Galéir


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dominion War : Derrière les lignes ennemies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Urial



Messages : 58
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 38
Localisation : Gif sur yvette, Deep space 14

MessageSujet: Dominion War : Derrière les lignes ennemies   Ven 31 Juil - 12:38



Chapitre 1 : Un nouveau départ


San Francisco Terre, Qg de Starfleet.

30 Avril 2373 9h27 heure locale.

Le printemps s’était installé sur San Francisco, les cerisiers de l’académie étaient en fleurs, le soleil déversait sa douce lumière sur tout le complexe. Pourtant les gens avançaient d’un pas pressé, se rendant sans flâner à leur bureau, leur cour ou leur réunion.

Soupirant, le Major Norishi du corps des Marines, s’apprêtait à rencontrer l’Amiral Ross. On ne lui avait rien dit quant à sa prochaine affectation, seulement qu’il était détaché du corps des Marines pour une mission auprès de Starfleet Command.

Après deux mois sur le front, revenir sur Terre était une bénédiction, bien que le major ait quelques remords d’être le seul de son unité à avoir quitté la zone de combat.

Les choses ne ce passaient pas bien là-bas, les troupes de la Fédération et leurs alliés Klingons reculaient partout, la liste des morts et des blessés s’allongeait de jour en jour. La Fédération perdait la guerre, même avec l’aide de l’empire Klingon.

Tout à ses sombres réflexions, le major avait rejoint le bâtiment de l’amirauté, un immense complexe de verre et d’acier, le soleil faisant briller de milles feux les vitres, illuminant, tel un phare antique les navires en perditions dans l’immensité de l’espace.

Le passage de la lumière à la pénombre du hall d’entrée, fit cligner des yeux Norishi, mais la gêne ne fut que passagère, ses yeux s'habituant rapidement à la différence de luminosité. Sa vision revenue, il vit que quelques officiers de starfleet vaquaient à leurs occupations, d’autres attendaient surement un rendez-vous avec un des membres de l’amirauté. Au fond du hall, un accueil, tenu par un officier de la sécurité.

S’approchant d’un pas sûr vers le comptoir de l’accueil, le major remarqua le grade de l’officier, puis dit :

« Bonjour lieutenant, je suis le major Norishi, j’ai rendez-vous avec l’amiral Ross »

L’officier leva à peine ses yeux de sa console tout en disant :

« Bienvenu à Starfleet Command major, l’amiral Ross va vous recevoir, si vous voulez bien l’attendre dans son bureau, il ne devrait plus tarder. Prenez l’ascenseur de gauche, c’est au quatrième étage. »

Le Major avait reçu des accueils plus chaleureux des Cardassiens… Les administratifs ! se dit Norishi. Lui et ses hommes avaient risqués leurs vie sur le front, alors que des officiers se la coulaient douce dans leurs bureaux sur Terre, finissant a 17h, mangeant, non pas des rations de survie, mais des plats raffinés dans de chics restaurants à la mode.

Mais l’officier devant lui n’aurait pas pu entendre un tel discours… trop imbu de sa personne, croyant à sa propre importance… Pourtant c’était des hommes comme Norishi qui permettaient à Starfleet de préserver la paix.

« Merci lieutenant »

Se dirigeant vers l’ascenseur, sans un regard pour les officiers l’entourant, il monta sans un mot jusqu’au bureau de l’amiral et après quelques recherches, il trouva enfin sa destination.

Respirant profondément, pour se donner de la contenance, (c’était la première fois qu’il rencontrerait un amiral) il appuya sur la sonnette, et entendit un « Entrez » juvénile.

La porte s’ouvrit en chuintant, et le major vit un tout jeune lieutenant d’à peine vingt cinq ans qui tout en ce levant et qui pris rapidement la parole :

« Vous êtes en avance Major, je suis le lieutenant Chapman, l'aide de camp de l’amiral, il est en conférence, mais ne devrait plus tarder. Je vous en prie, l’amiral m'a demandé de vous ouvrir son bureau. »

Le jeune homme, Caucasien, avait les cheveux blonds comme les blés, un sourire enjôleur et un regard franc et amical. Il ressemblait aux standards des affiches de recrutement de la flotte…

« Merci lieutenant »

Norishi n’était pas à l’aise, il n’avait jamais réussi à ce sentir dans son élément au milieu des « gradés », il préférait être au cœur de l’action. alors que le jeune homme devant lui avait plutôt l’air d’un poisson dans l’eau...

Il ne tiendrait pas cinq minutes sur le front se dit amèrement le major.

Une petite vengeance mesquine, mais qui lui fit du bien.

Le jeune homme, ouvrit la porte sur un bureau impersonnel, l’Amiral devait se trouvé plus souvent dans l'espace que dans son bureau, ce dit il. Etrangement ce simple fait rassura quelques peu Norishi, il faut dire qu'il n’avait que peu d’estime pour les bureaucrates et les officiers supérieurs qui restait bien en sécurité alors que leurs subalternes mourraient par centaines sur le front.

Mais il ne voulait pas penser à cela, les combats qu'il venait de quitté l'avait rendu cynique et amère, ce qu'il n'était pas avant la guerre.

pour se changer les idées, il se mit à inspecter les lieux du regard.

L’espace était vaste, la baie vitré derrière le bureau donnait directement sur le parc et la baie de San Francisco, quelques décorations « standards » décorait les murs, surement placé ici par l’aide de camp de l’Amiral.

« Asseyez vous Major, l’Amiral ne devrait plus tarder. »

Surpris, (il avait completement oublié la présence du jeune officier derrière lui), le major se repris rapidement et il s'assit sur le bout des fesses, gêner de se retrouver sans l’amiral dans son fief. Il avait l’impression d’être un intrus.

Sentant surement son malaise, ou étant tout simplement courtois, l’aide de camp dit :

« souhaitez-vous quelques choses ? Un thé ou un café ? Nous sommes ici tous devenus accro au Raktajino, vous devriez essayer… »

« Non merci rien Lieutenant je vous remercie »

« Bien, si vous avez besoin de quoi que ce soit je serais a mon bureau… bonne chance major »

Avant que Norishi ait pu le répondre, le lieutenant était déjà parti à son poste, la porte se refermant derrière lui.

Le Major était seul avec ses pensées vagabondes, cela faisait bien cinq ans qu’il n’était pas retourné à San Francisco. Il était né ici, dans les faubourgs de cette ville devenu la capital interstellaire de l’exploration spatiale de l’UFP.

Son père, Imitsu Norishi ingénieur de métier, avait servi sur un vaisseau scientifique, avant de rencontrer sa mère Samantha Helmond, Navigatrice au sein de l’USS Hawkins.

Quelques années plus tard, ils étaient tout deux venu à San Francisco pour enseigner à l’académie, de leur amour était né le petit Kojiro.

Eurasien, né de deux parents membre de Starfleet, Kojiro aurait pu suivre la filiale parentale, mais il avait préféré entrer dans les marines. Il y entra comme simple soldat, puis fit ses preuves lors de la 1ère guerre Cardassienne. A la fin de celle-ci, il était devenu Capitaine. Il n’y avait que quelques moi que Norishi était major, après la retraite de l’avant poste 247.

La porte s’ouvrit, coupant net les rêveries du major, qui se mit instantanément au Garde à vous.

« Repos Major » dit une voix chaude et grave, pleine d’assurance.

L’amiral vint se mettre derrière son bureau, tout en faisant signe a Kojiro de s’assoir, ce que fit ce dernier, sans empressement, il avait toujours préféré être debout en de telle circonstance.

Le Major scruta son interlocuteur, dans les un mètre quatre vingt, bien charpenté, le poids des ans et le manque d’exercice y avait apposé sa marque, mais le regard de l’amiral trahissait un mental d’acier, une volonté de fer et un homme qui ne se laissait pas compter.

Kojiro était impressionné, l’Amiral Ross n’était pas de ces gens à rester tranquillement derrière un bureau, et il aimait ce genre de personne.

« Major, recevez les félicitations de Starfleet pour votre promotion, ainsi que pour votre citation pour bravoure, sans vous et vos hommes, le personnelle de la base 247 n’aurait pas pu battre en retraite… »

Gêner de se voir complimenter par un Amiral, ne su pas vraiment quoi répondre, il dit simplement :

« Merci Amiral »

« Vous l’avez mérité major et c’est pourquoi nous avons pensé a vous pour une mission spéciale… »

L’amiral laissa un petit moment de silence, Kojiro n’avait rien à dire, alors il se tu, attendant que l’amiral Ross reprenne la parole.

« Vous savez que nous reculons sur tout les fronts, l’ennemi nous assène un véritable matraquage, ne nous laissant aucun répit, et chacune de nos contre-attaque ce solde par des défaites, nous pouvons à peine tenir le front. C’est pourquoi l’amirauté a monté un plan, qui je l’espère nous laissera un peu plus de temps pour reprendre l’initiative. »

Pianotant sur sa console, l’amiral fit apparaitre une carte détaillé du front, puis l’image zooma, pour atteindre qu’un seul secteur… les badlands.

« Je veux, major, que vous montiez une équipe d’ancien maquisard, pour harceler les lignes ennemis, saboter leur centre de ravitaillement, et si possible leur centre de production. Ce ne sera pas facile, il faudra dans un premier temps, les former aux techniques commandos du corps des marines, monter une base opérationnelle dans les badlands. »

Kojiro ne comprenait pas bien ce qu’il venait faire dans cette histoire, il aurait très bien pu entrainer des hommes de la flotte, ou bien emmener une équipe de marines qui serait bien plus apte a remplir ce genre de mission.

« Sauf votre respect amiral, pourquoi ne pas confier cette mission à un membre de la flotte, ou à une unité du corps des marines ? »

Croisant les bras, tout en s’enfonçant dans son siège, l’amiral Ross sourit avant de reprendre :

« Pour être honnête Major, nous n’avons pas assez d’homme pour tenir le front, surtout pas des marines entrainés. Nous avons besoin d’un spécialiste en mission commando, et aucun membre de Starfleet n’à les compétences nécessaires. Par contre nous avons des centaines d’hommes et de femmes, qui moisissent en prison, d’ancien membre de starfleet, qui connaissent le terrain. Vous aurez besoin de bon pilote pour cette mission major, vous n’aurez aucun soutien de la flotte pour vos déplacements, nous vous allouerons tous les chasseurs class Pérégrine que nous avons, la plupart son d’anciens vaisseaux maquisard, c’est là que vous aurez besoin des maquisards Major. »

Hochant la tête pour acquiescé les dires de l’amiral, et aussi lui signifier qu’il avait compris l’exposer de l’amiral.

La mission n’était pas simple, en plus de travailler avec des fortes têtes imbus d’eux même d’avoir réussi à mettre a mal les forces Cardassienne, certains, avant leur défection avait un grade équivalent au sein…

« Bien amiral, j’aurais besoin d’au moins deux membres de mon ancienne compagnie, pour former les maquisards et avoir une équipe de commandement. »

« Accordé major, vous en aurez besoin pour juger les candidats potentiels du pénitencier de nouvelle Zélande. Voici le padd contenant toutes les informations concernant votre mission. Profil des membres du maquis, ressource à votre disposition, les spécificités de la class pérégrine et vos ordres de mission. Bonne chance Major. »

Se levant, le Kojiro serra la main de l’amiral tout en disant :

« Merci monsieur je ne vous décevrais pas. »


Dernière édition par Urial le Mer 5 Aoû - 13:10, édité 4 fois (Raison : modification)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leqg.org
Den
Bouffon du Roi


Messages : 3970
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 34
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Dominion War : Derrière les lignes ennemies   Ven 31 Juil - 12:42

Une nouvelle histoire à lire
Allez, je m'y met dans la journée! et je te dis ce que j'en pense^^

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Urial



Messages : 58
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 38
Localisation : Gif sur yvette, Deep space 14

MessageSujet: Re: Dominion War : Derrière les lignes ennemies   Ven 31 Juil - 12:48

^^ bonne lecture !

mais c'est bien moins bon que celle de minos ! rendons au roi ce qui lui appartient ! :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leqg.org
Den
Bouffon du Roi


Messages : 3970
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 34
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Dominion War : Derrière les lignes ennemies   Ven 31 Juil - 13:13

Voilà, profitant que ma popote était au feu, j'ai lu cette histoire.
J'ai bien aimé!
L'histoire est intéressante, les personnages sympathiques, les dialogues sont assez vivants, et le tout forme une histoire bien jolie.
Ca me donne vraiment envie de connaître la suite! Wink

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Urial



Messages : 58
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 38
Localisation : Gif sur yvette, Deep space 14

MessageSujet: Re: Dominion War : Derrière les lignes ennemies   Ven 31 Juil - 13:21

merci ^^

mais y a encore des phrases incohérente, des fautes a tour de bras ... des syntaxes un peu... faible (le mot est leger ;p)

bref je suis pas a 100% content de moi :) mais je prefere continuer la nouvelles pour la relire a fond une fois fini ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leqg.org
Minos
Lapinou Imperator


Messages : 5164
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 42
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Dominion War : Derrière les lignes ennemies   Ven 31 Juil - 13:40

Voilà, mon mail avec corrections et remarques vient de partir. Bon courage ! tongue

Je dis beaucoup de choses, mais t'inquiète : ne corrige qu'à ton rythme, en intégrant petit à petit certaines remarques. On ne peut pas tout apprendre d'un coup, ce serait trop facile. Wink

Alors sinon, mon avis sur le fond, tel que je l'avais à peu près dit sur CFST : c'est pas mal du tout, y'a une bonne accroche qui donne envie de lire la suite (j'aime bien les débuts qui me font penser aux "Têtes brûlées", bonne vieille série mythique), malgré quelques maladresses dans la forme. Et je pense qu'il serait bon de faire des paragraphes plus compacts, sans sauter presque systématiquement de lignes.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Urial



Messages : 58
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 38
Localisation : Gif sur yvette, Deep space 14

MessageSujet: Re: Dominion War : Derrière les lignes ennemies   Ven 31 Juil - 13:49

je viens de voir ^^

bon va falloir que je lise a tête reposer :)

merci en tout cas ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leqg.org
aj crime
Croquemitaine


Messages : 2360
Date d'inscription : 16/09/2007
Age : 43
Localisation : Brandérion, juste à côté de Minos

MessageSujet: Re: Dominion War : Derrière les lignes ennemies   Ven 31 Juil - 15:34

salut,

tient du star treck, pourquoi pas ! au moins tu sembles humble face à ton oeuvre, je pense que c'est une excellente chose. Je n'ai pas encore pris de temps de lire, j'ai mon thé qui refroidit en bas... J'ai noté profusion de paragraphe d'une seule phrase au début, je pense qu'il vaut mieux s'en servir avec parcimonie, dans les dialogues par exemple.

J'essaierai de lire cela bientôt.... peut-être après que tu aies fait les corrections conseillées par minos ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilenia.fantastique.free.fr/index.php
Urial



Messages : 58
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 38
Localisation : Gif sur yvette, Deep space 14

MessageSujet: Re: Dominion War : Derrière les lignes ennemies   Ven 31 Juil - 15:37

oui minos ma fait la même remarque,

c'est vrai qu'en jdr je prefere bien decouper chaque phrase pour les retrouver en un clin d'oeil dans la masse :)

je ferais les modification, mais pas aujourd'hui helas... peut etre ce soir mais rien n'est sur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leqg.org
Urial



Messages : 58
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 38
Localisation : Gif sur yvette, Deep space 14

MessageSujet: Re: Dominion War : Derrière les lignes ennemies   Mar 4 Aoû - 2:54

Chapitre 2


Base d’entrainement des Marines de Pearl Harbour
2 Mai 2373 10h25 heure Locale

Jetant son padd de dépit, Norishi regarda son compagnon, aussi dégouter que lui…
Voila deux jours que le major essayait de préparer aux mieux, hommes et matériel pour sa nouvelle affectation.
Mais tant les hommes que le matériel disponible se révélaient… décevant !
La plupart des Maquisard volontaires pour incorporer les Marines étaient pour les Criminels de la pire espèce, ayant tués sans remords… et visiblement sans regrets.
Les bons, les idéalistes qui avaient combattus pour une cause juste. Eux ne voulaient pas aider la fédération qui les avait abandonnées.
En somme il n’avait le droit qu’au rebus, que personne ne voudrait pour déplacer les caisses de munitions ! Surtout que ceux qui avaient de vrais compétences, ceux donc qui intéressait Norishi n’était pas sur la liste des volontaires.
Relevant la tête, le major regarda par la fenêtre le terrain d’entrainement des marines de Pearl Harbour. Au loin, une compagnie courait autour du tarmac, criant en chœur et répétant sans cesse « 1…2 ».
On est loin des entrainements de Starfleet pensa Norishi, ce qui ramena sur son visage un mince sourire.
« À quoi penses-tu Norishi ? » dit le Bolien prêt de lui.
Le capitaine qui venait de parler, était un compagnon d’arme, un ami de longue date du Major. Shelin Voktor, humanoïde à la peau bleue, avait une vieille cicatrice sur la joue gauche, bien qu’il ait eu mainte occasion se la faire enlever. Shelin avait choisi de la garder, pour ce donné un air plus sinistre disait il à qui voulait l’entendre. Athlétique, aux épaules larges et aux muscles saillants sous son uniforme moulant, son sourire enjôleur et ses yeux rieurs avait fait chavirer plus d’un cœur.
« Je me disais que les cadets de Starfleet seraient bien en peine de survivre au traitement que subit ce peloton entre les mains du sergent Ryan »
« Oh oui ! … » le jeune bolien, tout sourire à la pensée de jeunes cadet suppliant le sergent Ryan de leur accorder une pause, se rappela soudainement pourquoi tout deux étaient ici et son sourire s’effaça pour laisser la place a un visage soucieux « … Norishi, nous devons nous remettre au travail, comme toi j’aimerais avoir d’autres choix, mais nous n’avons pas des milliards de solution, nous allons devoir faire avec ce que nous avons sous la main. »
Le major se frotta le menton, réfléchissant au moyens de ne pas avoir à choisir dans ce résidu de bon a rien. Il préférait, et de loin, prendre les bons éléments qui ne s’étaient pas portés volontaires… s’il pouvait leur parler, leur proposer quelques choses qui puissent vraiment les intéresser, il était sur de pouvoir les convaincre de se joindre a son escadrille.
Alors qu’il longeait de long en large la pièce, cherchant un moyen de passer le « filtre » qu’il eut une idée :
« Dit-moi Shelin, Elenara a toujours l’un de ses cousins qui travail comme administrateur de Nouvelle-Zélande ? »
« Aucune idée Norishi, elle ne m’a jamais vraiment parlé de sa famille à vrai dire. »
« ca vaut le coup de lui demandé… »
Reprenant son padd de données, le major Takeshi se rassit, le travail était loin d’être fini.
« Bon on verra pour les hommes, et où en ait on des appareils ? Tu as pu les voir ? »
Le capitaine compulsa son padd, il n’avait pas l’air très heureux d’être annonciateur de mauvaises nouvelles…
« On a 12 appareils pris au maquis sur terre, ce sont les seuls que j’ai pu voir et ils ne sont pas vraiment en bonne état, quand au raider… c’est plus une épave qu’un vaisseau ! Il va nous falloir une équipe du tonnerre pour le réparer dans les temps ! Les 24 autres Pérégrines nous attendent dans le secteur d’Argolis, où jusqu'à maintenant ils étaient entreposés. A mon avis, ils seront dans un bien plus mauvaise état que ceux que j’ai pu voir… il va surement falloir cannibaliser certains appareils pour avoir des pièces… si l’on arrive à en faire décoller une vingtaine on aura une sacré veine. »
Les rapports n’étaient pas bon, mais il s’y attendait, l’Amiral Ross avait été très clair, sa mission n’était pas prioritaire aux yeux de Starfleet…
Regardant les informations qu’ils avaient, il se souvint d’un vaisseau dont ils n’avaient pas encore parlé :
« Et le cargo ? Le Fortitude ? Tu as pu le voir ? »
Shelin fit non de la tête, mais son visage en disait long sur ce qu’il pensait d’un tel vaisseau :
« Je n’ai pas pu le voir, mais j’ai parlé au capitaine Jarish, c’est un personnage… comment dire… haut en couleurs, il ne va pas être facile d’avoir de bon rapport avec lui, son bâtiment et son équipage ont été « réquisitionnés », et il n’aime pas cela… vraiment pas … »
Shelin avait dit cela de tel manière, que Norishi ne pu s’empêcher de sourire, visiblement Shelin n’était pas un admirateur du capitaine Jarish, ce dernier ayant du lui laisser une impression désastreuse…
« Je sais à quoi tu pense Norishi ! Mais tu comprendras mieux quand tu l’auras rencontré ! Et je suis sur que tu n’auras plus le même sourire. »
Le Major Takeshi allait répliquer sur un ton badin, mais la sonnerie de la porte l’interrompit et au lieu de la taquinerie qu’il s’apprêtait à lancer par un :
« Entrez »
La silhouette élancée du capitaine Elenara s’engouffra dans la pièce, sa peau bleue prenait des tons irisés avec la lumière qui éclairait la pièce… Ses antennes bougeait dans tous les sens, du aux plaisirs et à l’excitation de revoir ses proches amis.
« Elenara ! Quel plaisir entre ! Entre !»
« Norishi ! » dit-elle en le prenant dans ses bras. Elle était bien plus grande que lui, comme Shelin, sa silhouette athlétique (bien que plus agréable a regarder pour un homme) faisait d’elle une prédatrice. Son Uniforme moulant ne laissait que peu de place à l’imagination, son corps était superbe, mais que dire alors de son visage ! D’une symétrie parfaite, ses grands yeux d’un bleu pure encadré par des cheveux blancs superbes lui donnaient un visage d’ange… Peu de gens pourraient croire qu’une personne si belle était en réalité une machine à tuer d’une efficacité redoutable. Beaucoup s’y étaient trompés, mais bien peu étaient encore en vie pour le regretter.
« Cela me fait plaisir de te voir Elenara ! Tu vas voir la situation n’est pas reluisante mais au moins nous seront au cœur de l’action. »
« Le reste de la compagnie nous rejoindra quand ? »
Se massant le crane, gêné, le major regarda en biais la jeune Andorienne, tout en jetant quelques coups d’œil a Shelin qui haussa les épaules, qui semblait dire : « débrouille-toi tout seul ».
« En faite, a part toi, Shelin et moi, aucun autre membre de la compagnie nous rejoindra… nous allons avoir une nouvelle équipe… »
Elenara avait écouté le major sans rien dire mais ses antennes en disaient long sur son incompréhension.
« On va avoir des bleus ? Ils veulent que nous jouions les gardes chiourmes ? »
Visiblement l’idée ne lui plaisait pas, son visage exprimait toute sa désapprobation.
« Non, non rassure toi nous n’aurons pas de bleu à materner »
« Cela aurait été trop beau » dit tout bas Shelin, qui fut entendu seulement par le Major, qui lui lança un regard noir lourd de menace.
« Norishi explique moi en détaille notre mission s’il te plait »
Les deux officiers masculin se regardèrent, la franchise de la jeune Andorienne les avaient souvent mit mal à l’aise, mais là elle était désarmante.
Souriant le major se rassit, en prenant l’un des padd et en le tendant à Elenara.
Elle lut rapidement le rapport de mission, puis pris les padd sur l’équipement et le personnel. Elle soupira plusieurs fois lors de sa lecture. Au bout d’une dizaine de minutes, elle avait survolée la plupart des rapports, visiblement elle en savait assez pour se faire une idée de l’ampleur du problème.
« Qui a eu l’idée de m’inclure dans cette mission impossible ? » dit elle en regardant tour a tour ses deux compagnons.
Shelin avait un sourire jusqu’aux oreilles et pointait du doigt Norishi.
« J’avoue ! J’avoue ! » dit ce dernier en signe de reddition « mais j’ai besoin des meilleurs pour cette mission, toi et Shelin vous êtes les seules personnes sur lequel je peux compter. Si je peux réussir cette mission c’est avec vous. »
L’Andorienne sourit elle aussi en entendant les compliments de son supérieur puis elle répliqua :
« Bon comment refuser à un supérieur aussi charmeur, qui sais comment parler aux femmes qu’elles que soient leur race. » Elle finit son discours en faisant un clin d’œil de connivence à Takeshi, qui s’en trouva tout d’un coup rassuré.
Il lui avait dit la vérité, sans le concours de ses deux subalternes, il ne voyait pas comment réussir cette mission.
« Bon maintenant que je suis arrivé, on commence par quoi ? »


Dernière édition par Urial le Ven 7 Aoû - 20:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leqg.org
Den
Bouffon du Roi


Messages : 3970
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 34
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Dominion War : Derrière les lignes ennemies   Mar 4 Aoû - 8:20

Elle toujours aussi sympathique, cette histoire.
Peut-être aurai-je aimé avoir droit à plus de pensées du personnage principal et un peu plus de descriptions. Sinon, j'ai vraiment aimé.
J'accroche bien à ton histoire et a ses personnages.
Wink

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Urial



Messages : 58
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 38
Localisation : Gif sur yvette, Deep space 14

MessageSujet: Re: Dominion War : Derrière les lignes ennemies   Mar 4 Aoû - 13:01

arf oui on a jamais de descriptifs! :)

j'en ai enleve car ils allourdissaient le texte Razz

je vais voir si je ne peux pas en rajouter pour augmenter l'ambiance base militaire ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leqg.org
Minos
Lapinou Imperator


Messages : 5164
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 42
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Dominion War : Derrière les lignes ennemies   Mar 4 Aoû - 21:54

L'histoire est sympa sur le fond, mais y'a un toujours un paquet de maladresses et de fautes dans la forme. Wink

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Urial



Messages : 58
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 38
Localisation : Gif sur yvette, Deep space 14

MessageSujet: Re: Dominion War : Derrière les lignes ennemies   Mer 5 Aoû - 1:40

oui hélas Sad

va falloir que lise vos topic sur l'ecriture !

mais j'attendais ton post pour les nouveaux Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leqg.org
Urial



Messages : 58
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 38
Localisation : Gif sur yvette, Deep space 14

MessageSujet: Re: Dominion War : Derrière les lignes ennemies   Lun 31 Mai - 13:25

Bon j'ai ecrit la suite... bien que pas definitive, elle a le mérite existé Wink

j'ai essayé d'être plus descriptif (notamment olfactif), de faire "pensé" le personnage...

voila la suite !

------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Colonie de Nouvelle-Zélande
4 Mai 2373 10h08, heure locale.

La moiteur étouffante pris Norishi à la sortie de la navette. Derrière lui Elenara eut un hoquet de surprise, son superbe corps n’étant pas fait pour de telle latitude.

Les moteurs de la navette ronronnaient encore, se mêlant avec les bruits quotidiens du fonctionnement de la colonie. Au loin les bruits de la vie sauvage reprenaient ses droits, et on entendait les cris des oiseaux qui s’interpelaient de branches en branches.
Le soleil dardait ses rayons aux travers des arbres qui formaient la jungle dense autour de la colonie pénitentiaire de Nouvelle-Zélande. Autour des trois officiers et de la navette s’affairaient une pléthore d’officiers et de sous officiers de la fédération et leur pendant, les surveillants de la colonie et les administratifs du pénitencier.

Le tarmac était en béton, mais le reste de la cours était en terre, la chaleur et le soleil, laissait échapper les odeurs d’humus, masquant par moment les odeurs de fluides et de plastiques chauds. Odeurs importés par l’homme, combattants celles, naturelles de la jungle.

Les Infrastructures autour de la zone d’atterrissage ne dépassaient pas les trois étages, massif et lourd, il n’avait rien des tours élancés de San Francisco ou même des baraquements en forme de bunker de la base d’entrainement de Pearl Harbour. Non, il n’avait dans la forme et la structure de ces bâtiments aucun grâce, ni de charme, qu’on quelques fois les bâtiments militaires pour un homme habitué a les quittés pour quelques missions spatiales dangereuses. Revoir les Bâtiments des marines, était pour le Major, signe qu’il était enfin chez lui, en sécurité.

Les Bâtisses qu’il voyait autour de lui, ne lui donnait qu’un sentiment d’écrasement, pourtant peu élevés… En somme des immeubles parfaits pour un pénitencier.

Tout à ses réflexions, il vit, après quelques instants, un Andorien apparaitre par la porte du plus grand bâtiment, visiblement le siège de la colonie. L’homme avait quelques choses de familier, qui fit comprendre à Kojiro, qu’il devait s’agir de l’oncle de sa subordonnée.

La chaleur écrasante et l’humidité ambiante, faisaient transpirer le Major, l’écrasant de tous leurs poids. Il ne devait pas faire bon vivre ici, que l’on soit gardien ou prisonnier.

Un vent salvateur, apportant un peu de fraicheur, vint lécher le visage de Kojiro, apportant en sus les bruits du travail des forçats.
Les trois marines étaient descendus de la navette, derrière eux, le pilote était en train de contrôler ses instruments, les « bip bip » de la console, répondant aux interrogations de l’opérateur humain. L’oncle d’Elenara quand à lui avait continué à avancer, et arrivant a leur hauteur, il prit la parole en leur serrant la main.

« Bienvenue à la colonie pénitentiaire de Nouvelle-Zélande ! Je suis l’administrateur Shron, suivez moi nous serons mieux à l’intérieur pour discuter, Elenara ma beaucoup parlé de vous, mais je ne sais pas grand-chose de l’objet de votre visite. »

Shron était souriant, mais ses antennes étaient interrogatives. Avec son regard franc, sa mâchoire bien dessiné et son nez aquilin, l’administrateur était physiquement proche de sa nièce, ce qui lui valu d’emblé la sympathie du Major.

Les trois marines, suivit donc L’Andorien jusqu’au plus imposant des bâtiments. Dès qu’ils furent dans la bâtisse, la température,
ainsi que l’humidité, chuta, revenant ainsi à quelques choses de plus supportable. La jeune Andorienne soupira même de soulagement, pour le plus grand plaisir des trois hommes, qui sourirent devant le contentement d’Elenara.

Les couloirs, bien éclairés, n’avait pas la quiétude des couloirs aux normes « Starfleet », ils étaient gris et morne. Etroit, on avait l’impression d’être dans un vieux vaisseau spatial s’il n’avait pas la lumière du soleil qui venait se répandre par les fenêtres des bureaux ouvert sur le couloir.

Le major eu un pincement au cœur, une sorte de bouffé de claustrophobie passagère, vite passé. Il n’avait jamais aimé ce retrouvé dans des endroits confinés, peut être pourquoi il n’avait pas suivi les traces de ses parents, en ne s’engageant pas dans Starfleet.

Les couloirs défilèrent, le groupe prit court escalier et entra dans une salle de conférence. Spacieuse, illuminé par une vaste baie vitré donnant sur une jungle dense, seulement traversé par un petit sentier, menant, au loin vers une clairière, ou quelques formes indistinctes travaillaient sur des troncs arbres équarries.

La salle était meublée par une grande table ronde en bois verni, tranchant avec l’écran moderne posé sur le mur en face de la
porte, et des chaises, tout droit sortie des standards de la fédération, tout en métal et en cuir. Quelques plantes locales, disséminé au quatre coin de la pièce, venait achever d’égailler la pièce.

« Asseyez vous je vous en prie »

« Merci Administrateur » dit Norishi

« Appelez moi Shron, les amis de ma nièce sont mes amis »

« Alors appeler moi Kojiro… Shron »

Les deux interlocuteurs se sourirent, le major appréciait déjà l’oncle d’Elenara, il respirait la franchise et la joie de vivre… tout comme sa nièce.

« Bien Maj… Kojiro, je présume que vous n’êtes pas venu faire du tourisme dans la colonie, du coup je me dis que vous devez rechercher quelques choses parmi mes prisonniers »

Hochant la tête, Norishi sorti un padd de donnée, contenant la liste des Maquisards que le major et ses deux amis avaient sélectionné. Ils n’espéraient pas recruter tous les noms sur cette liste, mais la moitié suffirait à faire le bonheur du major. Il lui fallait au moins une douzaine de pilotes, et autant de personnels au sol pour pouvoir mener à bien sa mission.
Tendant le padd à Shron, il reprit la parole :

« Nous voudrions voir les gens sur cette liste, ils sont tous hébergés aux frais de la fédération au sein de votre établissement »

Consultant le padd, les antennes de l’Administrateur bougèrent en tout sens, signe d’une certaine interrogation et d’une certaine surprise. Il n’eut besoin que d’une dizaine de seconde pour parcourir la liste, mais il ne reprit pas directement la parole, choisissant ses mots.

« Major, les gens qui sont sur cette liste ont déjà été contacté par l’un des assistant de l’amiral Ross, il y a une quinzaine de jours. Je crains que vous n’ayez fait tout ce chemin pour rien, ils ont déjà refusé l’offre de Starfleet… »

« Nous le savions déjà mon oncle, mais nous n’avons pas vraiment les même… argument que les officiers de Starfleet »

La jeune Andorienne fit un clin d’œil à son oncle, qui lui sourit en retour. C’est à ce moment que le capitaine pris pour la première fois la parole, pour un Bolien, Shelin était un être taciturne… enfin pour un bolien ! Ce qui faisait de lui un humanoïde au verbiage moyen.

« Oui, il faudrait « juste » que les personnes sur la liste ce « retrouve » inopinément quelques part le temps que nous puissions leur parler administrateur, c’est tout ce dont nous avons besoin, si ensuite ils ne désirent toujours pas nous rejoindre, alors libre à eux de finir la guerre au sein de la colonie pénitentiaire. »

Kojiro Acquiesça, il n’aurait besoin que de quelques minutes et des caisses qu’il avait fait embarquer dans la navette, enfin il l’espérait, sans les hommes qu’il avait noté sur cette liste sa mission serait impossible a remplir. Il avait besoin des meilleurs maquisards, et ceux là ne s’était pas portés volontaires… Il faudrait surement faire preuve d’un peu plus de persuasion que l’assistant de l’amiral. Ce qui, d’après le souvenir qu’il en avait, ne devrait pas être très difficile. Le jeune officier était tout ce qu’abhorraient les maquisards, alors que lui était un soldat… tout comme eux, enfin ils pensaient être des soldats et s’ils le suivaient, alors ils en deviendraient pour de bon.

« Je vais voir ce que je peux faire pour vous, mais que ne ferais je pas pour ma nièce préférez ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leqg.org
Minos
Lapinou Imperator


Messages : 5164
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 42
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Dominion War : Derrière les lignes ennemies   Lun 31 Mai - 13:42

Houlà, ça fait longtemps que j'ai oublié le début ! Va falloir que je relise tout...

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Urial



Messages : 58
Date d'inscription : 31/07/2009
Age : 38
Localisation : Gif sur yvette, Deep space 14

MessageSujet: Re: Dominion War : Derrière les lignes ennemies   Lun 31 Mai - 15:52

ca va y a dix pages ;D

j'ai pas encore ecrit un pavé ^^

si dans dix ans je l'ecrit encore imagine le nombre de pages a relire mouarf Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leqg.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dominion War : Derrière les lignes ennemies   Aujourd'hui à 5:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Dominion War : Derrière les lignes ennemies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Cohn, Marthe] Derrière les lignes ennemies
» Behind ennemy lines aka DERRIÈRE LES LIGNES ENNEMIES
» Lignes Maritimes d'Afrique Equatoriale
» Problème de lignes parasites
» Adivina,adivinanza,devinez qui est derrière la photo..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galéir :: Nos créations personnelles :: Ecriture-
Sauter vers: