Galéir


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pérégrinations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Dim 25 Juil - 13:55

Introduction (partie 3 sur 3)

Voir de la fumée au loin mit du baume au cœur du voyageur. Il était grand temps qu’il tombe sur un village, ses vivres commençant à s’épuiser. Il inspira profondément, se remplissant les poumons de l’air vivifiant du printemps, et se remit à marcher sur le chemin de terre qui serpentait à travers les collines. Comme il était bon de marcher à l’aventure, sans but ! Il se réjouit d’entendre le bruit de sabots se rapprocher vers lui. Cela faisait quinze jours qu’il n’avait pas croisé âme qui vive, et discuter avec autrui lui manquait. À quoi bon parcourir le monde sans en rencontrer les habitants ?

Les cavaliers étaient au nombre de cinq. Leurs tenues hétéroclites se composaient de peaux de bête et de pièces d’armures dépareillées. Tous portaient des armes en bandoulière. Ils ralentirent en apercevant le voyageur, puis l’encerclèrent au pas, tranquillement. Le voyageur sourit de toutes ses dents, se passa une main dans les cheveux pour remettre en place la mèche virgule qui lui tombait presque dans l’œil. Pour une première rencontre avec un nouveau peuple, il voulait faire bonne figure.

Aucun des cavaliers ne lui rendit son sourire. L’un d’eux, l’œil et le ton dur, l’apostropha :
– Tu te promènes seul ?
– Oui-da, monseigneur, je…
– Tu es de la région ?
– Non, non, non. Je viens d’un village du Lacteng qui se trouve à quelques semaines d’ici, et…
– Tu connais quelqu’un dans le coin ?
– Oh non, j’ai décidé de parcourir le vaste monde afin d’en apprendre plus sur lui. En cela, je marche sur les traces de mon père, qui a en son temps…
– Il est où, ton village d’origine ?
– Plein est, il s’appelle Lesserel, un…
– Parfait, conclut le cavalier en mettant pied à terre.
L’homme fit le tour du voyageur, comme s’il le jaugeait.
– Montre-moi tes dents, reprit le cavalier.
– Mes dents ? Mais…
– Coutume locale, rétorqua l’autre avec un sourire torve.
– Ah ? Dans ce cas…
Le voyageur montra ses dents, à travers le sourire le plus éblouissant dont il fut capable.
– Pas mal, pas mal, fit le cavalier tandis que ses congénères ricanaient. Alors comme ça tu as quitté ton village pour voir du pays ?
– Oui-da, monseigneur, et j’espère bien…
– Ferme-là, tu me fatigues.
Le voyageur se tut, étonné. Le cavalier semblait dépourvu du moindre savoir-vivre, mais pouvait-il le juger là-dessus ? Après tout, c’était peut-être un trait de caractère inhérent aux autochtones. Le voyageur hocha donc la tête, comme s’il comprenait, et sourit à nouveau, en attendant sereinement la suite des événements.
– Gerlic, reprit le cavalier, rejoins le convoi et dis-leur qu’on a trouvé un endroit où camper. Degeruk, j’entends une rivière non loin, trouve la, ainsi qu’un endroit dégagé où nous pourrons nous installer.
Tandis que les deux autres partaient accomplir leur tâche après avoir acquiescé aux ordres de leur chef, celui-ci se retourna à nouveau vers le voyageur en souriant :
– Je t’invite à partager notre campement.
– C’est trop d’honneur, monseigneur, je serai ravi de…
Un coup de poing mit fin à sa tirade et le voyageur se retrouva à terre, à moitié sonné et la mâchoire endolorie.
– Mais que…
– La ferme, triple buse ! Imbécile ! Simplet ! Tu n’es pas un être humain, tu es désormais un esclave ! Appelle-moi maître !
– Mais…
– Tais-toi donc, et ne lève plus les yeux vers moi sans y avoir été invité ! Ilsdiek, confisque-lui ses affaires, ne lui laisse que ses vêtements.
Tandis que le voyageur hébété était dépouillé de ses maigres possessions, le chef des cavaliers demanda à l’un de ses acolytes :
– Ça nous en fait combien, maintenant ?
– Quatre-vingts, chef.
– Bon. Le contrat stipule que nous devons ramener soixante-quinze esclaves, donc nous avons un peu de marge, on peut se permettre d’en perdre cinq. On va surtout pouvoir s’arrêter là et regagner Griend pour les vendre.
– Oui, il est temps. L’époque des travaux des champs arrive à grands pas. Les seigneurs des plaines seront d’autant plus impatients d’avoir leur main-d’œuvre.
– À nous l’argent de la vente et un repos bien mérité !

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Notsil
Candy
avatar

Messages : 3063
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Dim 25 Juil - 16:19

J'ai relu, l'ensemble, j'en conclus donc qu'on a nos 3 personnages principaux mis en scène sur l'illustration de couverture ^^

Donc 3 esclaves dont le destin va se lier ? Hâte de voir comment et pourquoi :p

_________________
"Qui se soumet n'est pas toujours faible."
Jacqueline Carey, Kushiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
mitsupitchu

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 28/09/2007
Age : 44
Localisation : toulouse(c'est fini le nomadisme!!!)

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Dim 25 Juil - 17:19

je suis ok à propos de la mèche!!! (il est un peu niaiseux celui là tout de même... drunken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/mitsupitchu
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Dim 25 Juil - 20:15

Notsil a écrit:
J'ai relu, l'ensemble, j'en conclus donc qu'on a nos 3 personnages principaux mis en scène sur l'illustration de couverture ^^
T'es trop forte !
Notsil a écrit:
Donc 3 esclaves dont le destin va se lier ? Hâte de voir comment et pourquoi :p
Hé hé, tout est prévu, du moins au départ, même si de manière nébuleuse.
Mitsupichu a écrit:
il est un peu niaiseux celui là tout de même...
Rhoo, tout de suite. Non, il est juste... gentil.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4143
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Lun 26 Juil - 10:26

Et l'histoire se poursuit!
J'aime toujours autant!
Une chose est sûre, tu donnes envie de découvrir la suite!

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aj crime
Croquemitaine
avatar

Messages : 2398
Date d'inscription : 16/09/2007
Age : 44
Localisation : Presque de l'autre côté de la Terre !

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Lun 26 Juil - 21:10

Citation :
Elles se ressemblaient beaucoup, notamment par leurs cheveux bruns.
bof les cheveux, il suffit d'avoir la même coupe pour que ça se ressemble, tu aurais pas un autre point de ressemblance plus flagrant.

Citation :
L’une d’elles tomba, et comme sa compagne faisait demi-tour pour l’aider à se remettre sur pieds, elle lui dit :
– Laissez-moi, je n’y arriverai pas, de toute manière. Pas dans mon état !
– Courage, princesse Vhondé. Ils ne nous ont pas encore capturées ! répondit l’autre.
– Ce n’est qu’une question de temps, sanglota Vhondé en portant une main à son ventre rebondi. Par les dieux, que va-t-il nous arriver ?
prévisible... c'était un trait d'humour ???
de quel "état" tu parles, c'est dit plus loin ou pas ???

Citation :
Vhondé n’osa pas bouger. Elle regarda la silhouette de sa fidèle compagne s’éloigner, et entendit les cris des poursuivants atteindre un nouveau palier : ils avaient repéré Arilina.
drôle de façon de détourner l'attention se planquer à une encablure, les autres doivent savoir qu'ils cherchent deux femmes... ou est donc la seconde.. et ben juste là au pied de l'arbre gigantesque que même un aveugle pourrait voir.

Citation :
– Bah, il y aura plus à partager entre nous quand nous nous partagerons les bénéfices de la vente d’esclaves
répétition ?


ah ouais, tout s'explique en fin de compte...

Citation :
se rapprocher vers lui
"de"

Citation :
Aucun des cavaliers ne lui rendit son sourire. L’un d’eux, l’œil et le ton dur, l’apostropha :
celles-là, je les aime bien...

Citation :
Un coup de poing mit fin à sa tirade et le voyageur se retrouva à terre, à moitié sonné et la mâchoire endolorie.
trop aimable en effet, mais ça se sentait venir comme le nez au milieu de la figure, c'est le seul à ne pas comprendre qu'il vient de tomber dans un tas de purin... ensuite, ça se précipité un peu trop non ?

Citation :
Ilsdiek,
???? roooo le nom à deux balles, là, minos tu as fait très fort... tu te bas à ton propre jeu.


c'est bien joli tout ces personnages (j'aime bien comme tu plantes le décors en revanche on est mis en plein dedans) mais sont-ils vraiment décrit au final ??? ce n'est peut-être pas nécessaire tu me diras...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilenia.fantastique.free.fr/index.php
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Mar 27 Juil - 0:21

Ce n'est qu'un début... les explications et autres approfondissements des persos viendront par la suite... Wink

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
laayla

avatar

Messages : 539
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Mar 27 Juil - 1:07

Tient en lisant tes histoires j'ai fais 2 dessins rapides de Vhondé je l'aurais vue les cheveux longs et bouclés je sais pas pourquoi...mais comme j'ai vu la couv' je lui ai fais un chignon ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Mar 27 Juil - 2:10

Je demande à voir...

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
laayla

avatar

Messages : 539
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Mer 28 Juil - 14:17

Ok je te les montrerais par mp...en fin d'aprem quand j'aurais mon appareil photo mais c'est des dessins tout bêtes hein, c'est pas du grand art c'est vite fait mal fait ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4143
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Mer 28 Juil - 14:21

Tatata! On veut les voir aussi!

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Notsil
Candy
avatar

Messages : 3063
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Mer 28 Juil - 14:24

Ouais

_________________
"Qui se soumet n'est pas toujours faible."
Jacqueline Carey, Kushiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Mer 28 Juil - 14:25

Si vous êtes sages. tongue

Passe par SWU, Laayla, y'a pas moyen d'envoyer des fichiers joints par MP sur ce forum, hélas.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4143
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Mer 28 Juil - 14:26

On est toujours sage!

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
laayla

avatar

Messages : 539
Date d'inscription : 10/09/2007

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Mer 28 Juil - 14:44

Bah je comptais les mettre sur servimg et te filer les liens mais bon, je verrais bien Razz

Den a écrit:
On est toujours sage!

Mouhahahahahahhaaa la bonne blague
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4143
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Mer 28 Juil - 17:26

Citation :
Mouhahahahahahhaaa la bonne blague
Maieuuuuh!

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Dim 29 Aoû - 23:01

On y retourne, j'ai déjà quelques scènes de retard par rapport à mon planning originellement prévu d'une scène par semaine...
Voici donc le début du 1er chapitre, après la partie introductive. Suite dans pas trop de temps mais moins d'une semaine.

Chapitre I : Enchaînés


Jusend mit pied à terre, satisfait. La plaine qu'il avait sous les yeux conviendrait parfaitement pour établir le campement. Le mince coulis d'eau de la rivière qui la traversait suffirait à abreuver ses hommes, les bêtes et les futurs esclaves.
Son esprit dériva vers l'évaluation de l'argent que lui rapporterait la vente des esclaves. S'adonner à cette activité avait un effet relaxant sur lui. Quand bien même il y procédait plusieurs fois par jour, et que les chiffres qui en ressortaient étaient toujours les mêmes, il ne s'en lassait pas.
Il fut tiré de sa rêverie par l'arrivée du convoi, annoncée par le cliquetis des chaînes aux pieds des esclaves. Jusend admira le cheptel qui se dévoila bientôt à ses yeux : les esclaves, menottés aux poignets et aux chevilles, avançaient par rangs de trois. La plupart d'entre eux semblaient hagards, et Jusend décida de leur octroyer une heure de repos supplémentaire cette nuit. Le but n'était pas de les tuer à grand coup de marche forcée, mais au contraire de les faire arriver à Griend dans le meilleur état possible. Plus ils seraient bien portants, plus ils se vendraient cher.
Derrière cette colonne humaine, encadrée d'une dizaine de mercenaires montés sur des chevaux, suivaient les cinq chariots qui contenait le ravitaillement nécessaire pour la survie des esclaves et de leurs gardes : beaucoup de nourriture, quelques médicaments, quelques couvertures. Trois esclaves au bord de l'épuisement avaient été autorisés à se reposer dans les chariots. Jusend ne pensait pas qu'ils atteindraient Griend en vie, mais il préférait les garder, au cas où il n'aurait pas pu les remplacer. Il montra les dents, dans un rictus de satisfaction : avec le simplet qu'ils avaient attrapé, il allait pouvoir se débarrasser de l'un des trois inutiles.
Ses dix hommes se répartirent les tâches : deux d'entre eux s'installèrent pour bivouaquer, deux autres formèrent un cercle avec les chariots, dans lequel les chevaux seraient installés pour la nuit. Les autres autorisèrent les groupes de trois esclaves à s'installer dans la plaine, selon un rituel auquel ils étaient désormais habitués. Plusieurs mètres séparait chaque groupe, et l'un des mercenaires les amenait tour à tour se rafraîchir à la rivière. Ensuite et ensuite seulement, de maigres rations leur seraient distribuées.

Les pensées de Jusend se remirent à vagabonder, vers les siens cette fois-ci. Il avait hâte que la campagne se termine. Ce serait un grand bonheur que de retrouver les siens à la ferme : nul doute que sa femme y régentait la vie quotidienne de sa main de fer habituelle. Les esclaves filaient sûrement droits, et ses maîtresses devaient l'attendre avec impatience. Les enfants auraient grandi, et le temps des décisions concernant leur avenir se rapprochait. Bientôt, il lui faudrait choisir lesquels seraient dignes de continuer à vivre dans son orbite, et lesquels semblaient trop bêtes ou trop indisciplinés pour être digne de lui. Ces derniers ne représentaient pas un souci, légitimes ou non. Les marchés d'esclaves n'avaient jamais été aussi florissants.
Il revint à la réalité en entendant l'un de ses hommes aboyer sur l'un des groupes d'esclaves, et une moue de contrariété apparut sur son visage. L'un de ces esclaves, un jeune rouquin aux cheveux frisés et au visage aussi dur qu'impassible, avançait pas après pas, malgré une épaule recouverte de sang. Jusend grogna : combien de fois faudrait-il répéter à ses hommes de ne pas tirer sur le gibier ? Toute marchandise dépréciée se vendait moins bien, ils le savaient, pourtant ! C'était désespérant de voir à quel point ses hommes pouvaient parfois se comporter en barbares...
À côté du rouquin avançait tant bien que mal une jeune femme brune : non seulement elle était enceinte, mais elle et le rouquin traînaient le corps inerte de leur troisième compagnon de chaîne. Si ce type n'était pas encore mort, il s'en occuperait lui-même, décréta Jusend intérieurement. De toute manière, avec le simplet qu'il avaient attrapé peu de temps auparavant, le rouquin et la brune enceinte auraient bientôt un nouveau compagnon de chaîne.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4143
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Lun 30 Aoû - 10:41

C'est trop court! J'en veux beaucoup plus!!
Mis à part cela, je ne vois pas de gros défauts. L'histoire est intéressante, et le personnage de Jusend est vraiment original! Je le trouve même un peu amusant!^^^Humour noir, quand tu nous tiens!^^

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Notsil
Candy
avatar

Messages : 3063
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Lun 30 Aoû - 11:48

Oh une chouette petite suite... toute petite ^^ Mais ça sent la reprise, et c'est bon signe :p

_________________
"Qui se soumet n'est pas toujours faible."
Jacqueline Carey, Kushiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Lun 30 Aoû - 13:31

Merci les djeunes... nouvelle petite suite ce soir. Wink

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Lun 30 Aoû - 22:56

*
**

Sur un signe de Jusend, l'un de ses hommes attrapa le « simplet » par le col et l'emmena jusqu'au groupe d'esclaves comprenant l'homme à terre. La femme enceinte l'encourageait à se relever, et essayait de lui remonter le moral en lui faisant miroiter une bonne nuit de repos qui allait restaurer ses forces envolées. Peine perdue : l'homme restait immobile, le nez dans l'herbe, haletant. Le rouquin les ignorait tous deux et s'était contenté de s'asseoir en tailleur, yeux clos et bras croisés.
Le garde ne s'embarrassa pas de fioriture : il sortit son sabre et asséna un coup violent sur le crâne de l'être effondré, qui éclata comme un fruit trop mûr. La femme enceinte hurla. Le garde la fit taire d'une gifle sonore. Il extirpa une clé du trousseau qui pendait à sa ceinture et libéra le cadavre de ses chaînes. Puis il ordonna au « simplet » de tirer le corps jusqu'à la rivière. Le jeune homme s'exécuta, le cœur au bord des lèvres, avant de revenir, l'air encore plus pitoyable qu'auparavant. Le garde lui enfila les chaînes aux poignets et aux chevilles, avant de le pousser à terre.

Jemril, le rouquin, avait daigné ouvrir les yeux pour suivre ce changement de compagnon de chaîne. Il détailla le nouveau venu des pieds à la tête. Une chose semblait sûre : avec un air aussi naïf, aussi « sorti de l'œuf », il ne tiendrait pas longtemps. Un poulet au pays des égorgeurs, songea-t-il. Il portait des cheveux blonds mi-longs, avec une mèche virgule qui lui retombait sur l'œil. Hideux, jugea Jemril. Le portrait se complétait de traits fins, de yeux bleus innocents, et d'une lèvre fendue sûrement due au premier contact avec les esclavagistes. Ses grossiers habits rapiécés le désignaient comme appartenant à la classe sociale la plus universelle qui soit, celle des miséreux.
Le blondinet se pencha vers la femme enceinte et lui dit :
­ ̶ Ne pleurez plus, gente damoiselle. Certes, la mort est toujours une chose triste pour ceux qu'elle laisse derrière, condamnés à pleurer les défunts, mais nous ne devons pas être égoïstes vis-à-vis de celui qui nous a été enlevé. Au contraire, nous devons nous réjouir qu'une nouvelle vie, éternelle celle-ci, démarre pour le défunt, ressuscité par les dieux.
̶ Vous avez raison, répondit la jeune femme sans parvenir à lui rendre son sourire, mais ça n'en reste pas moins dur.
̶ Vous connaissiez le défunt depuis longtemps ?
̶ Non, seulement deux jours. Mais la mort est toujours quelque chose de triste.
̶ Oui-da, gente damoiselle. Si je peux faire quoi que ce soit pour vous aider, n'hésitez pas.
̶ Merci, mon ami, c'est très gentil à vous. Je m'appelle Vhondé. Et vous ?
̶ Mon nom est Seronn.
̶ C'est joli. Qu'est-ce que ce nom signifie ?
̶ À vrai dire, je n'en ai pas la moindre idée.
̶ Vos parents devaient bien avoir une idée derrière la tête quand ils vous ont nommé ainsi, pourtant ?
̶ Oui-da. C'est le propre nom de mon père.
̶ Je vois. Tradition familiale, donc ?
̶ C'est ce que disent mes parents. Même si j'ai déjà entendu des mauvaises langues du village prétendre que c'est plutôt parce que mes parents n'ont aucune imagination.
̶ Dans ce cas, je préfère mon explication.
̶ Elle me sied également.
Seronn se tourna alors vers Jemril et lui demanda :
̶ Et vous, mon ami, quel est votre nom ?
̶ Je ne suis pas ton ami et je n'ai pas l'intention de le devenir. Ne me parle pas, fais comme si je n'étais pas là, ça me conviendra très bien.
̶ Nous voilà pourtant tous les trois à partager le même espace vital, je pense que nous devrions fraterniser. Qui plus est, je vois à ton chemise tachée que tu es blessé. Si je peux faire quoi que ce soit pour t'aider, je...
̶ Tu es archiatre ? Guérisseur ? Shamane des basses-terres ?
̶ Non, je...
̶ Alors nous n'avons plus rien à nous dire. Si tu ne m'es d'aucune utilité, tu ne m'intéresses pas. Et maintenant, ferme-là, blondinet, j'aimerais me reposer en silence.
̶ Désolé de vous avoir importuné, mon ami, telle n'était nullement mon intention, répondit Seronn en inclinant la tête en signe de respect, un sourire contrit aux lèvres.
Drôle de garçon, pensa-t-il, mais je suis sûr qu'il n'a pas un mauvais fond.
Je me demande ce qui me retient de l'étrangler avec mes chaînes, se dit Jemril à propos de son nouvel « ami ».

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Notsil
Candy
avatar

Messages : 3063
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Mar 31 Aoû - 9:20

Oh, on retrouve Seronn :)

Sympa ce Jemril aussi, ça va être chouette la cohabitation forcée :p

En même temps, s'ils sont tous copains dès le départ, c'est moins drôle pour les péripéties ^^

_________________
"Qui se soumet n'est pas toujours faible."
Jacqueline Carey, Kushiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5383
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Mar 31 Aoû - 9:25

En fait c'est pas Seronn, c'est son digne fils. Twisted Evil

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Notsil
Candy
avatar

Messages : 3063
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Mar 31 Aoû - 9:26

Ah ouais aussi ^^

Oh purée le pauvre, avoir vécu avec un père pareil :)

_________________
"Qui se soumet n'est pas toujours faible."
Jacqueline Carey, Kushiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4143
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Pérégrinations   Mar 31 Aoû - 10:36

Énorme! J'avoue que je ne m'attendais pas à ce que tu utilises le fils de Seronn dans ton histoire! Je sens que ça va être intéressant de voir le rejeton à l'œuvre! Twisted Evil
Tu nous fait part d'un humour subtile dans cette partie! Sympa, je trouve!
vivement la suite!^^

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pérégrinations   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pérégrinations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Pérégrinations féeriques au royaume des magies
» Quelques ouvrages repérés cet été au fil de mes pérégrinations

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galéir :: Nos écrits et illustrations du monde de Galéir :: Galéir : les autres histoires-
Sauter vers: