Galéir


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 USS Baltimore II : Narnaya Prime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Notsil
Candy
avatar

Messages : 3121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Jeu 24 Sep - 22:49

Aj -> ouaip, chaque gaz composant l'air est une molécule, mais l'air en lui-même n'est pas une molécule (il n'y a pas de molécule d'air alors qu'il existe une molécule d'oxygène par ex).

_________________
"Qui se soumet n'est pas toujours faible."
Jacqueline Carey, Kushiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
aj crime
Croquemitaine
avatar

Messages : 2400
Date d'inscription : 16/09/2007
Age : 44
Localisation : Presque de l'autre côté de la Terre !

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Jeu 24 Sep - 23:59

minos a écrit:
"ah ouaip mais c'est T'Savhek qui fait de la vulgarisation à outrance parce que Harlington est une tanche en physique"
oui en effet, ce serait un peu gros.

notsil a écrit:
mais l'air en lui-même n'est pas une molécule
nous sommes donc bien d'accord, l'air se compose de molécules mais n'en est pas à proprement parlé une. C'est un mélange de gaz divers qui eux en sont. Nous pourrions alors même affirmer que l'air n'est pas un gaz... Mais ce serait pousser le bouchon un peu loin, "maurice"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilenia.fantastique.free.fr/index.php
aj crime
Croquemitaine
avatar

Messages : 2400
Date d'inscription : 16/09/2007
Age : 44
Localisation : Presque de l'autre côté de la Terre !

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Mar 6 Oct - 0:07

Bon, j'ai terminé duel de soldat de Darkwilliam aujourd'hui alors j'aimerais bien bien savoir où tu en es de tes derniers chapitres de USS 2 parce que j'aimerais bien lire tout cela dans sa globalité....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilenia.fantastique.free.fr/index.php
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5400
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Mar 6 Oct - 0:51

ça avance, ça avance. Nouveau chapitre demain soir !

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5400
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Dim 18 Oct - 11:06

Bon, mes vacances se terminant aujourd'hui, je peux reprendre un rythme de travail normal. Je viens d'éditer le chapitre 7, les quelques lignes de dialogues concernant mon histoire super bancales de molécules d'air étirées. Rolling Eyes

J'espère pouvoir poster la suite ce soir.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4167
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Dim 18 Oct - 11:07

Voilà une excellente nouvelle!
Vivement la suite donc! :)

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5400
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Dim 1 Nov - 13:06

Avouez que vous n'y croiyez plus, hein, bande de mécréants ?
Et le premier qui me dit que le chapitre est super court je le défonce...^^

Chapitre 8 : disparitions


– Bon sang, c’est pas vrai ! hurla Harry Harlington dans son communicateur. Qui se trouvait avec Lupescu ?
– Moi, commandant, répondit Kimiko Heitashi, au bord de la panique. Je ne comprends pas, je lui ai juste tourné le dos pour jeter un œil par une porte. Je n’ai entendu aucun bruit, rien de rien !
– Ne bougez pas, enseigne, on arrive.

L’officier ingénieur O’Connor sur les talons, Harlington sprinta à travers les couloirs de la base. Alors qu’il ne restait plus qu’un coude à franchir pour atteindre Heitashi, la voix de Inriek retentit :
– Commandant, Kimiko a disparu à son tour !
Harlington se retrouva à la dernière position enregistrée de Kimiko Heitashi, phaseur à la main. Comme l’avait annoncé Inriek, il n’y avait rien à voir. L’enseigne s’était volatilisée.
– Au rapport, fit-il sèchement.
– Même chose que pour Gotram et Lupescu, commandant, répondit Inriek. Ils étaient là et l’instant d’après, ils avaient disparu. Nos senseurs n’ont rien enregistré de particulier, ils les ont juste… perdus.
– Ça ne me suffit pas, enseigne, je veux des réponses !
– À vos ordres, commandant.
– T’Savhek, vous m’entendez ? fit Harlington dans son communicateur.
Il échangea un regard avec Mary O’Connor, et espéra que la terreur qu’il lut dans ses yeux ne se reflétait pas dans les siens. C’est alors que sous ses yeux, Mary O’Connor devint transparente avant de disparaître. Sans un bruit, sans aucun effet d’annonce. En deux secondes à peine.
– C’est un piège, cria Harlington dans son communicateur. Que tout le monde quitte l’avant-poste et rejoigne le Baltimore ! Inriek, gardez un œil sur les positions de chacun et tenez-moi au courant de nouvelles disparitions. Inriek ? Inriek, bon sang, répondez-moi !
– Ici Garcia, monsieur. Je ne comprends pas… Inriek s’est volatilisé à son tour.
Harlington sentit un frisson lui parcourir l’échine. il avait imaginé que ses hommes et lui seraient en sécurité sur le Baltimore. L’annonce de Garcia le convainquit que rien ne pouvait les sauver à part fuir la planète. La mort dans l’âme, il donna ce qui pouvait très bien être ses derniers ordres :
– Monsieur Garcia, levez les boucliers. Préparez un résumé de nos investigations et joignez-y un rapport des derniers événements. Envoyez le tout vers la Terre sous la forme d’une communication hyperspatiale. Au moins Starfleet sera prévenu.
– Oui, monsieur.

Alors c’était cela, la constatation de son échec le plus cuisant ? Un ennemi invisible qui s’en prenait en toute impunité à ses hommes sans qu’il puisse y faire quoi que ce soit ? Harlington se demanda ce que le commodore Jericho aurait fait à sa place mais aucune idée ne lui vint. Il se mit à marcher lentement, sonné au possible. À quoi servait-il de courir s’il pouvait à son tour être capturé à n’importe quel instant ? Il chercha à rejoindre la dernière position connue de T’Savhek, sans trop croire qu’on lui laisserait le temps de l’atteindre.
La Vulcaine n’était pas à son poste. Hébété, Harlington se rapprocha de la console et ses yeux se posèrent sur les données qui défilaient à l’écran. Un rapport d’analyse apparut et il le lut machinalement. L’ordinateur afficha ses conclusions, dénuées de la moindre logique pour Harlington. Son attention fut attiré par le mot erdebium, une molécule synthétique dont le nom lui était familier. Il fut abasourdi quand les pièces du puzzle s’assemblèrent enfin dans son esprit. Comment avait-il pu être aussi stupide ? Il aurait dû comprendre depuis longtemps !
Baltimore, ici Harlington, répondez. Garcia ? Quelqu’un ? J’ai tout compris ! Il faut reconfigurer sur-le-champ…
Le commandant du Baltimore se tut quand son environnement disparut brutalement et qu’il se retrouva dans le noir le plus total.

*
**


– Pourtant, docteur Sulok, tous les manuels préconisent que la solution doit être affinée à 0,3%. Pourquoi voulez-vous un dosage à 0,5% ?
– Parce que les données dont vous vous servez, monsieur Thif, ne sont que des moyennes génériques tenant compte de l’espèce à laquelle appartient le patient, ainsi que son sexe et son âge. Chaque patient est différent d’un autre et seules des analyses précises menées au cas par cas garantissent un effet optimal dans les processus de guérison. Je connais parfaitement tous les paramètres à prendre en compte concernant ma propre santé. La solution d’antétropine doit donc être affinée à 0,5% pour être la plus efficace sur moi.
– Vous avez dressé un profil personnalisé pour chaque membre de l’équipage ? C’est un travail de titan !
– Je n’ai malheureusement pas eu le temps de m’y atteler, mais je vais y remédier dès que possible. Ce n’est effectivement pas un travail simple, qui nécessite des centaines d’analyses plus ou moins poussées. J’estime néanmoins qu’il faudra mener ces recherches à bien afin d’optimiser les profils médicaux des membres de l’équipage.
Thif se tut. Décidément, Sulok avait changé. Il mettait la barre très haute concernant la santé de l’équipage, si haute que Thif avait presque le vertige à l’idée des heures qu’ils allaient devoir passer sur des échantillons dans le laboratoire. Lors de ses études à l’Académie, l’un des devoirs comptant le plus pour les examens finaux avait été une étude de cas personnalisée et très poussée. Il avait passé une grande partie de l’année scolaire à cette étude. Que Sulok en fasse une procédure standard à bord montrait à Thif à quel point le médecin vulcain n’avait plus l’intention de laisser quoi que ce soit au hasard. Il serait irréprochable, et Thif allait devoir suivre le rythme.
Penché au-dessus d’un plan de travail, l’Andorien injecta la solution dans une seringue hypodermique. Quand il se retourna vers Sulok, le lit médical de celui-ci était vide.
– Docteur ? DOCTEUR ?
Thif se jeta sur l’intercom.
– Passerelle, ici l’infirmerie, le docteur Sulok a disparu ! Passerelle, vous m’entendez ? Répondez, s’il vous plaît ! Salle des machines ? Mess ? Allô, quelqu’un ?
Au bord de la panique, Thif se colla au mur. Où étaient-ils tous passés ? Qu’allait-il lui arriver ?
Il vit la peur affichée par son reflet dans un miroir sur le mur d’en face. Peur remplacée par de l’incrédulité quand son reflet devint transparent et que sa vue se brouilla.
Le Baltimore était désormais un vaisseau fantôme. Aussi mort que l’était l’avant-poste de la Fédération.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4167
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Dim 1 Nov - 13:14

affraid Le chapitre est super court! Twisted Evil

Rolling Eyes Razz

Bon ça, c'est fait.
Maintenant passons à mes impressions sur ce chapitre.
C'est toujours aussi intéressant. L'aventure se poursuit avec brio.
J'ai suivi la seconde partie du chapitre avec intérêt. Je trouve que la scène est bien construite et intéressante à plus d'un point.
Pas que la première partie était mauvaise. J'ai juste préféré la seconde Wink

En tout cas, j'attends la suite avec impatience! :)

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5400
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Dim 1 Nov - 13:18

Den a écrit:
affraid Le chapitre est super court! Twisted Evil

Rolling Eyes Razz

Bon ça, c'est fait.

Den a écrit:
Maintenant passons à mes impressions sur ce chapitre.
C'est toujours aussi intéressant. L'aventure se poursuit avec brio.
J'ai suivi la seconde partie du chapitre avec intérêt. Je trouve que la scène est bien construite et intéressante à plus d'un point.
Pas que la première partie était mauvaise. J'ai juste préféré la seconde Wink

En tout cas, j'attends la suite avec impatience! :)

Merci ! Je retourne à la suite ! Si vous avez de la chance et si je ne fléchis pas, elle arrivera ce soir après le taf.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Notsil
Candy
avatar

Messages : 3121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Dim 1 Nov - 13:44

C'est court Razz

Ils disparaissent tous ?? Mais pour re-apparaitre où, dans le néant ?

C'est méchant de nous garder ainsi dans l'ignorance :'(

_________________
"Qui se soumet n'est pas toujours faible."
Jacqueline Carey, Kushiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5400
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Dim 1 Nov - 13:45

Hypocrite, t'as été spoilée à mort. tongue

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5400
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Dim 1 Nov - 15:02

On n'est pas là pour rigoler, sinon ça se saurait. Chapitre suivant, Goldorak go !

Chapitre 9 : les hérétiques


Harry harlington se réveilla brusquement, les sens en alerte, et voulut se lever. Une douleur violente lui traversa le crâne et il se rendit compte qu’il était solidement attaché à ce qui semblait être un lit médical. À moins qu’il ne s’agisse d’une table de torture ?
Il se souvint s’être matérialisé dans un endroit si sombre qu’il s’était brièvement demandé s’il n’était pas devenu aveugle, avant de perdre connaissance suite à un coup porté à l’arrière de la tête.
Ses pensées revinrent vite aux événements qui avaient précédé sa téléportation. Car c’en était une, il le savait désormais grâce aux informations qu’il avait lues sur l’écran utilisé par T’Savhek juste avant son enlèvement.
Si Harlington n’était pas passé par l’Académie de Starfleet, il s’était toujours passionné pour la technologie de la téléportation et connaissait son mode de fonctionnement sur le bout des doigts. Il avait toujours trouvé fascinant – et un peu effrayant – le concept même de cette technologie de transport instantané qui jouait avec les molécules de la vie. Ses connaissances en la matière s’étendaient aux technologie de plusieurs dizaines de peuples, et incluaient les dernières améliorations et les travaux en cours.
Harlington n’était pas un scientifique et ne serait jamais un chercheur. Mais il était un dilettante de haut vol, capable de comprendre certaines choses de manière intuitive. Quand il avait lu le mot erdebium, il avait aussitôt fait le rapprochement avec un rapport scientifique lu quelques mois auparavant.
Un téléporteur transformait la matière en énergie, convoyée par un faisceau d’ondes jusqu’au point d’arrivée, où l’énergie était à nouveau transformée en matière, dans le même ordre moléculaire et atomique qu’au départ. Des chercheurs de la Fédération avait affirmé, d’après leurs modélisations informatiques, que l’erdebium était capable de renforcer le faisceau d’ondes au point de pouvoir traverser des boucliers voire tout obstacle normalement infranchissable. Ces recherches étaient prometteuses mais, de l’aveu même des scientifiques, des années d’études et de tests seraient nécessaires pour une application concrète.
Un peuple dans la galaxie maîtrisait cette technologie, et les scientifiques de l’avant-poste comme l’équipage du Baltimore venaient de la subir. Harlington en était persuadé.

Harry revint au présent. La pièce dans laquelle il était détenu était austère et ressemblait à une chambre d’hôpital, y compris dans la couleur blanche des murs.
La porte qui faisait face à son lit s’ouvrit en chuintant et un humanoïde fit son apparition. Trapu, l’être semblait être fait de la même pierre rouge que l’on retrouvait partout sur la planète. Harlington se crut face à La Chose en plus petit, un super-héros imaginaire datant du XXème siècle mais régulièrement remis au goût du jour depuis lors.
– Je suis le lieutenant Harry Harlington, commandant le…
– Tu n’es surtout qu’un envahisseur, répondit l’autochtone d’une voix aussi rocailleuse que son apparence.
– Pas du tout. Mes hommes et moi sommes des explorateurs, et…
– Vous êtes des pilleurs, vous en voulez à nos ressources ! Vous allez le payer de votre vie !
– Je vous assure qu’il y a un malentendu. Les membres de l’avant-poste sont des scientifiques et sont là pour mener des recherches. Quant à mon équipage et moi, nous venions juste nous assurer que tout se déroulait bien pour eux. Nous ignorions qu’il y avait de la vie intelligente sur la planète, sans quoi nous ne nous serions jamais permis de nous installer sans vous en demander l’autorisation.
– Vous avez exploité la terre, énonça l’homme rouge sur un ton solennel.
– Et bien… les scientifiques ont en effet procédé à un peu d’extraction minérale en vue de…
– Saint Larka créa Soffré, reprit l’autochtone, dogmatique, et il dit : « La surface sera sacrée, nul autre qu’un dieu ne sera digne d’en fouler la surface ». Et il offrit les profondeurs au peuple de Soffré, qu’il avait créé.
– Je vous le répète, c’est une épouvantable erreur. Nous avons commis un crime à vos yeux mais nous ne l’avons fait que par ignorance et…
– La loi est la loi, et nul ne s’y soustrait.
– Je comprends bien mais je…
– Le sacrilège mérite la mort. Tous les envahisseurs infidèles seront sacrifiés à Saint Larka au prochain krevaï.
– Au prochain quoi ?
Mais l’être faisait déjà demi-tour et quitta la pièce sans rajouter un mot.
Bon sang, et moi qui trouvais que tout allait déjà mal avant de me retrouver ici…

*
**


Le Grand Prêtre Sender était outré, choqué au-delà de toute mesure. L’être à la peau blanche était bien comme tous les autres. Il se moquait éperdument des croyances de Soffré et avait osé s’excuser pour le sacrilège commis. Comment pouvait-il espérer que cela suffise ? Rien ne le pouvait. Le sacrilège mérite la mort. Il n’y avait rien à rajouter.
Il rejoignit Jingker, le Gardien de la Loi, avec qui il partageait le pouvoir sur le peuple des Soffré.
– Il dit la même chose que les autres, fit Sender. Ils ne savaient pas ce qu’ils faisaient. Comme si cette explication était suffisante pour les soustraire à leur destin. Le sacrilège mérite la mort.
– Bien sûr qu’ils méritent la mort, approuva Jingker. Heureusement, krevaï est proche. Nous devons nous débarrasser de ces démons blasphémateurs le plus vite possible. Saint Larka nous met à l’épreuve. Il ne sera pas déçu.
– Oui. Krevaï est dans deux jours. Tout est-il prêt pour la cérémonie ?
– Tout est prêt, Grand Prêtre.
– Bien. Allons nous purifier, nous avons été sali par la présence de ces créatures.
– Attendez, Grand Prêtre. Il est un point important à soulever.
– Lequel ?
– Lorsque nous avons capturé les premiers infidèles, nous avons décidé à juste raison de les sacrifier. L’un d’eux a affirmé que d’autres viendraient à leur secours. Nous constatons aujourd’hui que c’est le cas.
– Maintenant que nous les avons tous pris, il n’y a plus de problème.
– Et si d’autres venaient encore ? Pour notre propre sécurité, nous devons savoir ce que sont ces êtres et combien ils sont. Connaître l’étendue de la puissance de nos ennemis nous permettra de mieux nous défendre contre eux.
– Vous estimez que nous devons nous souiller encore plus en leur soutirant des informations ?
– Ce qui semble être une abomination – se laisser volontairement souiller par ces créatures – nous sera pardonné par Saint Larka. Nous faisons ce que nous avons à faire pour protéger son peuple. Il nous pardonnera et jugera nos mérites.

*
**


Quand les deux être rouges entrèrent dans la pièce où Harlington était détenu, celui-ci crut que sa situation allait s’améliorer. Il déchanta en comprenant rapidement que les deux Soffrés ne voulaient que lui soutirer des informations.
Il leur apprit avec une certaine satisfaction qu’il appartenait à la Fédération des Planètes Unies, puissante entité forte comptant plusieurs centaines de mondes et des milliards d’habitants. L’apprendre ne sembla pas ébranler ses interlocuteurs.
Il plaida sa cause du mieux qu’il put mais dut se rendre à l’évidence : les Soffrés ne changeraient pas d’avis quant au destin mortel qu’ils promettaient aux membres de la Fédération qu’ils avaient capturés. Même la menace d’un ou de plusieurs vaisseaux de secours lourdement armés ne les fit pas ciller.
Quand Harlington voulut expliquer une énième fois que « l’invasion » de Narnaya Prime – ou Soffré, comme l’appelait les autochtones – n’en était pas une et que toute cette histoire reposait sur un malentendu, le Gardien de la Loi Jigker rétorqua :
– Vous êtes un menteur, il n’y a pas de malentendu. Nous ne sommes pas des imbéciles et bénéficions d’une technologie avancée. Nous savons pertinemment qu’il existe d’autres êtres vivants en-dehors de notre monde, mais nos croyances nous ordonnent de nous tenir à l'écart. Nous refusons d’être contaminés par la souillure de l’univers.
– Comment aurions-nous pu le savoir ? demanda Harlington.
– Vous le saviez, menteur hérétique. Un signal part des profondeurs de Soffré en direction de l’espace et indique à tout voyageur galactique que nul ne doit approcher de notre planète sous peine de mort.
– Je… je ne comprends pas, personne n’a jamais détecté un tel message. Ni nos prédécesseurs ni nous-mêmes. Si cela avait été le cas, nous nous serions bien sûr abstenus de venir vous… euh… envahir, comme vous le pensez. Vous devriez vérifier que votre signal fonctionne.
Cet échange marqua la fin de l’interrogatoire. Les Soffré s’en furent sans même prendre la peine de lui répondre.
Harlington était dans tous ses états. Allaient-ils donc tous mourir à cause du dysfonctionnement d’un message spatial ? Il eut beau retourner la situation dans tous les sens, il ne vit aucune lueur d’espoir pour lui et les siens.
On est foutus…

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4167
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Dim 1 Nov - 15:15

Wahou! On est vraiment gâté aujourd'hui! Very Happy
Je trouve que tu maîtrises vraiment bien l'univers de Star Trek. J'avoue ne pas être du tout un pro de la série, mais c'est en tout cas l'impression que me fait l'histoire jusqu'ici.
En tout cas, je continue d'accrocher à l'histoire. Chaque scène est un plaisir pour le lecteur que je suis.
Allez! vu que tu es bien parti, tu peux nous pondre le 10ème chapitre!^^ Razz

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5400
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Dim 1 Nov - 15:17

Peut-être... mais pas avant ce soir, ce coup-ci !

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4167
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Dim 1 Nov - 15:17

Chouette!

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Notsil
Candy
avatar

Messages : 3121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Dim 1 Nov - 15:33

Sympa ton peuple de fanatiques Razz

_________________
"Qui se soumet n'est pas toujours faible."
Jacqueline Carey, Kushiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
aj crime
Croquemitaine
avatar

Messages : 2400
Date d'inscription : 16/09/2007
Age : 44
Localisation : Presque de l'autre côté de la Terre !

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Dim 1 Nov - 17:56

J'ai copié les deux petits chapitres... j'espère que tu auras fini ta FF d'ici le début d'année que je puisse tout lire en une seule fois... enfin, sur plusieurs jours parce que j'aurais très certainement pleins de commentaires à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilenia.fantastique.free.fr/index.php
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5400
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Dim 1 Nov - 21:22

Hum... je crois que ce serait une erreur de ma part d'annoncer une quelconque deadline. Je me connais trop, moi et mes célèbres dates-butoir !

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4167
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Dim 1 Nov - 21:47

Tiens, au fait, j'ai une petite question pratique.
Tu as déjà prévu le nombre de chapitres qu'il y aura dans ta fic? L'histoire est prévue d'avance, ou tu agis à l'instinct?

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5400
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Dim 1 Nov - 21:50

Tout est écrit d'avance, le plan est écrit depuis le départ. Sauf que j'ai shunté deux chapitres sur les 19 qu'il devait y avoir car je n'avais pas trop matière pour certains d'entre eux, en fin de compte, lors de l'écriture.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4167
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Dim 1 Nov - 21:51

ok, merci pour ta réponse. Wink

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5400
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Dim 1 Nov - 23:09

Et hop, on enchaîne !

Chapitre 10 : La Résistance


– Vous êtes libre !
Pourquoi est-ce que le Soffré qui s’apprêtait à épouser T’Savhek disait une telle chose ? Et surtout, comment faisait-il, comme tous les autres convives, Harlington y compris, d’ailleurs, pour réussir à se tenir au sec, les pieds effleurant comme par magie l’océan qu’ils surplombaient ?
– Debout, vite, vous êtes libre, répéta le Soffré, dont les paroles pressantes parvinrent finalement à sortir Harlington du rêve idiot dans lequel il s’illustrait un instant auparavant.
En attendant le réveil définitif de Harlington, le Soffré le débarrassa de ses liens.
– Qui êtes-vous ? demanda le jeune lieutenant.
– Nous n’avons pas le temps, humain, hâtez-vous !
Harlington fut remis sur pied par une poigne vigoureuse. Le Soffré pianota sur un boîtier de commande passé autour de son avant-bras et agrippa Harlington.
– Détendez-vous, en s’en va.

Harlington se demanda s’il devenait fou ou s’il n’avait pas été drogué. Il fut plongé dans le noir et, n’était la main ferme du Soffré qui enserrait son bras, il aurait volontiers cru être encore dans un drôle de rêve.
Normalement, la téléportation était instantanée. Là, Harlington eut l’impression de faire plusieurs sauts, des périodes de ténèbres le disputant à des visions de roches aussi rouges que les Soffré. Le paysage se stabilisa enfin et le Soffré confirma qu’ils étaient arrivés à leur destination, quelle qu’elle fut.
– Nous y sommes, humain.

Harlington se rendit compte qu’il avait retenu sa respiration pendant le voyage. Il se détendit enfin, surtout à la vue de T’Savhek, qui bondit d’un fauteuil pour se porter à sa rencontre. Il balaya les lieux du regard. Ils se trouvaient dans ce qui ressemblait à une salle de conférence, avec une longue table ovale en pierre blanche occupant son centre. Une longue baie vitrée courait le long du mur et dévoilait un lac de lave en contrebas. En dehors de T’Savhek et du Soffré qui l’avait amené là, un seul autre être, autochtone lui aussi, se trouvait là.
– Commandant, annonça calmement la Vulcaine, c’est un plaisir de vous revoir.
– Partagé, T’Savhek. Qu’est-ce qui se passe, au juste ? demanda-t-il en tournant la tête vers les deux Soffrés.
– Je l’ignore, monsieur. Ils m’ont libérée et interrogée sur la Fédération. Ils voulaient également savoir qui avait un pouvoir décisionnel au sein de notre équipage.
– Je vous en prie, asseyez-vous, fit l’un des deux Soffrés.
Harlington aurait été bien en peine de deviner lequel l’avait libéré : à ses yeux, les Soffrés se ressemblaient trop. Même leurs voix étaient semblables. Il s’assit et T’Savhek l’imita.
– Je suppose que nous vous devons des remerciements, messieurs. Mais j’aimerais également avoir des explications quant à la situation qui règne sur votre planète.
– Nous sommes là pour ça… Harlington, c’est ça ?
Commandant Harlington, corrigea instantanément l’intéressé, avant de se morigéner. Quelle vanité puérile !
Les Soffrés ne semblèrent pas s’en offusquer.
– Nous vous avons tiré des griffes du gouvernement parce que nous avons besoin de votre aide.
– Ah ? Et… vous êtes qui par rapport à ce gouvernement ?
– Nous sommes les chefs de la Résistance. Je suis Emgpé et voici Jussé. Nous luttons contre le dogmatisme et le fanatisme religieux de nos aînés, qui entendent régir nos vies selon des principes archaïques et figés. Nous savons, notamment grâce à votre subordonnée, qu’il existe des centaines de mondes habités, or nos croyances dépassées nous interdisent le moindre contact avec eux. Et cela est intolérable ! la Résistance veut la liberté pour le peuple des Soffrés !
– Résistance ? Quelle genre de résistance ?
– Nous cherchons à miner le pouvoir de l’intérieur, mais c’est quelque chose de très difficile et qui prend trop de temps, surtout que la répression est omniprésente. Les Soffrés vivent dans la peur. Depuis l’installation de votre avant-poste et votre arrivée, nous estimons avoir des alliés suffisamment puissants pour passer à une autre phase du conflit, bien plus déterminante pour l’avenir de Soffré.
– Et c’est ?
– Une révolution armée, avec votre aide.
– Starfleet n’a pas pour habitude de se mêler à des histoires de politique locale, énonça prudemment Harlington, et encore moins à prendre parti dans des conflits internes.
– Nous ne voulons que la justice, le progrès ! Nous voulons fouler la surface de Soffré, ce qui nous est refusé par les Lois de la Tradition ! Nous appartenons à la majorité silencieuse, réprimée comme toute autre forme de liberté. Nous ne demandons qu’une chose : pouvoir vivre à la surface de Soffré, loin du rigorisme des Anciens.
– Vos buts semblent louables, en effet. Mais si vous le permettez, j’aimerais m’entretenir seul à seule avec T’Savhek.
– Faites, je vous en prie, dit le Soffré avant de s’éloigner avec son compagnon.
– Vous en pensez quoi, T’Savhek ?
– La Prime Directive nous interdit de polluer une civilisation moins avancée que la notre avec notre technologie. Je pense donc clairement que nous ne pouvons pas intervenir dans ce conflit.
– Moins avancée ? C’est une plaisanterie ? Ils savent qu’ils ne sont pas seuls dans l’univers et seraient déjà dans l’espace s’ils ne subissaient pas le carcan de leurs croyances religieuses. Et je ne parle même pas de leur technologie de téléportation, plus avancée que la notre !
– Ce que je veux dire, c’est que la technologie de Starfleet et de manière générale bien plus avancée et bien plus complète que la leur, prise globalement. C’est ce que nous allons apporter en balance si vous décidez de les aider.
– Nous pouvons toujours couper la poire en deux : ils nous aident à libérer nos compagnons, y compris les membres de l‘équipe scientifique de l’avant-poste, en échange de l’envoi d’une délégation de la Fédération pour aider les deux factions à trouver un terrain d’entente.
– Vous croyez réellement que les rigoristes qui tiennent la planète sous leur joug voudront entendre quoi que ce soi, surtout de la bouche d’étrangers à leur monde ?
– Hum… vous n’avez pas tort. Mais d’un autre côté, si nous voulons libérer les nôtres, je crains que nous n’ayons guère le choix : nous allons devoir faire confiance à ces révolutionnaires. En échange de leur aide, nous pourrions leur trouver un endroit un tant soi peu hospitalier à la surface. Tout le monde y gagnerait. Les rigoristes de ce monde resteraient vivre en bas et les, euh… appelons-les les libéraux, pourraient vivre à la surface et, à partir de là, grossir progressivement leurs rangs.
– Nous sommes dans une situation précaire, commandant. Nous ne savons pas si ces gens sont des pacifistes ou si à leurs yeux la fin justifie les moyens.
– C’est un risque que je suis prêt à courir, T’Savhek. Mon devoir va clairement à la protection de mes hommes, ainsi qu’à celle des scientifiques de l’avant-poste. Et je vous rappelle que votre fiancé est parmi eux.
– Voilà une remarque qui manque de pertinence, commandant. Je ne réfléchis à la situation que de manière globale. Je suis Vulcaine, je ne peux pas me permettre de réfléchir à la situation en des termes personnels. Mon jugement en serait affecté.
– Je vois, mentit Harlington. J’estime que nous n’aurons pas de meilleur moyen de sauver tous nos hommes, donc nous allons aider ces Soffrés rebelles.
– À vos ordres, commandant.
Était-ce du soulagement que Harlington sentit dans le ton de T’Savhek ? Il ne l’aurait pas juré. Il appela les deux Soffré et leur fit sa proposition : la libération de tous les membres de la Fédération contre l’aide aux insurgés pour s’installer à la surface.
Emgpé – à moins que ce ne fut Jussé – répondit :
– Qu’il en soit ainsi. Nous acceptons votre aide.
– Parfait ! Vous avez un plan ?
– Oui. Nous allons détruire votre vaisseau !

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Notsil
Candy
avatar

Messages : 3121
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Lun 2 Nov - 10:43

Sympa la dernière phrase Razz

La transition me parait un peu brutale entre les 2 chapitres, hop ils se croient perdus, hop ils sont sauvés ^^
J'ai hâte de voir comment ils vont se dépatouiller avec une résistance peut-être pas si gentille que ça Razz

_________________
"Qui se soumet n'est pas toujours faible."
Jacqueline Carey, Kushiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4167
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Lun 2 Nov - 11:53

Encore un chapitre sympathique! :)
J'aime beaucoup l'évolution de l'histoire!

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5400
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   Lun 2 Nov - 15:06

Merci les enfants ! Suite ce soir !

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: USS Baltimore II : Narnaya Prime   

Revenir en haut Aller en bas
 
USS Baltimore II : Narnaya Prime
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Trygon Prime
» Les access prime-time
» La Tribune de Laïtus Prime et Epic 40k
» [AIDE] c'est la déprime...je craque....j'hurle...mais je ne pleure pas ..
» Connaissez-vous Logos Prime (Soundblaster) et le manga Beast Wars Reborn?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galéir :: Nos créations personnelles :: Ecriture-
Sauter vers: