Galéir


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Débat : fan-fiction, vraie écriture ou perte de temps ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5290
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Débat : fan-fiction, vraie écriture ou perte de temps ?   Jeu 23 Avr - 12:30

Quand j'ai voulu me lancer dans une carrière d'écrivaillon d'une manière sérieuse, y'a trois ans, je me suis inscrit sur un forum d'auteurs. Sauf que j'ai eu bien du mal à m'y retrouver : débutant, mes productions étaient à chier, et les corrections apportées dans l'atelier d'écriture local ne me parlaient pas, au sens où elles étaient trop pointues pour moi. Les remarques étaient très bonnes, mais j'étais dans l'incapacité de les assimiler et d'en profiter.

Une autre idée a alors germé dans mon esprit : si je n'étais pas au niveau, n'y avait-il pas un moyen pour faire mes armes, en quelques sorte ? Fan de Star Wars, je connaissais les site et forum SWU, et un tour dans la section fan-fiction plus tard, je me suis dit : bon, y'a des trucs assez chouettes, et d'autres qui sont carrément à chier. Bref, mon raisonnement a été que le niveau d'exigence serait moindre et que je pourrais vraiment m'étalonner en toute tranquilité, dans le simple but - à l'époque - d'apprendre à écrire avant de passer à des projets plus persos, plus ambitieux.

Certains voient dans la fan-fiction un "sous-genre" littéraire et vont parfois jusqu'à l'abreuver de mépris. Je ne suis pas d'accord avec un raisonnement aussi simpliste, pour plusieurs raisons :
- Déjà, si je ne m'étais pas lancé (et beaucoup d'entre vous également), on ne serait pas là, ni sur Heilénia, vu que c'est la fan-fiction qui a formé la base de notre petite communauté d'auteurs, et que nous nous appuyons les uns sur les autres pour progresser.
- Ensuite, quand on sort de son trou et qu'on s'intéresse aux publications professionnelles, on s'aperçoit que beaucoup d'auteurs (bon, peut-être pas "beaucoup" mais "un certain nombre") font eux-mêmes de la fan-fiction. J'entends par là tous les auteurs qui vont vivre des franchises, que ce soit Star Wars, Star Trek, toutes les novellisations de films. En allant plus loin, on peut y inclure les auteurs qui reprennent des oeuvres créées par de précédents auteurs : plus d'une suite des "Trois Mousquetaires" a été écrite, Betancourt a pris le relais de Zelazny pour continuer les princes d'Ambre, Herbert fils et Anderson font revivre Dune, une suite de "Autant en emporte le vent" a été écrite il y a quelques années. Je pense qu'on pourrait multiplier les exemples sans mal.
Tout ça pour dire que certains arrivent à gagner leur vie en faisant - notamment - de la fan-fiction. Un autre exemple est celui d'Ornicar ( http://www.blancfonce.com/), qui a présenté sur SWU ses fan-arts et qui aujourd'hui fait des couvertures Star Wars pour Delcourt.

D'un autre côté, je pense qu'il y a aussi un inconvénient majeur à la fan-fiction, pour ceux d'entre nous qui poussent l'ambition jusqu'à vouloir être publiés d'une manière professionnelle. En effet, elle bouffe du temps, comme tout processus d'écriture, et elle ne nous permettra jamais de gagner notre croûte.
Les auteurs pros qui font de la fan-fiction suivent le processes inverse : ils sont déjà pros et des éditeurs leur permettent de venir jouer dans des univers qu'ils connaissent et qui parfois les passionnent. Si on va plus loin, tous les scénaristes des séries TV sont des fan-fictionneurs, en quelque sorte, vu qu'ils font vivre et développent des univers issus du concept d'une seule personne à la base. Stargate était un film de deux heures, à la base, et on voit ce qu'est devenue la franchise aujourd'hui.

Doit-on pour autant abandonner la fan-fiction pour se pencher sur des écrits plus sérieux ? Moi, mon choix est fait : je n'ai pas choisi, je ne sacrifie rien. Je continue à faire de la fan-fiction Star Wars et Star Trek parce que j'aime ça. Oui, ça retarde l'éventuelle éclosion de ma carrière d'auteur, mais c'est un travail que je trouve très plaisant. Et si on ne trouve pas de plaisir à écrire, autant laisser tomber tout de suite...

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4069
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 34
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Débat : fan-fiction, vraie écriture ou perte de temps ?   Jeu 23 Avr - 12:41

Pour ma part, je pense que lorsqu'on écrit une FF, on n'a moins de contrainte et on l'écrit avec un peu plus de..."simplicité". Je m'explique: je suis plus décontracté lorsque j'écris du SW, du RE, que lorsque je me penche sur une nouvelle horrifique de mon cru ou pour d'autres histoire plus personnelles.
De ce fait, écrire sans réelle contrainte nous permet de mieux voir nos erreur lorsqu'on se relis, sans pour autant se dire: "mon dieu! un éditeur à lu ce torchon!" affraid
On apprend donc en écrivant de la ff et on éprouve un plaisir certain.
Par contre, il est vrai qu'on progressera peut-être plus vite en écrivant sa propre œuvre, cependant, je pense qu'en écrivant des ff, on arrive à mieux gérer le plaisir d'écrire. On peut se permettre d'augmenter son niveau à son rythme, sans pour autant se prendre réellement la tête.
Enfin, c'est comme ça que je vois les choses!^^

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5290
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Débat : fan-fiction, vraie écriture ou perte de temps ?   Jeu 23 Avr - 12:49

La "simplicité" dont tu parles est sans nul doute un danger : comme c'est une oeuvre moins sérieuse qu'un écrit personnel, la tentation d'être moins exigeant vis-à-vis de soi existe sûrement. Et j'en suis un bon exemple vu qu'il est rare (très rare, même) que je relise mes chapitres de Tel'Ay avant de les poster, par exemple. Et je sais que le texte est truffé d'incohérences, que je corrigerai pour la version finale quand je serai venu à bout de l'histoire.
Si on va plus loin, je dirai que ce qui est également très intéressant dans la fan-fiction, c'est qu'elle nous permet de prendre de bonnes habitudes d'auteur, en terme de rythme, de structure de récit, etc. Nous y faisons des erreurs que, j'ose le croire, nous ne ferons plus (ou moins) pour des oeuvres personnelles. Nous partirons donc d'un niveau d'écriture meilleur car nos bases seront plus solides.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4069
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 34
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Débat : fan-fiction, vraie écriture ou perte de temps ?   Jeu 23 Avr - 12:59

En effet, la ff nous offre de bonnes bases pour des œuvres futures.
Je suis également d'accord en ce qui concerne la la tentation d'être moins exigeant vis-à-vis de soi. Il est clair que je suis beaucoup moins exigeant lorsque j'écris du SW que lorsque j'écris de l'horreur. Tout bien réfléchis, je suis encore plus exigeant lorsque j'écris de la fantasy (j'ai d'ailleurs un projet que je mûris petit à petit et que j'espère mener à terme, un jour)

Au fait, j'aimerai revenir sur l'utilité des forums. Comme tu l'as dit, sans la ff nous ne nous serions pas tous rencontrés et je ne me serais probablement jamais essayé à écrire autre chose. Pour cela, d'ailleurs, je tiens à tous vous remercier pour votre soutient et vos conseils avisés.
Grâce à ces forums, nous obtenons des avis critiques assez poussés et nous confrontons à la vision des autres, qui est toujours fort juste. Cela aussi nous permet de progresser et même d'avoir envie de donner le meilleur de soi-même afin de "contenter" nos collègues.

J'aimerai aussi parler du fait que le FF nous permet de faire évoluer notre série préférée, notre film, jeu vidéo, etc... dans un sens totalement inédit et qui peut nous permettre d'apprendre à être original. Bien que l'on puisse également tomber dans le cas contraire où l'on écrit ou réécris ce qui a déjà été fait cent fois. Mais n'est-ce pas également l'apanage des récits plus personnels?

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Notsil
Candy
avatar

Messages : 2970
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 32
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: Débat : fan-fiction, vraie écriture ou perte de temps ?   Jeu 23 Avr - 14:37

Je suis aussi assez pour les FF puisque ça permet de s'entrainer Wink
De plus, on trouve plus facilement un public, même sur un forum écriture, que pour son roman personnel "qui fera 10 000 pages, qui est encore une quête d'un objet magique en fantasy et qui n'est pas terminé" (ou trop long ^^).
Et trouver un public, c'est avoir du retour sur le fond, la forme, bref, permettre de s'améliorer. Car on peut relire soi-même son travail, on n'aura pas le même regard qu'un lecteur.
Lorsqu'on prévoit la mort d'un perso par ex, il peut nous sembler qu'on voit de très loin que le perso va mourir (normal vu qu'on le sait ^^) ; si le lecteur est réellement surpris et triste, on peut se dire qu'on a finalement mieux réussi que prévu Wink

_________________
"What do you want ? Answer or leave. By the door or the window ; your choice."
"What cannot be changed, must be endured."

Robert Jordan, The Wheel of Time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://barunestai.over-blog.com
Mickael

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 26/01/2009
Localisation : Lorient

MessageSujet: Re: Débat : fan-fiction, vraie écriture ou perte de temps ?   Ven 24 Avr - 2:11

@Minos : la réputation de la fan-fiction comme un sous-genre littéraire vient justement du fait que tu t'en sers comme exercice pour apprendre à écrire. Les exemples que tu cites ne sont en rien comparables à ta situation : il s'agit d'exploiter commercialement un monde connu et déjà en place. Je suis sûr que si on te payait pour en écrire une, tu ne la considérerai pas comme un exercice.

Concernant l'aspect chronophage de la ff, je ne pense pas que ce soit un problème si elle atteint l'objectif que tu t'étais fixé. Un moyen de le savoir c'est de faire ta bibliographie depuis 3 ans : en 2006, j'ai écrit X nouvelles et Y romans, dont Z était de la ff, en 2007, etc.

Le principal inconvénient que je vois à la ff, c'est sa facilité : le monde est déjà en place, les caractères sont posés, etc. Il n'y a plus qu'à suivre le chemin et mettre les personnages en situation. Et même si je rate mon histoire, bof, après tout, ce n'est pas grave, ça ne porte pas à conséquence, je suis là pour apprendre. Sauf que : l'imaginaire n'est pas seulement question de style, mais d'imaginaire justement (qu'il soit en science-fiction, en fantasy ou en fantastique) et c'est précisément cet imaginaire qui le distingue des autres genres de la littérature. J'ai l'impression qu'il est plus facile d'écrire 40000 signes d'une ff que d'écrire 1 phrase de son roman.

La question n'est donc pas de faire un choix entre ff et oeuvre, mais de savoir si l'écriture de la fan-fiction peut encore me servir pour progresser ou s'il s'agit juste d'écrire pour me faire plaisir. Dans ce dernier cas, pourquoi ne pas se créer son propre monde et ses propres personnages comme un brouillon perpétuel ? C'est en quelque sorte une question de confiance en soi.

J'adore les soirées littéraires du jeudi sur Galéir jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/journal/
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5290
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: Débat : fan-fiction, vraie écriture ou perte de temps ?   Ven 24 Avr - 10:27

Mickael a écrit:
@Minos : la réputation de la fan-fiction comme un sous-genre littéraire vient justement du fait que tu t'en sers comme exercice pour apprendre à écrire.
Je ferai un léger distingo dans le propos : cette réputation vient de zozos qui connaissent à peine les concept de grammaire et d'orthographe, et qui s'en moquent éperdument car de toute manière, comme ils ont eu l'idée de la mort qui tue grave et qui va les révéler au monde, "l'emballage" n'est qu'accessoire. Dans la plupart des cas, on a affaire à des passionnés du monde exploité, pas à des auteurs qui souhaitent s'améliorer.
Tous ceux qui font de la ff en souhaitant s'améliorer dans l'écriture sont déjà plus respectables à mes yeux.
Mickael a écrit:
Les exemples que tu cites ne sont en rien comparables à ta situation : il s'agit d'exploiter commercialement un monde connu et déjà en place. Je suis sûr que si on te payait pour en écrire une, tu ne la considérerai pas comme un exercice.
L'objectif final n'est certes pas le même, mais le principe de base si : il s'agit d'exploiter un univers déjà en place.
Mickael a écrit:
Concernant l'aspect chronophage de la ff, je ne pense pas que ce soit un problème si elle atteint l'objectif que tu t'étais fixé. Un moyen de le savoir c'est de faire ta bibliographie depuis 3 ans : en 2006, j'ai écrit X nouvelles et Y romans, dont Z était de la ff, en 2007, etc.
Je suis nettement moins rationnel que ça : j'écris selon mes humeurs et mes envies... et je n'en ai pas fini avec les fan-fictions. Il est vrai que j'ai pas mal d'autres projets en cours qui n'ont rien à voir avec, mais je trouve sympa de toucher à tout.
Mickael a écrit:
Le principal inconvénient que je vois à la ff, c'est sa facilité : le monde est déjà en place, les caractères sont posés, etc. Il n'y a plus qu'à suivre le chemin et mettre les personnages en situation. Et même si je rate mon histoire, bof, après tout, ce n'est pas grave, ça ne porte pas à conséquence, je suis là pour apprendre. Sauf que : l'imaginaire n'est pas seulement question de style, mais d'imaginaire justement (qu'il soit en science-fiction, en fantasy ou en fantastique) et c'est précisément cet imaginaire qui le distingue des autres genres de la littérature. J'ai l'impression qu'il est plus facile d'écrire 40000 signes d'une ff que d'écrire 1 phrase de son roman.
J'aurai tendance à dire "détrompe-toi" : pour qui arpente depuis un certain temps les fandoms de fan-fictions, écrire dans cet univers devient de plus en plus difficile, car il faut dépasser les idées basiques qui reviennent d'une manière récurrente.
Et, réflexion débile qui vient de me traverser la tête et qui n'apportera rien au débat mais qui est fun quand même : tous ceux qui écrivent des histoires se passant dans le monde d'aujourd'hui font-ils de la fan-fiction ?
Mickael a écrit:
La question n'est donc pas de faire un choix entre ff et oeuvre, mais de savoir si l'écriture de la fan-fiction peut encore me servir pour progresser ou s'il s'agit juste d'écrire pour me faire plaisir. Dans ce dernier cas, pourquoi ne pas se créer son propre monde et ses propres personnages comme un brouillon perpétuel ? C'est en quelque sorte une question de confiance en soi.
Je me pose la question autrement : je suis encore au stade où mon écriture est en devenir, au sens où il y a beaucoup de points à améliorer : quoi que j'écrive, fan-fictions ou oeuvres plus personnelles, j'essaye de progresser, et dans tous les cas je me fais plaisir.
Question de confiance en soi ? Hum... là, t'as sûrement raison, même si je pense que les auteurs d'Heilénia et d'ici (bon ok, c'est un peu les mêmes) ont dépassé ce stade.
Mickael a écrit:
J'adore les soirées littéraires du jeudi sur Galéir jocolor
Itou !

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
aj crime
Croquemitaine
avatar

Messages : 2381
Date d'inscription : 16/09/2007
Age : 43
Localisation : Brandérion, juste à côté de Minos

MessageSujet: Re: Débat : fan-fiction, vraie écriture ou perte de temps ?   Ven 24 Avr - 18:49

Voilà une discussion intéressante, surtout lorsque comme la plupart de ceux qui y participent je suis un auteur de FFSW, un auteur Galeir (même si je n'ai que peu de temps à consacrer à cet univers), et un maillon fort d'heilénia (créateur oblige), en plus d'écrire de la SFFF pour mon compte propre depuis ... je dirais 12 ans en ne comptant pas les moment de moindre écriture et les quelques années d'abandon de cette passion.

SWU a été pour moi un révélateur et une porte largement ouverte sur un monde de lecteurs et d'écrivains. J'y ai trouvé des gens (vous en fait) passionné par l'écriture en général, la lecture SF en particulier, et ce besoin de bien écrire pour faire profiter pleinement le lecteur lambda de nos magnifiques idées. Aujourd'hui, trois forum (sus cité) se partagent la vedette de mes connexions, de mes textes et projets futurs. J'y trouve des textes à lire et dont mes critiques, conseils, remarques sont attendues avec impatience (parfois) et crainte (souvent). Et bien évidemment des critiques très constructives et orientées qui me permettent de corriger, améliorer, transcender mes petits bouts de texte que je ne sais jamais apprécier justement. Tous ces facteurs m'encouragent donc à continuer à écrire, imaginer encore et toujours de nouvelles histoires, progresser dans la maitrise d'une langue bien complexe et qui m'a longtemps passé loin au dessus des oreilles (y a qu'à demander à mes profs de français du collège)... Et dans l'écriture de laquelle je commets encore bien trop d'erreurs à mon avis.

La FF est un exercice très particulier et que je trouve particulièrement difficile. Je m'explique. En plus de devoir trouver des idées originales, il faut parfaitement coller à l'univers étendu qui en est la base immense et complexe, pour cela, il faut se perdre en longues recherches afin d'avoir le verni suffisant afin de ne pas raconter d'âneries (à la condition de vouloir faire un texte séreux). Travailler la cohérence de l'histoire proprement dite pour l'intégrer à un monde déjà bien planté est pour moi une gageure, je préfère et de loin inventer mes propres référentiels, technologies, espèces, différentes pour chaque texte, ou presque.

Cette année, le nombre de mes projets futurs à augmenté de manière exponentielle, et je dois dire que si je dois lâcher un élément de ce grand puzzle qui me conduira peut-être à l'édition un jour lointain, ce sera sans hésitation la FF. Parce que je trouve trop de redondances entre les différents auteurs, et que forcément, j'en suis un acteur à part entière (des redondances). Dans un futur proche je finirai le premier jedi, avant que dans un futur éloigné je ne continue cette trilogie pour laquelle j'ai déjà de nombreuses idées de développements. Ce qui me frappe et me démotive beaucoup dans ces forums de FF, c'est qu'il semble y avoir de très nombreuses lectures mais au pourcentage, peu de gens s'expriment, est-ce qu'ils suivent l'histoire, la trouvent trop nulle pour s'exprimer, ou n'en prennent pas le temps sans penser que l'auteur aimerait bien avoir juste une petite ligne d'encouragement ou une critique acerbe.

En tout cas, si a 20 ans j'avais eu internet et des bétalecteurs autour de moi je ne me serais très certainement jamais arrêté d'écrire. Mes trois premiers romans seraient entièrement finis de recopiés, ils seraient relus et corrigés et j'aurais franchi les étapes récentes de la langue de Molière bien plus tôt.

Mon retour sur le devant de la scène, et j'espère que vous y trouvez votre compte en terme de plaisir et de qualité, c'est à vous que je le dois. Mes progrès en grammaire, orthographe et en style, même si le temps et l'avènement de ma vie d'adulte m'ont suffisamment enrichi pour que l'amélioration soit flagrante, c'est aussi à vous que je le dois. Et pour cela, je compte bien m'améliorer encore et vous fournir des histoires toujours plus complexes, retorses, pleines d'action et agréables à lire pour que vous y preniez plus de plaisir que de simplement y chasser mes trop nombreuses fautes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heilenia.fantastique.free.fr/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débat : fan-fiction, vraie écriture ou perte de temps ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Débat : fan-fiction, vraie écriture ou perte de temps ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Colloque] La fiction policière aujourd'hui
» Corriger un roman de fiction
» [Fiction-MLP] Last Hope
» Lettrage
» La vraie liberté ne consiste pas à faire ce qu'on veut...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galéir :: L'espace de travail :: Discussions générales-
Sauter vers: