Galéir


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 GannTefaï

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5414
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: GannTefaï   Ven 11 Avr - 14:46

Grosse MAJ, qui annule tout ce que j'avais écrit sur ce peuple auparavant.

GannTefaï

I/ Historique

La Bénédiction des Dieux (avant – 50) : Les GannTefaï sont des forestiers, qui vivent dans la forêt de DekongLa. Comme les peuples des micro-royaumes du Sud, ils appartiennent à l’ancienne nation de Narvilone.

L’Âge du Chaos (– 50 à – 45) : Les guerres intestinales que mettent à se livrer les puissants du pays commencent, et les diverses factions qui se forment sombrent sous la violence. Les GannTefaï tentent plusieurs fois de se poser en médiateurs afin de préserver l’intégrité de Narvilone, mais ils sont raillés, pourchassés voire exterminés. Seule la loi du plus fort prédomine alors entre futurs Lactengais, Billipossiens et Tilmandjos.

La Grande espérance ( – 45 à – 25) : Les GannTefaï décident de quitter leur forêt avant que la chute du royaume ne survienne, ce qu’ils estiment comme étant inéluctable. Pour se faire, ils créent des chantiers navals sur la côte est de la forêt de DekongLa, et se construisent une Flotte. Elle est d’abord dédiée au cabotage, afin de créer des liens avec les peuples avoisinants.
En – 45, une flottille de GannTefaï tente un rapprochement avec les Manducar, qui reste lettre morte.
En – 42 , ils établissent une tête de pont sur l’île de NaoDekong. Une colonie de GannTefaï s’y installe de manière permanente.
De – 39 à – 32, les GannTefaï continuent leur cabotage vers l’est, et créent des comptoirs commerciaux le long des côtes des Far'sharaz. Ce peuple de nomades se vouant au commerce, les GannTefaï s’en font des partenaires privilégiés, vu qu’eux-mêmes exploitent le bois de DekongLa, et que l’île de NaoDekong leur a fourni de nouvelles ressources, essentiellement alimentaires.
Comme tous les Far’sharaz ne descendent pas jusqu’à la côte sud de leur pays pour commercer, les GannTefaï décident de venir à eux et remontent le NouriDambi, l’un des grands fleuves de Galéir, et qui traverse du nord au sud tout le territoire Far’sharaz.
De – 32 à – 25, la situation dans les futurs micro-royaumes empire, et les conditions de vie des GannTefaï restés sur place également. Leurs dirigeants estiment que leurs efforts doivent désormais tendre vers la découverte d’un lieu qui pourrait accueillir leur peuple, fort de 50 000 personnes. Et les Far’sharaz ont beau être devenus des alliés, ils verraient d’un mauvais œil l’installation d’un peuple sédentaire sur leurs terres.

Les GannTefaï poursuivent donc leur cabotage, de plus en plus loin vers l’est. Les Far’sharaz leur affirmant qu’au-delà des montagnes de Topoliandre se trouvent des terres inhabitées (et inexplorées, également), les GannTefaï y envoient une flottille de reconnaissance. Les explorateurs resteront absents sept longues années. Quand ils reviennent, faméliques et peu nombreux, ils annoncent la grande nouvelle : le pays en question correspondra à leur besoin d’espace, même s’il est assez inhospitalier et semble pauvre en ressources.

L’Exode (– 25 à – 12) : il ne faut pas moins de treize ans aux GannTefaï pour procéder au déménagement de tous leurs membres. Avant chaque vague d’installation, certains sont chargés d’aménager au mieux des conditions d’accueil salubres.
En – 12, cette vaste entreprise touche à son terme. Le nouveau pays est occupé et baptisé « LaPointe ».

II/ Les spécificités

Physique : les GannTefaï sont des humains, aux physiques variés. Les bourlingueurs des mers ont le teint hâlé, alors que certains lignées ont la peau très blanche, à force d’avoir des siècles au fin fond de la forêt de DekongLa. De plus, les liens avec les Far’sharaz ont parfois conduits à des métissages de population.
Caractère : les GannTefaï sont opiniâtres et ont l’habitude d’avoir besoin de peu de choses. C’est un peuple rude et résistant, taillé pour affronter l’imprévu, qu’il ne redoute pas car très curieux et très ouvert.
Population : à partir du moment où les GannTefaï sont devenus les Pointains (nom des habitants de LaPointe), leur population n’a cessé de s’agrandir. En presque 900 ans, elle a doublé, et leur nombre est désormais d’environ 100 000 individus.

III/ L’organisation politique

Les instances politiques sont au nombre de quatre. En haut de l’échelle, le Capitan dirige le pays et prend toutes les décisions exécutives courantes. Ecœurés par les querelles dynastiques qui ont mis fin à l’existence du royaume de Narvilone, les GannTefaï ont décidé que leur dirigeant serait élu, tous les deux ans, par les habitants majeurs (hommes et femmes de vingt ans révolus) de NaoNarvilo, la capitale de LaPointe.
Il est assisté par le Conseil d’Etat, composé de tous les anciens Capitans, ainsi que du Maître Officiant.
En troisième lieu viennent les Légats, qui sont en quelque sorte les responsables régionaux et/ou des colonies/comptoirs commerciaux. Ils sont chargés de faire appliquer les ordonnances décrétées par le Capitan et le Conseil, et constituent eux-même l’administration dont ils ont besoin pour le bon accomplissement de leur mission. Le légat propose lui-même son successeur, auquel il est très rare que le Conseil s’oppose. néanmoins, ce dernier a le pouvoir de révoquer tout Légat qu’il estime indigne de sa charge.
L’administration : elle sillonne le pays, ou encadre les populations qui y vivent, et est également chargée de collecter l’impôt.

IV/ Rites et culture

1) Religion / magie

Les GannTefaï ont abandonné beaucoup de croyances en quittant Narvilone. Originellement, il existait tout un panthéon de dieux, avec le cérémonial parfois lourd qui allait de pair (ils ont ainsi laissé derrière eux le culte de Divina, que certains appellent La Déesse Parfaite ; pour leur part, ils affublent de ce surnom les personnes égocentriques ou nombrilistes) . Ils se sont recentrés sur ce qu’ils appellent la Triade : Garyll, Linma et Tosselor.
Garyll et Linma sont les père et mère des GannTefaï. Tous deux humains, ils sont représentés jeunes et beaux, lui est blond aux yeux bleus et à la peau laiteuse, tandis qu’elle est brune aux yeux noisette, et d’un teint presque mat. Tosselor est considéré dans leur mythologie comme étant leur ami, incarnation de diverses espèces rencontrées sur Galéir. Du coup, ses représentations, parfois fantaisistes, sont extrêmement changeantes selon les relations diplomatiques avec les peuple. Il arrive même parfois que les représentations sont tout bonnement fantaisistes.
La triade est également associée aux trois lunes de Galéir, qui portent leur nom. Garyll est le satellite rouge, Linma le blanc, et Tosselor le vert.

Leur culte se manifeste de deux manières :
Les cérémonies rituelles, sous forme de messes mensuelles et d’un Festival annuel (qui s’apparente plus à un vaste rassemblement folklorique et culturel, occasion de partager les connaissances nouvellement acquises). La deuxième forme est la représentation sculptée de la Triade. Les nombreuses statues peintes sont posées à des carrefours ou sur des places, et il n’est pas rare de voir les Pointains s’incliner devant de telles statues en tendant les mains jointes vers le ciel, pour s’attirer les bénédictions divines.

L’Eglise de la Triade est dirigée par le Maître Officiant, qui a sous ses ordres des prêtres nommés Servants. Outre la préservation et la diffusion du savoir, l’Eglise s’occupe également de toutes les questions traitant de la magie et de l’art de la guérison.
Toute personne montrant des dispositions particulières pour la magie est cooptée par l’Eglise, surtout dans le domaine de la magie tellurique, dont le secret est jalousement gardé par ses pratiquants.
De la même manière, l’Eglise forme aussi des Guérisseurs, dont l’art se base sur une connaissance approfondie du corps humain, et d’un vaste panel de plantes médicinales. Certains rites de guérison ne se font que lors de conjonctions astrales particulières, dans lesquelles la Triade joue un rôle essentiel. Ce sont également les Guérisseurs Pointains qui ont découvert la poladière, plante rupestre qu’on trouve dans les montagnes de la Topoliandre, mais rare, d’autant que les lieux sont occupés par les Séphropans.

2) Education

L’éducation des GannTefaï varie selon la condition sociale. Les populations les plus pauvres connaissent des rudiments d’écriture, de lecture et de mathématiques, dispensées par les Servants de la Triade. Les plus prometteurs se voient offrir des études supplémentaires, afin d’intégrer l’administration ou l’Eglise.
Par ailleurs, les enfants ont plutôt tendance à apprendre les métiers de leurs parents, même si les métiers de l’artisanat se font plus par choix et talent que par hérédité.

Le Pointais est la langue des GannTefaï, mais les dirigeants du pays et les marins en parlent souvent plusieurs, pour des raisons diplomatiques comme commerciales.

Il est également procédé à un apprentissage des armes (épée et lance), qui fait l’objet de piqûres de rappel régulièrement. Les GannTefaï ne possèdent en effet pas d’armée traditionnelle, hormis la Garde du Capitan. Tout citoyen doit donc être à même de défendre les siens.

V/ Art et architecture

1) Habitat

Les GannTefaï arrivés à LaPointe y ont exploité des carrières de pierres, pour bâtir des maisons rectangulaires ou en forme de « L », hourdies à la chaux. Ces maisons comptent rarement un étage, mais souvent un grenier, sous un toit pentu recouvert de chaume. Néanmoins, les techniques d’architecture sont en train de prendre une nouvelle dimension. Avec l’augmentation régulière de la population se pose la question de l’hébergement, et certains voudraient faire pousser les maisons vers le ciel, en y adjoignant un étage. L’Eglise de la Triade tente de s’y opposer, car les cieux appartenant aux dieux, les architectes sont à la limite du blasphème.
Des gouttières sont aménagées sur les toits, pour diriger l’eau de la pluie vers des abreuvoirs longeant les maisons, pour faire boire les animaux dans les fermes, ou les montures dans les villes.
Il n’est pas rare que les maisons soient décorées, « signées » par leurs bâtisseurs ou habitants, sous la forme de sculptures intégrées à la pierre, ou d’encadrement de fenêtres finement travaillés.
Les GannTefaï ne connaissent pas l’usage de la vitre, mais ont des fenêtres avec rideaux à l’intérieur, et volets de bois à l’extérieur.
Le chauffage est assuré par une cheminée adossée dans un angle, complété par des animaux en cas de rude hiver.

2) Modes et vêtements

Hommes comme femmes portent des tuniques de lin et de coton en été, aux tons variés, assortis à des sandales.
En hiver, ils les troquent contre des bottes de cuir bandara et des robes de laine, du même animal. Ils y ajoutent des capes de lin ou de coton, par apporter un peu de couleur et de gaieté.

L’art de la coiffure est assez développé chez les GannTefaï. Ils aiment avoir des cheveux longs, qu’ils entortillent sur leur tête dans des rubans colorés qui forment des entrelacs parfois complexes, et/ou des anneaux d’or ou d’argent.

Ils aiment en outre les bijoux, nombreux mais finement travaillés, surtout en or ou en argent. Ils en font des tiares, des bracelets de cheville, de bras ou de poignets, ainsi que des anneaux pour leurs cheveux et des boucles d’oreille.

VI/ Economie

1) Agriculture

Les terres de LaPointe sont relativement pauvres, mais suffisent aux GannTefaï pour produire assez de céréales pour combler leurs besoins, ainsi que ceux de leurs bandaras, animaux essentiels pour eux et qui leur apporte laine, fourrure, lait, viande et cuir.
Les compléments de leur nourriture variée se fait grâce à leurs établissements sur l’ïle du Nouveau Départ ou aux abord côtiers de la forêt de DekongLa, où ils entretiennent des arbres fruitiers. Sans oublier les fructueux échanges avec les nomades Far’sharaz.

2) Importations

Les GannTefaï importent surtout de l’or et de l’argent, ainsi que de la nourriture.

3) Exportations

Les GannTefaï exportent leurs pierres (mais c’est un marché peu développé), le bois de DekongLa, mais surtout leur orfèvrerie, très réputée dans certaines régions de Galéir.

VII/ Organisation militaire

Le Capitan est le chef de l’armée. A vrai dire, il n’existe pas à proprement parler d’armée chez les GannTefaï. Quand le besoin s’en fait sentir, les citoyens GannTefaï sont mobilisés, mais uniquement pour leur défense. Ce peuple ne provoque pas de guerre, se contentant de protéger ce qu’il possède.

Tout au plus existe-t-il les Leutenans. En temps de paix, ils forment la garde du Capitan, et on retrouve parfois aux côtés des Légats (quand ils n’occupent pas eux-mêmes le poste). En revanche, en temps de guerre, ils sont les officiers supérieurs de l’armée.

VIII/ Relations avec les autres peuples

Micro-royaumes du sud : les GannTefaï méprisent leurs anciens « cousins », qu’ils estiment responsables de la partition de Narvilone, et ils ne veulent plus avoir le moindre rapport avec eux.

Far’sharaz : les deux peuples entretiennent d’excellentes relations, à base de commerce.

Sephropans : avant de s’installer à LaPointe, les GannTefaï avaient comme tout le monde entendu des Sephropans, qui font partie de leurs légendes et dont ils se méfient énormément, ne serait-ce qu’à cause de leur apparence et de leur nombre. Ils veillent soigneusement à ne pas trop s’approcher de leurs montagnes, sauf le massif sud, qu’ils nomment la Topoliandre, dans laquelle ils montent des expéditions pour trouver de la poladière.

Manducar : depuis le premier échec d’établir des relations avec ce peuple, en –45, les GannTefaï évitent cette partie de Galéir.

Abregan : [partie restant à développer avec Den, vu que des conflits ont sans doute eu lieu pour la suprématie maritime]

IX/ Géographie

LaPointe est encadrée au nord et à l’ouest par des montagnes. Celles du nord sont occupées par les Sephropans, mais même si celles de l’ouest n’ont pas l’air de l’être, les GannTefaï évitent d’y mettre les pieds, sauf pour y mener des expéditions pour trouver de la poladière.
Ces régions montagneuses n’en sont pas moins sous surveillance, par le biais d’une zone appelée la « Ceinture », et au sein de laquelle on trouve quatre villes, Dirkas, Manas, Elornas et Kereig. On notera également, à propos de cette dernière, qu’elle fait aussi office de comptoir maritime, et qu’elle se trouve à proximité de mines d’argent difficiles à exploiter.

Le reste de LaPointe est une vaste plaine qui descend lentement dans toute sa longueur, et encadrée par des côtes déchiquetées et dangereuses. Les pilotes des navires GannTefaï connaissent tous les chemins par cœur et n’ont pas le droit à l’erreur lorsqu’ils veulent accoster et quitter les ports.

Cette plaine est néanmoins assez fertile pour que l’élevage et l’agriculture y soient possibles. Un gros problème régulant cette exploitation des ressources est la crue annuelle du fleuve Tempoï, qui a lieu à tous les printemps. Avec le temps, des digues ont été créées pour tenter d’en réguler les flux, et des canaux y ont été adjoints pour que l’eau douce chemine jusqu’au bout de la pointe.

Le reste du pays est constellé de ports, ainsi que de villes dans les plaines, le tout étant relié par un réseau de pistes et de routes.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Notsil
Candy
avatar

Messages : 3167
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 33
Localisation : A la campagne !

MessageSujet: Re: GannTefaï   Ven 11 Avr - 15:04

Un peuple bien sympathique ^^ J'ai pas vu d'incohérence dans leurs relations avec les Far'Sharaz, ça fera un peuple de plus avec qui commercer.

_________________
"Qui se soumet n'est pas toujours faible."
Jacqueline Carey, Kushiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Notsil
Evangile

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 02/10/2007
Age : 32

MessageSujet: Re: GannTefaï   Ven 11 Avr - 15:26

Minos a écrit:
Abregan : [partie restant à développer avec Den, vu que des conflits ont sans doute eu lieu pour la suprématie maritime]

Tu voulais dire les "Agreban" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5414
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: GannTefaï   Ven 11 Avr - 15:38

C'est exactement ce que je voulais dire comme quoi j'avais raison, cette partie est à développer !

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Evangile

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 02/10/2007
Age : 32

MessageSujet: Re: GannTefaï   Ven 11 Avr - 16:58

Ok. Dans ce cas, les Agreban étant de mon imagination j'imagine que tu devras développer cette partie avec moi, lol.

En terme de conflits, on pourrait aller d'un blocus limitant les activités GannTefaï, d'une taxation importante des routes commerciales, et même jusqu'à l'envoi de troupes armées mais les deux premières options seraient je pense préférables. Après tout, même si les Agreban ont de quoi s'offrir une belle armée (ce qu'ils font déjà en fait ^^) cela ne veut pas dire qu'ils soient prêt à en faire usage. Ces derniers ne tiennent pas à imiter la Fédération du commerce et à la suivre dans sa chute !! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5414
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: GannTefaï   Ven 11 Avr - 17:09

Argh, la honte, je croyais que c'était une invention de Den ! affraid

Mea culpa maximus, comme je dis toujours alors que c'est pas la vraie expression !

Tel que je vois le commerce maritime des GannTefaï, ils ont des comptoirs commerciaux sur les côtes de la forêt de DékongLa, et le long du territoire Far'sharaz. Ainsi que, bien sûr, tout le long de leur pays.
Tant qu'ils peuvent commercer comme ils veulent les denrées qui les intéressent, ça ne les dérangera pas de partager leur bout de mer. A noter également qu'ils ne bourlinguent pas ailleurs, ni avec les Lastrimiens en passant au large du pays des Sephropans, ni en contournant l'empire manducar par le sud (pour aller d'est en ouest).

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Evangile

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 02/10/2007
Age : 32

MessageSujet: Re: GannTefaï   Ven 11 Avr - 17:30

D'accord. En conséquence, je doute que les Agreban les voient comme des rivaux. Et comme tu le dis, il y a même des chances pour que les deux partis tombent d'accord en échange de quelques contreparties. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5414
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: GannTefaï   Ven 11 Avr - 17:36

C'est noté ! Si les Agreban et les GannTefaï ont chacun accès à des ressources que l'autre convoite, il pourrait être intéressant que deux comptoirs commerciaux, l'un sur la côte de la forêt de DékongLa, et l'autre à l'opposé, sur la côte nord de LaPointe, soient dédiés aux échanges entre les deux entités, sorte d'échange de bons procédés.

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4189
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: GannTefaï   Lun 14 Avr - 14:20

Hmmm mais ça m'a l'air bien complet tout ça! affraid
Je n'ai hélas que survolé, mais je lirai le tout bien calmement ce soir^^

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Den
Bouffon du Roi
avatar

Messages : 4189
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 35
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: GannTefaï   Lun 14 Avr - 20:11

Et bien voilà, c'est lu bien calmement^^ Et j'avoue que ce peuple m'est fort sympathique!

Citation :
Abregan : [partie restant à développer avec Den, vu que des conflits ont sans doute eu lieu pour la suprématie maritime]
tu confonds peu-être avec les Ehdelims, je pense qui sont très maritime^^

_________________
Ne regardez jamais la nuit en face. Ses ténèbres nous haïssent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos
Lapinou Imperator
avatar

Messages : 5414
Date d'inscription : 17/08/2007
Age : 43
Localisation : Morbihan

MessageSujet: Re: GannTefaï   Lun 14 Avr - 20:52

Ouaip mais non, je confondais surtout Den et Evangile Razz

_________________
Si le retard était une religion, j'en serais le pape...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zulio.org/minoskardanos/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GannTefaï   

Revenir en haut Aller en bas
 
GannTefaï
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Galéir :: Le background du monde de Galéir :: Les peuples-
Sauter vers: