Galéir


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rupture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5214
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Rupture   Ven 1 Mai - 21:19

Une petite nouvelel morbide qui me trottait dans la tête depuis quelque temps. Dépressifs, passez votre chemin...

Rupture



Thomas, mon cher Thomas,


Tu as été et tu resteras à jamais mon seul et unique véritable amour. Pourquoi m’as-tu ainsi trahie ? Comment as-tu pu me faire une chose pareille ?
Je ne t’ai jamais menti car je ne me serai pas permis un tel manque à l’engagement que nous avons pris l’un vis-à-vis de l’autre.
Du premier instant où je t’ai vu, j’ai immédiatement compris que nous étions faits l’un pour l’autre. J’ai senti que tout était réuni pour qu’une formidable histoire d’amour commence. Je nous sentais forts, prêts à lutter ensemble pour le reste de notre existence contre toute adversité susceptible de se dresser entre nous. Nous étions invincibles, j’en avais la certitude.
Bien sûr, tout n’a pas été rose, nous avons eu nos moments délicats voire difficiles, mais nous avons toujours été de l’avant, engoncés dans la cuirasse de nos doux sentiments, que rien ne pouvait percer.
Tu étais drôle, gouailleur, courageux et honnête, autant de qualités que j’appréciais énormément chez toi, et j’ose à croire que les miennes propres te satisfaisaient également.

Et pourtant, mon amour, et pourtant ! Tu avais tes défauts, aussi et bien sûr, mais je les tolérais. Je ne me suis jamais opposée aux apéritifs interminables avec les copains, chez eux ou à la maison, car j’avais conscience qu’il s’agissait pour toi d’un plaisir simple, d’autant qu’il n’était pas si fréquent que cela. Bien malhonnête ou aigrie aurait été la femme qui se serait plainte de tels errements ponctuels. Avec ces mêmes amis, j’ai souri comme si j’avais affaire à des garçons qui auraient oublié de grandir quand ils venaient à la maison commander des pizzas et regarder à la télé des imbéciles courir après un ballon de foot.
Un homme reste un homme.

Même nos disputes concernant le ménage me laissent un tendre souvenir, quand mes yeux voyaient la maison se transformer en porcherie, et que ta propre vision en était à des années-lumière. Il y a tant de domaines où tu n’étais pas exigeant… là aussi, nous nous complétions, j’étais celle qui palliait à tes propres lacunes. Souviens-toi de toute ces petits tracas quotidiens, Thomas, et ose me dire que nous n’étions pas faits l’un pour l’autre ?

Je ne comprends pas ce qui t’as pris, et je ne le comprendrai jamais. Tu n’imagines pas le choc que j’ai ressenti en la voyant accrochée à ton bras. J’ai cru que mon cœur allait s’arrêter de battre. Ni toi ni moi n’aurions dû être là. Tu étais censé travailler, pas te pavaner avec cette dinde décolorée. Quant à moi, j’avoue que j’ai été faire du shopping en ville sur un coup de tête, vu qu’Agnès, qui devait venir à la maison, m’a finalement appelée pour annuler.
Au début, je n’ai pas osé y croire. Il y avait forcément une explication rationnelle. Une cousine, une amie, que sais-je ? Mais quand tu l’as empoigné par les fesses pour l’attirer tout contre toi, avant d’échanger avec elle un baiser langoureux, je suis morte, Thomas, oui, je suis morte.

Toute la vie que nous avions construite jusque-là ensemble s’est écroulée. Toute vision d’avenir a fui mes perceptions. En fait, je n’existais pas. Oui, Thomas, c’est à ce point : je n’avais vécu que dans un rêve, comme une idiote de petite fille qui croit encore aux contes de fées.
Mais le pire dans tout cela, espèce de sombre salopard, c’est que jamais je n’ai ressenti le moindre changement en toi, jamais je n’ai soupçonné un instant que tu te foutes autant de moi. Et là, une question qui m’a glacé le sang s’est imposée à moi : et si tu avais joué la comédie dès le départ ? Et si tu n’avais jamais été sincère ?

Je t’avouerai que j’ai été à deux doigts de vous rejoindre, vous les deux tourtereaux, afin de faire l’esclandre de ma vie. Mais finalement, je me suis retrouvée seule, oui, seule comme je ne l’avais jamais été jusque-là bien qu’entourée par la foule. J’étais anéantie. Tu m’as anéantie. Et je suis rentrée à la maison. Enfin, il me semble car je n’en ai aucun souvenir. En tout cas, j’étais chez nous quand j’ai repris conscience de mon environnement.
J’ai passé un sale moment, tu peux me croire, car tout autour de moi me rappelait quelque chose de toi. Ta console, tes vestes sur le portemanteau, tes chaussons dans l’entrée, le téléviseur mural que tu avais installé toi-même, le canapé grinçant qui avait vécu tant de nos ébats passionnés.

Qu’est-ce que tu croyais, fumier ? Que j’allais me faire une raison ? Me dire que c’était juste un écart passager et que désormais, tu rentrerais dans le rang, honteux d’un accès de faiblesse ?

Et bien non ! On ne fait des compromis que quand les torts sont partagés.

Tu as tout gâché, espèce de salaud ! Tout ça pour une salope au petit cul plus ferme que le mien ? Sache-le, Thomas : même si je hais ce que tu es devenu, je n’efface pas d’un coup de gomme magique les nombreux bons moments que nous avons passés ensemble. Il n’en est pas question. Ils font partie de mon histoire, que dis-je, de notre histoire.

Malgré ton abjecte trahison, tu auras toujours une place à part dans mon cœur, mon ancien, cher et tendre amour.


Margot éclata en sanglots après avoir relu la lettre qu’elle venait d’écrire. Elle se pencha à terre et la posa sur la poitrine de Thomas, dont les yeux grands ouverts ne fixeraient jamais plus rien, près de l’impressionnant couteau de cuisine qu’elle avait enfoncé dans son cœur jusqu’à la garde.
Elle grimpa ensuite sur le tabouret, ajusta la corde autour de son cou et d’une secousse, fit basculer le support sous ses pieds.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Notsil
Candy
avatar

Messages : 2932
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: Rupture   Ven 1 Mai - 21:42

Charmant de positivisme :)

Je pensais que c'était une lettre d'adieu, finalement je n'en étais pas si loin ^^
La fin ne fait pas bizarre, mais la transition me chagrine quelque part...Le "éclater en sanglots" ne passe vraiment pas bien chez moi Razz J'aurais plus vu les larmes qui viennent mouiller la lettre ou quelque chose dans le genre, un point de vue plus indifférent.

Ah, et un couteau de cuisine, comme tu peux voir chez toi, la lame peut transpercer le corps oui, mais je pense que si le corps tombe à terre, le contact avec le sol repousse la pointe du couteau, donc le couteau lui-même, qui du coup n'est plus enfoncé jusqu'à la garde. Enfin bon, ça c'est un détail Razz

_________________
"What do you want ? Answer or leave. By the door or the window ; your choice."
"What cannot be changed, must be endured."

Robert Jordan, The Wheel of Time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5214
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Rupture   Ven 1 Mai - 21:45

Notsil a écrit:
Charmant de positivisme :)
N'est-ce pas ? Twisted Evil
Notsil a écrit:
Je pensais que c'était une lettre d'adieu, finalement je n'en étais pas si loin ^^
La fin ne fait pas bizarre, mais la transition me chagrine quelque part...Le "éclater en sanglots" ne passe vraiment pas bien chez moi Razz J'aurais plus vu les larmes qui viennent mouiller la lettre ou quelque chose dans le genre, un point de vue plus indifférent.
Dans mon esprit, elle relit, et donc revit le tout, et du coup, elle craque brutalement après avoir tenu jusqu'au bout de sa relecture.
Notsil a écrit:
Ah, et un couteau de cuisine, comme tu peux voir chez toi, la lame peut transpercer le corps oui, mais je pense que si le corps tombe à terre, le contact avec le sol repousse la pointe du couteau, donc le couteau lui-même, qui du coup n'est plus enfoncé jusqu'à la garde. Enfin bon, ça c'est un détail Razz
Je n'ai pas dit qu'elle utilisait le couteau le grand de la panoplie ! tongue

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4016
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 34
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Rupture   Ven 1 Mai - 22:31

Je ne t'attendais pas vraiment dans ce genre d'histoire (ou devrais-je dire lettre^^?) Mais j'avoue que tu t'es pas mal débrouillé! Mieux que ça même!
La fin m'a un peu surpris!
En un mot, j'ai beaucoup aimé! Wink

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5214
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Rupture   Ven 1 Mai - 22:33

ça m'étonne pas de toi, sale psychopathe ! Razz

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
aj crime
Croquemitaine
avatar

Messages : 2365
Date d'inscription : 16/09/2007
Age : 43
Localisation : Brandérion, juste à côté de Minos

MessageSujet: Re: Rupture   Ven 1 Mai - 22:42

Lu et commenté sur notre petit monde... j'ajouterai ici que c'est un très bon texte et que nous devrions l'étudier chacun d'entre nous pour voir les éléments d'introspection qu'il serait bon de posséder pour les inclure dans nos textes et ainsi approfondir la psychologie de nos petits personnages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilenia.fantastique.free.fr/index.php
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5214
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Rupture   Ven 1 Mai - 22:46

Entièrement d'accord ! Développez la psycho de vos persos pour mieux les tuer ! Twisted Evil

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
aj crime
Croquemitaine
avatar

Messages : 2365
Date d'inscription : 16/09/2007
Age : 43
Localisation : Brandérion, juste à côté de Minos

MessageSujet: Re: Rupture   Sam 2 Mai - 11:02

La mort est une action de la vie. Donc, tuer un personnage bien développé et doué d'un bon affect et d'autant plus fort dans une histoire, quel quelle soit. Tu emporteras alors la palme des sentiments. Le lecteurs en sera d'autant plus accroché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilenia.fantastique.free.fr/index.php
Notsil
Candy
avatar

Messages : 2932
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: Rupture   Sam 2 Mai - 18:25

Ou pas, perso j'aime pas quand les personnages doivent mourir ^^

_________________
"What do you want ? Answer or leave. By the door or the window ; your choice."
"What cannot be changed, must be endured."

Robert Jordan, The Wheel of Time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5214
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Rupture   Sam 2 Mai - 20:29

Parfois, j'aime les tuer quand ils commencent à me plaire et à devenir intéressants. Twisted Evil

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4016
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 34
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Rupture   Sam 2 Mai - 20:32

Psychopathe

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aj crime
Croquemitaine
avatar

Messages : 2365
Date d'inscription : 16/09/2007
Age : 43
Localisation : Brandérion, juste à côté de Minos

MessageSujet: Re: Rupture   Dim 3 Mai - 13:58

Dans mon roman d'épouvante "chateau d'écosse", la première mouture voyait disparaître tous les personnages, sans exception. Après l'avoir raconté en détails sur la plage à mes amis de vacances, la réaction de l'une d'eux a été : "mais tout le monde meurt dans ton histoire ?" D'où le besoin que j'avais ressenti d'encapsuler cette première mouture dans une autre histoire, plus vaste, et avec quelques survivants à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilenia.fantastique.free.fr/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rupture   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rupture
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [INFO] HD2: Rupture de stock?
» [Lelic, Simon] Rupture
» Rupture de catener
» Cas normal de rupture
» FEMMES DE L'AUTREMONDE (Tome 6) RUPTURE de Kelley Armstrong

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galéir :: Nos créations personnelles :: Ecriture-
Sauter vers: