jour







_ Hé ! Réveille-toi ! Il fait déjà jour !
Weric sursauta dans son lit, les yeux bouffis de sommeil. Le jeune homme mit du temps à se rappeler où il était. Par contre, il reconnut de suite la silhouette massive de Von Mystère.
_ Alors c'est toi mon colocataire ?
_ Oui ! Pas trop déçu j'espère ?
En bougeant, Weric constata que ses vêtements de la veille étaient mouillés. Avait-il...
_ Ne te fais pas trop de bile pour ça, s'esclaffa t-il en remarquant le regard du posewalien. J'ai pensé à la même chose au début mais en réalité, on a transpiré.
_ Qu'est-ce qui te fait croire que j'ai pensé à la chose à laquelle tu as cru que je pensais ?
_ Simple intuition masculine, répliqua Von avec bonne humeur.
Il devait y avoir un certain temps que le centauri était réveillé. Weric le voyait à ses cheveux châtains impeccablement coiffé avec un agent fixant. Il portait une tunique marron semblable à celle qu'avait arboré les Esrii lors de la Cérémonie.
Weric haussa les épaules et se leva avec l'intention de prendre une douche. L'opération lui prit dix minutes. Sous le regard moqueur de Von auquel il ne fit pas cas, Weric ouvrit son placard encastré dans le mûr avec l'idée de se vêtir. Il enfila les sous-vêtements qui lui paraissaient à sa taille et choisit la même tunique que celle de Von.
Elle était légère et plusieurs poches la perçaient. L'une d'elles serait parfaite pour le cylindre contenant Madlensiä.
Les deux compères sortirent de leur appartement.
_ Est-ce que tu parviens à parler avec ton Animater ? Demanda Weric au bout de plusieurs pas.
_ Non... j'imagine qu'ils sont épuisés après la Fusion. C'est dommage... nous aurions bien besoin de leur aide pour nous retrouver dans ce labyrinthe.
Weric songea aux souvenirs nébuleux de la veille. Il ne se rappelait de rien de concret concernant le trajet qu'il avait emprunté de la Salle de Cérémonie jusqu'à sa chambre.
Où que se porte leur regard, ils ne voyaient que plusieurs couloirs et quelques portes semblables à celles de leur chambre.
L'une d'elles s'ouvrit tandis qu'un jeune homme en jaillissait. Petit et enrobé, il regarda anxieusement autour de lui. Son visage s'illumina lorsqu'il tomba sur Von et Weric.
_ Bonjour ! Je m'appelle Chister Myuul ! Pouvez-vous m'aider à trouver le chemin ?
_ Non ! Et maintenant, va t'en ! lança froidement Weric.
Von leva un sourcil interrogateur.
_ Ne sois pas si agressif comme ça. Il est juste un peu perdu, tout comme nous.
_ Oui, c'est vrai. Mon colocataire dort comme une masse... s'expliqua Chister.
_ Tes histoires ne m'intéressent pas le moins du monde. Si tu n'es pas capable de te débrouiller seul alors tu es indigne du titre d'Ado Esrii qui t'as été accordé. Quant à toi Von, je ne te retiens pas. Vas donc l'aider mais je ne pense pas que ce soit un service à lui rendre.
_ Qui est-ce qui parle avec tant d'intelligence ? questionna une voix onctueuse.
Deux autres Ado arrivèrent auprès d'eux.
Celui qui avait parlé était aussi grand que Weric et ses cheveux coupés courts accentuaient l'aura malveillante qu'il dégageait. En revanche, Son acolyte le dépassait d'une tête mais ce n'était pas le plus étonnant. Ses cheveux d'un noir de jais avaient une longueur incroyable pour un homme puisqu'ils descendaient jusqu'à la taille.
_ Ainsi donc, il y a aussi des gens qui pensent comme moi que les lopettes n'ont pas leur place parmi les Esrii. Je suis Alen Helrak. Vous semblez être assez capable, cela vous dit de me rejoindre ?
Il s'arrêta devant Weric et Von et les fixa de son air arrogant.
_ Dans quel but ? Demanda sèchement Von.
Alen Helrak se mit à rire à gorge déployée.
_ N'as-tu pas entendu ce que je viens de dire ? Il faut séparer la mauvaise graine de la bonne...
_ Moi, je veux bien te rejoindre, lança une petite voix pleine d'espoir.
Weric tourna la tête en même temps en même temps que Alen.
«  Quel idiot vraiment... »
_ Ferme-là ! Gros tas ! Ce n'est pas à toi que je m'adressais !
Apeuré, Chister se recroquevilla et recula d'un pas.
_ Ecoute, mon gars ! Vu comme tu traites les autres, je ne crois pas qu'on va être très copain, toi et moi ! Lança Von en faisant craquer les jointûres de ses mains. Tu en penses quoi Weric ?
Rejetant ses cheveux rebelles de son front, Weric soupira :
_ On devrait passer notre chemin. Je déteste les vantards de son genre et ils ne méritent même pas une raclée.
Le sourire d'Alen s'élargit.
_ C'est là que tu te trompes ! Malgré tes grands airs, je sais que vos Animater se reposent. Draculus et Raydina, eux, vont pouvoir vous apprendre l'obéissance. N'est-ce pas, Jomi ?
_ Oui, acquiesça le dénommé Jomi en relevant enfin la tête.
L'atmosphère se tendit. Weric et Von se lancèrent un regard lourd de sens.
« _ Madlensiä ! Madlensiä ! J'ai besoin de toi ! »
Pas de réponse.
Weric se rappela l'effet que pouvait produire un Animater sur l'esprit humain et il ne voulait absolument pas que cela recommence.
_ C'est ridicule ! Vous ne savez rien sur les Animater ! Fit Von, convaincu de ce qu'il avançait.
_ On va démontrer le contr...
Il fut interrompu par l'arrivée de Dylan. Celui-ci fronça les sourcils devant l'attroupement.
_ Allons, calmez-vous ! Vos Magi ne vont pas tarder à arriver.
Mais Von et Weric ne cessaient de fixer durement Helrak. Weric savait que le centauri pensait à la même chose que lui. Etait-ce des paroles en l'air ou bien Helrak possédait déjà des connaissances sur les Animaters ?
_ Quoi qu'il se soit passé, je me dois de vous rappeler que les Esrii sont une seule et même famille alors ne vous comportez pas en tant qu'ennemis. Maintenant, viens Weric. Nous allons chercher Adéna.
Weric resta immobile un moment, puis passa à côté de Helrak.
_ On se reverra, lui souffla celui-ci.



************************************



Le Sanctuaire des Esrii était immense. Jamais Weric et Adéna n'auraient pu retrouver leur chemin sans aide. L'architecture arriéré des lieux n'arrangeait rien. Le jeune homme se croyait en train de jouer dans un holofilm historique.
Le sol et les mûrs se constituaient apparemment de la même pierre ocre venant de l'astéroïde lui-même. Selon Dylan, le matériau avait de plus grande qualité de résistance que la pierre normale, sinon le Sanctuaire n'aurait jamais tenu debout pendant tous ses siècles.
Dylan lui apprit que l'apparence du Sanctuaire était trompeuse car il regorgeait de technologies aussi avancés que celles utilisés par la Confédération. Ainsi, les torches archaïques de la salle de Cérémonie de Fusion étaient remplacés par des membratorches farennes. Certaines pièces avaient pour fonction les projections holographiques ou bien les communications interstellaires.
Malgré l'insistance de Weric, Dylan refusa de les emmener au lieu d'entraînements des Esrii au corps à corps et à l'art du combat à armes blanches. En revanche, il les encouragea à utiliser leur temps libre pour aller se documenter à l'e-bibliothèque.
_ Avant, je vous conseille de profiter de cette fin de matinée pour aller dehors. Le temps est au beau fixe, fit Dylan sur un ton traînant.
Ce qui n'échappa pas à Weric.
_ Dylan...
_ Jeune Ado ! On s'adresse à son supérieur par son titre ! Le rabroua t-il.
Pendant une demi-seconde, Weric lui lança un regard noir.
« Quelle règle stupide ! Me voilà obligé de jouer aux soumis ! »
_ Oui... Magi. Mais pourquoi vouloir absolument que l'on sorte ?
_ C'est pas faux. Nous aurons tout le temps de sortir plus tard, enchaîna Adéna. Puis je préfère aller lire quelques ordilivres pour en apprendre plus sur les Animaters. Je ne tiens pas à faire mauvaise impression auprès de Wordonsor.
S'arrêtant devant l'entrée de la bibliothèque, Weric vit que de nombreux Esrii dont des Ado commençaient les cours en quelques sortes. Il avait lui aussi hâte d'en apprendre plus et il n'avait que faire des envies de Dylan.
_ Vous avez tort, mais je vais vous donner un indice : nous sommes à l'intérieur d'un astéroïde.
Quelque chose clochait depuis ce matin. Ce n'était pas logique et même impossible.
_ Excusez-moi Magi Melcus ! Je vais dehors pour vérifier quelque chose !
Weric courut à toutes jambes. Il dépassa plusieurs Esrii qui ne manquèrent pas de le fixer avec surprise. Certains esquissèrent un sourire amusé.
Une fois dans le hall, le posewalien vit la clarté au-loin dépassant par les deux portes massives au seuil du Sanctuaire. Les énormes piliers taillés dans la roche lui apparurent, mais il continua sa course hors d'haleine et enfin, il se retrouva éblouit par un soleil.
Il n'y avait aucun doute. Il n'avait rien remarqué puisqu'il était arrivé très tard au Sanctuaire. A présent, Weric se retrouvait sous les rayons d'une étoile...
« A l'intérieur d'un astéroïde ! »
Au centre de la cavité, une mini-étoile éclairait Fortundus dans sa totalité. Weric ne trouvait pas de mots pour exprimer ce qu'il ressentait. Il comprenait pourquoi Dylan l'avait classé au-dessus de tous ce que l'Humanité avait pu faire. De sa position, il dominait le paysage dans son ensemble.
Weric s'aperçut que le soleil n'était pas la seule chose extraordinaire.
Outre le village faren et les énormes portes qui l'avaient accueilli hier soir, Fortundus regroupait tous les climats. Il y avait là des forêts épaisses, des prairies vallonnées, des falaises escarpés, d'immenses montagnes enneigées et même un lac bordé par un désert. Comme si cela ne suffisait pas, des nuages brumeux se promenaient non loin du Sanctuaire.
Les Farens étaient donc parvenu à réaliser ce que l'Humanité n'avait jamais pu faire : créer et contrôler les climats.
« _ C'est magnifique » observa une voix familière.
« _ Madlensiä ! Depuis quand es-tu dans ma tête? » demanda Weric avec irritation.
« _ Un certain temps. Je voulais t'observer sans que tu ne saches que j'étais là. »
« _ Tu m'espionnais alors ! C'est mesquin ! »
Weric sentit la colère montée en lui et replia son esprit hors de l'atteinte de Madlensiä. Il lui ferma également ses pensées. Même la déception de l'Animater ne l'attendrit pas mais elle le toucha. Selon Dylan, il était inévitable qu'il ressente les émotions de l'Animater et vice-versa.
« _ Weric, je voulais simplement mieux te connaître. Tes souvenirs, bien que très intéressants, ne me suffisaient pas. »
Une sensation inconnue le déroutait complètement. Weric n'aurait su dire pourquoi ; il savait qu'elle était sincère dans ces paroles et qu'elle ne désirait pas lui causer du tort.
« _ Je déteste qu'on m'espionne. Nous avons beau avoir fusionner avec tout ce que cela implique, je veux tout de même garder ma part d'intimité. J'espère que tu respecteras cela. »
« _ Bien sûr, Weric. Je ne te brusquerais pas... »
« _ Je ne suis pas du tout brusqué ! » fit Weric, offusqué.
« _ A ta guise. Mais notre lien est encore immature et la puissance de ton esprit est encore bien inférieure à la mienne. Il est normal que tu ne comprennes pas encore les bienfaits qui ressortiront de notre union. Plus tard, tu seras à même de rentrer dans mon esprit autant que moi je le ferais. Et alors, tu verras que nous n'aurons plus aucun secret l'un pour l'autre » lui expliqua Madlensiä.
Weric entendit des bruits de pas derrière-lui. Adéna et Dylan arrivèrent à ses côtés.
_ C'est la vrai beauté de Fortundus. Je ne me lasse jamais de la contempler avec Naarital, dit doucement Dylan.
_ Wordonsor apprécie autant que moi ! Cria Adéna, les larmes aux yeux. Euh... plus on dirait.
_ Bon, je vous ais fait visiter les lieux les plus importants. Veuillez me pardonner mais il faut que je vous laisse.
A peine avait-ils tourné les yeux vers le Magi qu'il n'était déjà plus là.
« _ Rapide » pensa Weric.
« _ Son lien avec son Animater est très fort, son esprit aussi » lui expliqua Madlensiä.
«  _ Le nôtre le deviendra » assura Weric avec détermination.
« _ Tiens donc ? Serais-ce de la motivation ? Commencerais-tu à m'accepter ? »
Voyant le regard d'Adéna posé sur lui, Weric dit :
_ Je clarifie certaine chose avec Madlensiä. Cela ne sera pas long.
_ Je devine qu'elle ne supporte déjà plus ton sale caractère, avança Adéna avec un sourire moqueur.
Un petit rire cristallin retentit en lui.
« _ Adéna t'exaspère mais je sens que tu éprouves d'autres choses... vous êtes tellement plein de contradictions, vous, les humains. »
Madlensiä s'arrêta un instant puis reprit en constatant que Weric ne disait rien.
« _ Pas mal ! Tu as concentré ton esprit sur moi et tu as su que je voulais te poser une question. Tu commences à comprendre... »
«  _ Alors vas'y ! »
« _ En réalité, ce n'est pas tellement une question mais plutôt un entraînement. Je veux que tu trouves ce dont j'ai envie et comment me satisfaire, » le défia t-elle.
Pour Weric, ce n'était pas si difficile que ça pourrait l'être pour d'autres. Il entraînait régulièrement son mental dès qu'il en avait l'occasion, conformément aux conseils d'Elvira. En tant qu'ancienne Esrii, sa mère savait depuis le début à quoi il avait fallu l'exercer depuis sa plus tendre enfance.
Weric n'eut pas de mal à ressentir les émotions de Madlensiä, quoique celles-ci soient diffuses. Sans doue avait-il encore beaucoup de choses à apprendre.
« _ Quoi ? Tu veux faire connaissance avec l'Animater d'Adéna ? » S'étonna t-il.
« _ Oui... répliqua Madlensiä d'une petite voix.
« _ Et pour cela, il faut que je l'enlace ? Hors de question ! Je croyais que les Animaters pouvaient se projeter vers d'autres esprits. »
« _ En temps normal oui, mais là je suis épuisée. J'apprécierais vraiment que tu me fasses ce plaisir. »
Le jeune Ado soupira en fixant Adéna. Elle le regardait aussi, de ses yeux bleus en amande. Le jeune femme lui rappelait quelqu'un mais il n'arrivait pas à trouver qui.
_ Devine quoi ? Madlensiä voudrait voir Wordonsor.
_ Il m'a révélé la même chose. A t-il aussi dit que le seul moyen était qu'on se rapproche ?
Weric grimaça.
_ Je n'y tiens pas. Pourtant, une envie irrépressible m'y pousse... celle de Madlensiä.
_ Te dégoûterais-je à ce point ? Demanda Adéna, vexée. Tu es toujours aussi désagréable avec une femme.
_ Finissons-en vite ! Fit Weric en prenant Adéna dans ses bras. Mais ne te fais pas d'idées !
Souriante, Adéna se laissa aller. Weric, lui, se crispa en ressentant à la fois son mal être et la reconnaissance de Madlensiä.
Son Animater cachait la conversation avec Wordonsor, ou peut-être qu'il n'était pas assez fort.
Une chaleur étrangère envahit son corps. C'était celle d'Adéna. Weric se surprit à aimer ce contact qui lui rappelait quelqu'un. C'était... son premier et unique amour.
Sous l'effet de la culpabilité, il ferma les yeux. Il avait juré de ne plus s'attacher à une femme et autant qu'il s'en souvienne, il y était parvenu. Mais ce qui s'était passé à Aredelle avait tout changé. Weric y avait perdu un souvenir important. Quelque chose qui l'avait empêcher d'éprouver des sentiments envers quiconque. Seul sa mère était une exception.
D'abord la farenne Filaya, puis maintenant Adéna. C'est pourquoi il se mettait à avoir des sentiments. Adéna était pourtant râleuse, têtue et donneuse de leçon. Ce dernier trait de caractère l'horripilait particulièrement, mais, ironiquement, elle, était aussi comme ça.
« _ Nous avons discuté. Merci Weric. »
Elle lui envoya des ondes de contentement.
« _ Il n'y a pas de quoi, Madlensiä. C'était juste un mauvais moment à passer. Puis-je savoir de quoi vous avez parlé ? »
« _ Tu sauras lorsque notre lien se sera épaissit. Pour l'instant, je ne vois pas pourquoi je ferais l'effort de te rapporter tous ce que je dis. Tu apprendras que les fainéants ne méritent pas de devenir un Esrii. »
«  _ Cela a le mérité d'être clair », ironisa Weric.
« _ Je suis à nouveau épuisée. Il me faudra au moins toute la semaine pour récupérer de la Fusion. »
Apparemment, Madlensiä sentit que Weric voulait protester.
« _ Sois sans crainte ! Je reviendrais avec toi lors des cours. Je suis ravie que ma présence te soit indispensable. »
Elle émit un drôle de son, entre le rire et une exclamation moqueuse.
« _ Oui, je t'adore et j'espère que beaucoup de bonnes choses nous attendent. Grâce à toi, je ne suis plus seul. »
« _ Je t'aime déjà... » dit-elle.
Weric le savait.



*********************************************



L'après-midi arriva plus tôt que prévu et Weric se rendait déjà à son premier cours.
_ Un cour sur les Animaters ! S'extasia Von avec un grand sourire. Je suis sûr que l'on va apprécier !
_ Qu'est-ce qui te rend si heureux, Von ? Moi, je suis stressée, avoua Adéna.
_ J'ai la pêche c'est tout ! Voudrais-tu un petit massage pour te détendre ?
_ Non ! Surtout pas ! Répliqua la posewalienne en s'éloignant de Von.
Weric fixa son e-page où était représenté le plan du Sanctuaire. A l'en croire, la salle était au bout du couloir et il faisait parti du premier groupe. Un attroupement d'une vingtaine d'élève confirma ses conclusions.
_ Regardez ! Nous sommes dans le groupe de cet imbécile d'Alen Helrak avec Jomi, son ombre muette.
Effectivement, il était difficile de ne pas repérer l'interminable chevelure de l'acolyte d'Alen.
Lorsqu'ils entrèrent, une vieille femme aux yeux plissés et accoutrée comme une Esrii les attendait.
_ Bienvenue à votre premier cour sur les Animater. Je suis le professeur Sélinda Llong Asseyez-vous, je vous prie.
Les Ado prirent leur place sur des chaises que Weric qualifia de vétustes comme le reste de la salle. Cependant, des e-pages et une interface neuronique étaient disposaient devant eux. Il y avait également un tableau sur lequel s'afficherait la plupart des paroles du professeur.
Des murmures parcoururent la pièce. Le professeur Long faisait parti des races bannis par le Gouvernement Unifié. Cette réaction s'expliquait par le fait que la plupart des élèves n'en avait encore jamais vu.
Weric lui-même ne connaissait pas cette variante du peuple humain. A sa décharge, le gouvernement corrompu avait effacé toute trace de cette ancienne civilisation. Même le réseau du Net n'en conservait aucune allusion.
Sans doute habituée, le professeur Llong ne sembla pas s'émouvoir et continua comme si de rien n'était.
_ Avant toute chose, je vais vous expliquer pourquoi spécialement « vous » avez été choisi et comment, annonça t-elle d'une petite voix haut-perchée.
C'était précisément l'une des questions importantes dont Weric avait hâte de connaître la réponse. Nombreux pensaient comme lui car un silence de mort régnait dans la salle.
_ Vous savez, bien sûr, que notre espèce se nomme actuellement l'Home Sapiens Sapiens. En temps qu'espèce intelligente, notre évolution est loin d'être terminée. Elle continue au fil des millénaires par le biais de mutations naturelles. Un tel processus ne se réalise pas du jour au lendemain évidemment. Il a fallu longtemps pour que l'Homme Moderne apparaisse et il en sera de même pour la prochaine étape.
Weric baissa légèrement la tête en signe d'ennui. Il connaissait déjà cela mais il ne voyait pas non plus où voulait en venir le professeur Llong. A côté de lui, le visage d'Adéna exprimait de la perplexité.
_ En un mot comme en cent, vous faîtes partie d'une nouvelle espèce : l'Homo Animatus.
Interloqué, Weric peina à intégrer cette information. D'après le professeur, il était donc une sorte d'humain évolué. Mais en quoi ? Qu'avait-il de plus ?
Il failli lever la main avec l'intention de poser sa question mais un autre bras se levant avant.
_ Oui ? Fit le professeur Llong en désignant Adéna.
_ Qu'est-ce qui fait de nous des... des Homo Animatus ?
_ Voilà la question que j'attendais...
« ... et que tout le monde se posait probablement » songea Weric avec une pointe d'ironie.
La réponse ne vint pas de suite. Le professeur se lança dans de longues explications détaillées sur l'importance de l'augmentation graduelle des personnes atteintes des mutations spécifiques au cours du temps.
Heureusement, Madlensiä vint à son secours comme promis et le cours devint moins « barbare ». Elle clarifia les paroles du professeur et Weric comprit que Vendettus et douzes autres fondateurs des Esrii avaient été les premiers Homo Animatus. A partir de cet évènement, le nombre augmenta très lentement jusqu'à atteindre quelques millions juste avant le Grand Recommencement. Cependant, les Esrii ne possédaient pas encore les technologies sophistiquées permettant de reconnaître un Ado potentiel.
Weric trouva bizarre que tant d'humains aient pu évoluer sans que les gouvernements précédant le Recommencement ait été au courant.
_ Vous vous demandez sans doute pourquoi le G.U ignore encore l'existence des Homo Animatus. La raison est simple. Il est très difficile de nous différencier d'un humain normal au niveau physiologique.
Une représentation holographique du corps humain apparut à ses côtés. Le professeur Llong toucha le crâne qui s'agrandit sous l'effet du zoom.
_ Voici le cortex de notre masse cérébrale. C'est ici que s'exerce de nombreuses fonctions psychiques. Dans le cas qui nous intéresse, il s'agit surtout de la pensée et de la conscience. Les Homo Animatus possèdent deux sortes de neurones et de neurotransmetteurs supplémentaires par rapport aux humains normaux. Leur petit nombre sont à l'origine de l'ignorance des scientifiques de la Confédération. Pourtant, c'est bien eux qui nous donne une grande partie de nos pouvoirs.
Le professeur s'interrompit, avant de se rendre compte que le temps du cours était quasiment écoulé.
_ La classe est finie. Je vais afficher sur vos e-page les caractéristiques de notre cerveau que vous devrez apprendre et comprendre. Je vous souhaite une bonne fin de journée.



**************************************



A quelques centaines de mètres de l'entrée du Sanctuaire existait un petit chemin escarpé que peu de personnes empruntaient. Il menait au sommet du Plateau de la Contemplation connu pour être très dangereux.
Dylan se demandait pourquoi le Regus Eldorias lui avait demandé de venir le rejoindre au sommet. Contrairement à Naarital, il avait horreur de l'altitude. Cette phobie le poursuivait depuis sa plus tendre enfance. Personne n'avait été capable de la guérir mise à part Naarital qui parvenait à la tempérer.
Le raidillon se transforma vite en partie d'escalade. Celle-ci aurait été ardue pour un simple homme bien équipé, mais pour un Esrii, c'était très facile. Pour preuve, quelqu'un d'aussi vieux qu'Eldorias s'y rendait souvent.
« _ Il voudra sûrement te parler de lui » indiqua Naarital.
« _ En tout cas... j'aurais préféré qu'il m'invite dans sa tour ! » râla Dylan, le visage blême.
«  _ C'est vraiment dommage que tu n'aimes pas voler. Des fois, je préférerais avoir fusionné avec un oiseau... »
«  _ J'y peux rien si j'ai le vertige... » répliqua Dylan en se hissant plus haut.
Quelques minutes plus tard, il arriva à bout de l'ascension et put contempler Fortundus dans sa totalité. Même le soleil artificiel lui paraissait plus bas que d'habitude. Il comprit alors l'une des raisons qui poussaient Eldorias à venir ici. On se sentait vraiment libre et emplit d'une sorte de solitude salutaire.
Un endroit parfait pour méditer en fin de compte...
Naarital repéra les ondes émises par Wisdolia, le puissant Animater d'Eldorias. Le vieil homme se trouvait juste devant eux, au détour d'un rocher ovoïde.
_ Bien le bonsoir, Magi Melcus ! Je vois que vous avez répondu à mon appel, annonça Eldorias, assis en tailleur.
_ Oui, Regus. Je m'interroge toutefois sur la raison du lieu dans lequel vous m'avez convoqué. N'aurait-il pas été plus simple de me faire venir dans votre tour ?
Eldorias resta silencieux. En revanche, il se releva, dos tourné vers Dylan.
_ C'est agréable de venir ici. J'ai l'impression d'être au centre d'un maëlstrom de forces naturelles provenant de Fortundus. Wisdolia et moi, ressentons presque tout ce qui vit sur ce domaine. Rien ne peut m'échapper... et nous sommes à l'abri des regards indiscrets.
_ Ah... fit Dylan qui commençait à voir où Eldorias voulait en venir. Avez-vous senti quelque chose d'anormal ? Vos capacités de perceptions sont de loin les plus avancés de tous les Esrii.
_ Mmmmh...
Le vieil homme se retourna en arborant sa barbe blanche. Sa tunique se plia légèrement et Dylan entraperçut le sceptre d'Esrii du Regus.
_ Il semblerait que quelque chose de maléfique soit entré dans le domaine. Les ondes sont si faibles que Wisdolia a failli les ignorer. Cependant, il nous est impossible de connaître la position de la source de ces ondes, expliqua Eldorias avec sérénité.
Dylan savait que peu de choses troublaient cet homme. Il avait réalisé tellement de choses et subi tant d'épreuves, notamment lors de la Révolution Robotique.
_ Bien que cette situation exige une extrême prudence de la part de tous les Esrii, ce n'est pas pour cette raison que je t'ai fais venir.
_ Vous voulez sans doute me parler du fils d'Elvira, devina Dylan, l'air tendu.
_ Oui c'est cela, Magi Melcus, avoua Eldorias tandis qu'une rafale de vent s'abattit sur les deux hommes. Il possède des dons exceptionnels dont il n'a pas encore pris conscience.
_ Vous avez assisté à la Fusion avec son Animater. Que s'est-il passé ?
_ Il a été totalement honnête, mais j'ai pu ressentir ce qu'il a caché au fond de lui.
Nicodème Eldorias se rapprocha de Dylan. Le Magi n'avait encore jamais vu ce qu'il vit au fond des yeux métalliques du vieil homme. Etait-ce de l'angoisse ?
_ Je t'ai choisis pour veiller sur lui parce que je sais que tu ne trahiras pas le secret sur ses origines. Jusque là, cette tâche revenait à Elvira mais maintenant que l'ennemi est passé à l'action, c'est ton tour !
Dylan acquiesça, puis se toucha pensivement le menton.
_ Sauf votre respect, si l'ennemi met les moyens, je ne serais pas capable de défendre Weric.
A sa surprise, le Regus des Esrii lui sourit.
_ Je crois que vous vous sous-estimez, toi et Naarital. Vous avez été capable de défaire un assassin Zatak, un exploit qui n' a pas été fait de puis le Recommencement. Personne n'est plus qualifié que toi pour lui servir à la foi de mentor et de protecteur. Tu penses peut-être ne pas être assez fort mais tu es encore jeune. Contrairement à moi, tu as beaucoup de chose à apprendre.
_ Honnêtement, c'est cet assassin qui nous avez sous-estimé. Je l'ai vu dans sa manière de combattre. Mais soit. Si vous estimez que je suis digne de cette mission alors je ne m'y opposerais pas.
Sachant que l'entrevue était terminé, le Magi de Weric et Adéna s'inclina respectueusement. Les paroles d'Eldorias n'avait en rien accru son assurance car il ne se considérait pas assez sage et fort pour cette mission. Toutefois, il avait acquis la certitude qu'il ferait de son mieux pour la remplir. Comme il avait toujours fait...


Dernière édition par Darkliser le Ven 2 Juil - 14:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4049
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 34
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Madlensiä   Ven 2 Juil - 13:04

Très bien^^ Je lira cela ce soir ou ce weekend! Very Happy

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4049
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 34
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Madlensiä   Sam 3 Juil - 10:01

Voici un chapitre 9 bien sympathique. J'l'avoue, je l'ai lu hier soir, mais j'ai préféré aller faire un bon dodo avant de commenter^^
J'aime décidément bien ce Von! Il m'apparaît de plus en plus... sympathique!
Niveau histoire, j'accroche toujours autant! La fin laisse présager le meilleur!
Donc, ce n'est que du bon! Very Happy

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkliser
Le ténébreux
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 28
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Madlensiä   Sam 3 Juil - 10:46

Cool ! J'espère que tout est cohérent pour l'instant avec les explication sur l'Homo Animatus, la relation Esrii-Animater qui a un fort potentiel mais un peu compliqué ptet.
je t'avouerais qu'il va falloir que je trouve des idées pour le prochain chapitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Notsil
Candy
avatar

Messages : 2945
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: Madlensiä   Sam 3 Juil - 11:23

Tout comme Den, un sacré morceau ce chapitre ^^

Et Dylan investi d'une mission... à voir à voir Wink

Les ptits nouveaux Esrii sont bien décrits, des débuts de rivalité, ça promet :p

_________________
"What do you want ? Answer or leave. By the door or the window ; your choice."
"What cannot be changed, must be endured."

Robert Jordan, The Wheel of Time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4049
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 34
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Madlensiä   Jeu 30 Déc - 20:39

Citation :
Cool ! J'espère que tout est cohérent pour l'instant avec les explication sur l'Homo Animatus, la relation Esrii-Animater qui a un fort potentiel mais un peu compliqué ptet.
je t'avouerais qu'il va falloir que je trouve des idées pour le prochain chapitre.
Par tous les Dieux! J'avais totalement oublié de répondre à ta question. Donc, avec un peu (Qui a dit "Beaucoup"? Evil or Very Mad ) de retard, je te rassure: tout me semble cohérent! Du moins, je ne me rappelle pas m'être dit le contraire. C'est plutôt bon signe, non? Very Happy

Et sinon, j'espère que tu es toujours motivé pour nous pondre la suite! bounce

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkliser
Le ténébreux
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 28
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Madlensiä   Jeu 30 Déc - 23:43

Mon topic est déterré Razz

Je continuerais ce roman lorsque j'aurais terminé ma FF star wars. Je n'aime pas avoir deux choses sur le feu en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darth Jahus
Seigneur
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 24/09/2009

MessageSujet: Re: Madlensiä   Ven 4 Fév - 19:11

Back. Moi aussi, il faudra me déterrer !
Tu ne postes pas le chapitre 10 ? Razz

Que la Force soit avec vous tous. Et à bientôt, très bientôt, j'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkliser
Le ténébreux
avatar

Messages : 128
Date d'inscription : 13/01/2010
Age : 28
Localisation : Perpignan

MessageSujet: Re: Madlensiä   Lun 25 Juil - 12:36

Bonjour à tous !

Star Wars me gavant un peu, je suis en pleine relecture de "Madlensiä" et je compte continuer le livre par la suite. Je réactualiserais donc les chapitres déjà fait pour ceux qui ne se souviendront de rien (tous les lecteurs :))

En espérant que vous retrouviez la motivation de me lire et relire Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Madlensiä   

Revenir en haut Aller en bas
 
Madlensiä
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galéir :: Nos créations personnelles :: Ecriture-
Sauter vers: